De multiples paroisses responsables

lundi 02 novembre 2020

Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

 

« Je me baladais dans les vignes et puis je me suis retrouvé devant la cure du pasteur avec cette affiche orange « Pour des multinationales responsables ». Personnellement, je voterai oui à cette initiative, mais je n’accepte pas que mon pasteur me dise ce que je dois voter ! Ce que je lui demande, c’est d’être le berger de toute la communauté », déclare Claude Ruey, en soulignant le mot « toute ». Car pour lui, le ministre doit appeler à la responsabilité, indiquer quelles sont les valeurs éthiques et bibliques en cause, « en sachant que leur application dans le monde n’est jamais univoque ! » Plus de 650 paroisses de Suisse se sont pourtant prononcées en faveur de l’initiative. A Yverdon-les-Bains, le pasteur Guillaume N’Dam et son homologue catholique Philippe Baudet en ont fait l’objet de leur célébration dimanche 25 octobre, en organisant dans la foulée et ensemble un débat contradictoire.

Invitation à être thermostat

A cette occasion, les mots du pasteur Martin Luther King invitant ses fidèles à être thermostat « qui transforme et règle la température » et non pas thermomètre « qui l’indique seulement » ont été rappelés dans le temple. « Ne pas faire de politique, c’est déjà prendre position politiquement, a pour sa part indiqué Jean-Claude Huot, agent pastoral catholique, citant l’ancien évêque de Bâle Kurt Koch. Car c’est accepter le statut quo ». Et de poursuivre avec le pape François qui estime que la charité implique des prises de position politiques : « Dans l’encyclique Laudato si’, il dit que l’amour, fait de gestes d’attention mutuelles, est aussi civil et politique ; et qu’il se manifeste dans toutes les actions qui essaient de construire un monde meilleur. » Le premier critère pour une prise de position dans le champ politique serait donc la mise en difficulté des plus fragile et des plus pauvres de la planète.

Recours au droit

Pour Jean-Pierre Grin, conseiller national UDC et l’un des débatteurs à Yverdon-les-Bains, « l’initiative va dans le bon sens, mais pas avec les bons moyens. Elle va trop loin dans le juridisme », a-t-il estimé, non sans souligner être plutôt favorable à la médiation, la discussion avec les grandes entreprises. Mais quand il y a des personnes qui sont directement impactées et qui souffrent du comportement de certaines d’entre elles dont le siège est en Suisse, alors il faut que le droit intervienne, lui a répondu Jean-Claude Huot. « Est-ce qu’une vie humaine a moins de valeur en Afrique ou en Colombie qu’ici », s’est-il par la suite exclamé.

« Rien n’a changé »

Un documentaire intitulé « Multinationales : l’enquête » tourne actuellement dans les églises et divers cinémas des villes suisses. « Notre initiative demande quelque chose de vraiment très simple, y déclare Dick Marty, membre du comité d’initiative : la mise en œuvre d’un principe valable dans toute société civile, principe selon lequel chacun doit répondre de ses propres actions. » Des habitants du village nigérian d’Ewekoro prennent la parole à leur tour. Ils disent souffrir de maladies pulmonaires notamment depuis que LafargeHolcim exploite une cimenterie à quelques mètres de leurs maisons. « Nous avons attiré l’attention de la multinationale sur les problèmes que nous vivons. Mais nous n’avons obtenu jusqu’à présent que des promesses vides. Rien n’a changé. »

Gabrielle Desarzens

Une émission à écouter sur RTS La Première 

Cet article a été publié sur RTSinfo.ch 

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022
  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

    vendredi 20 mai 2022
  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

    lundi 04 avril 2022
  • Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    De la chapelle de Villard (FREE) à celle, toute monacale, des clarisses de Jongny : Maude Zolliker, 28 ans, nourrit avec 5 autres jeunes adultes le projet d’ouvrir une communauté d’accueil sur le domaine de la Grant Part jusque-là animé uniquement par les Sœurs. Une façon pour elle de vivre sa foi « concrètement ».

    mercredi 02 février 2022

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !