En tant que chrétienne et comme femme, Asia Bibi cumule les tares au Pakistan

mercredi 07 novembre 2018

« Le cas d’Asia Bibi est l’arbre qui cache la forêt », indique mercredi 7 novembre Philippe Fonjallaz, directeur de l’ONG Portes Ouvertes (PO) en Suisse. Au Pakistan, les minorités religieuses dont les 4 millions de chrétiens sont discriminés au quotidien.

Asia Bibi a été condamnée à mort en 2010 pour avoir bu de l’eau à un puits réservé aux musulmans. Les villageois lui ont ensuite reproché d’avoir insulté le prophète Mahomet, une offense considérée au Pakistan comme le crime ultime. « Le 25% des accusations de blasphème concerne des chrétiens, souligne Philippe Fonjallaz au siège de l’ONG à Romanel-sur Lausanne. Ils sont une population particulièrement vulnérable et souffrent à tous les niveaux, de l’école à la sphère professionnelle. » A l’annonce de l’acquittement d’Asia Bibi, un père de famille chrétien a d’ailleurs raconté être allé chercher son fils à l’école : « Il a mis 15 minutes pour  sortir : il avait si peur. Il se cachait dans une armoire de sa salle de classe. Il a attendu que les enfants soient partis et a couru jusqu'à la porte. Il ne savait pas pourquoi l'école était annulée pour la journée. Ces 15 minutes ont été les plus longues de ma vie. Je tremblais en l'attendant. Lundi, quand mon fils retournera à l'école, que va-t-il subir ? »

Discrimination des minorités religieuses

L’acquittement de la chrétienne pakistanaise Asia Bibi prononcé par la Cour suprême mercredi 31 octobre a provoqué un tollé au Pakistan. Les musulmans radicaux ont exigé la révision de son procès et obtenu du gouvernement qu’elle reste en prison en attendant que leur requête soit examinée. « Les islamistes veulent du sang », témoigne un partenaire de PO au Pakistan. « Quand ils quitteront la route, nous craignons qu'ils ne viennent dans les églises et ne les attaquent. » Pour Philippe Fonjallaz, directeur de l’ONG, le cas d’Asia Bibi est emblématique d’un malaise général dans le pays : « La loi sur le blasphème est utilisée tous les jours pour régler toutes sortes de conflits. Elle sert de prétexte dans la grande majorité des cas aux musulmans sunnites majoritaires qui, en la brandissant, s’accordent des privilèges comme un bout de terre de façon malhonnête. » De fait, l’outil est manié pour discriminer les minorités religieuses comme les chiites, les hindous et les chrétiens, qui constituent le 2% de la population.

Femme et chrétienne : double tare

« Le fait qu’Asia Bibi soit non seulement chrétienne mais de surcroît une femme n’a fait qu’attiser plus encore la haine qui s’est comme embrasée ces derniers jours », déclare Philippe Fonjallaz. Non sans préciser que chaque année, des centaines de femmes chrétiennes sont enlevées, souvent violées, puis forcées de se marier à des hommes musulmans, avec une conversion à l’islam à la clé.

Travail de plaidoyer

L’ONG Portes Ouvertes travaille avec des partenaires locaux en ce qui concerne la formation professionnelle des chrétiens, mais aussi les soins post-traumatiques et le soutien aux églises. Elle tâche de faire en sorte que les membres de celles-ci soient défendus devant la justice et tisse des liens avec des parlementaires européens comme avec des personnalités aux Etats-Unis pour qu’ils interviennent en faveur des minorités au Pakistan.

Gabrielle Desarzens

 

Publicité

eglisesfree.ch

  • Coronavirus: mesures renforcées sur Vaud

    Ven 18 septembre 2020

    La situation sanitaire dans le Canton de Vaud se péjorant, le Conseil d’Etat a détaillé, lors de sa conférence de presse de mercredi 16 septembre, la nouvelle directive Covid qui est entrée en vigueur ce jeudi 17 septembre. Le port du masque est désormais obligatoire dès 12 ans dans les lieux de culte, tout comme l'occupation d'une chaise sur deux comme mesure de distanciation.

  • (Pour une) bonne rentrée!

    Ven 21 août 2020

    D’ici lundi prochain, la rentrée aura eu lieu dans tous les cantons romands. Ces derniers annoncent les uns après les autres les mesures qui seront appliquées dans les écoles pour éviter une deuxième vague de Covid-19. Et dans les Eglises, à quoi ressemble cette rentrée ? Eh bien, c’est compliqué !

  • Révisée, la Charte du moniteur aborde les questions liées aux abus

    Jeu 04 juin 2020

    La « Charte du moniteur, concernant la protection de l'enfance dans l'Eglise » vient d’être révisée. Elle inclut désormais des directives plus précises concernant les questions d’abus sexuels et le rôle de modèle des monitrices et des moniteurs.

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !