Marche pour la vie à Berne : sous cloche

lundi 19 septembre 2016 icon-comments 3

Samedi 17 septembre, la « Marche pour la vie » 2016 s’est tenue sur la Place fédérale à Berne. Pour des raisons de sécurité, elle a été confinée à l’écart de la population. Son message n’a ainsi quasiment pas été diffusé.

La septième «Marche pour la vie» a rassemblé quelque 1500 personnes, samedi 17 septembre, sur la Place fédérale à Berne. Soutenue par une bonne quinzaine d’organisations chrétiennes engagées essentiellement pour la famille et contre l’avortement, elle avait pour slogan : « Digne de la vie tout au long de la vie ! »

Durant les deux heures de la rencontre, des témoignages de vie se sont succédé. Ils évoquaient la joie d’avoir renoncé à un avortement, l’accompagnement de personnes handicapées… Avant un temps de célébration œcuménique, l’ancien conseiller national UDC Jean-Pierre Graber a dénoncé un clivage croissant entre les lois suisses liées à la protection de la vie et les valeurs judéo-chrétiennes.

marche vie7

Des opposants déterminés et efficaces

La Marche pour la vie était entourée de barrières, puis d’un no man’s land d’une vingtaine de mètresdans lequel se trouvaient des policiers anti-émeutes. Au-delà, une contre-manifestation a rassemblé quelques dizaines de militants pro-choix, gays et lesbiens. Durant toute la rencontre, ils ont fait usage de klaxons et de sirènes. S’ils n’ont pas pu couvrir la sonorisation utilisée sur la Place fédérale, ils ont par contre réussi à complètement isoler la Marche pour la vie, en la rendant à la fois inaccessible et inaudible pour la population bernoise.

marche vie6

Des opposants à la Marche pour la vie s’étaient déjà manifestés dans la nuit du jeudi 15 septembre en barbouillant de peinture l’entrée du bureau de l’Eglise ICF à Berne et en cassant des vitres. Le samedi soir, certains ont peint sur le garage de la propriété de Wilf Gasser, le président de l’Alliance évangélique suisse : « Stopper l’Alliance évangélique suisse et les croisades ! » et « Garde ta croyance de merde pour toi ! »

Sur son site internet, le comité d’organisation de la Marche pour la vie déclare que la manifestation aura bien lieu à nouveau en 2017. Mais l’endroit n’a pas encore été choisi. En effet, les organisateurs considèrent que les restrictions imposées par la police bernoise, qui a interdit tout défilé, ont été gênantes.

Le site de la Marche pour la vie.

Lire le commentaire de Claude-Alain Baehler.

Enregistrer

3 réactions

  • Raymond F mardi, 20 septembre 2016 18:35

    Bravo pour ce commentaire. A titre individuel, et tout en étant membre de l'alliance évangélique, je suis navré de voir que que c'est a peu près la seule communication qui finit dans la presse: Un évangélique est un arriéré qui est (encore) contre l'avortement. De ce fait, je ne participerai jamais à ce type de manifestation. On peut être POUR la VIE sans perpétuellement contribuer à alimenter cette caricature qui va se retrouver dans la presse. Ayons une action concrète performante et encourageante pour les femmes qui attendent un enfant non-désiré, et peut-être que la percéption par le public et les médias changera! Pourquoi sans cesse tendre le bâton pour se faire battre. Les évangéliques ^n'ont-ils vraiment qu'un sujet de préoccupation?

  • Joanne S mercredi, 21 septembre 2016 14:13

    Dommage de ne pas avoir pu plus approfondir encore le sujet...

    Cette Marche pour la Vie est bien plus qu'une lutte contre l'avortement ! Elle se bat pour défendre l'idée que tout être humain mérite le respect, mais en ayant bien plus qu'un simple discours moralisateur.

    Les différentes associations présentes lors de cette Marche pour la Vie, ne font pas qu'encourager les personnes qui se trouvent en situation difficile, mais elles les accompagnent en cherchant avec eux des solutions. Parce qu'aujourd'hui, la seule solution que la société livre à ses concitoyens pour faire face à la souffrance, c'est la mort.

    Vous êtes stressée parce que vous pensez être enceinte ? Venez faire un tour au planning familial, nous allons régler votre problème. Vous êtes déprimés parce que vous souffrez dans votre corps ou parce que vous vous sentez seuls ? Pas de problème, faites seulement appel à EXIT et en une gorgée vous vous envolerez vers une nouvelle dimension. (ben oui, parce que la mort c'est un concept chrétien, alors on ne veut rien en savoir)

    Comme si donner la mort était LA solution...

    Non, nous ne nous tairons pas car chaque Vie est le fruit de Sa grâce !

  • Rochat vendredi, 23 septembre 2016 12:53

    on voit d'un côté des personnes qui au nom de la liberté démocratique d'opinion souhaitent exprimer pacifiquement et joyeusement leur avis (1'500) et d'un autre côté un groupuscule violent verbalement et physiquement (dégradation propriété privée et "ta croyance de merde" !)... faites votre choix !
    où est la vie ?
    Florian Rochat

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • La médisance, une habitude nocive

    Mar 28 mai 2024

    Dire du mal ou se moquer des autres, c'est facile et croustillant. Mais la médisance crée une atmosphère toxique et mine profondément les relations. Ce texte de Jean-René Moret, théologien, physicien EPFL et pasteur à l’Église évangélique de Cologny, est paru dans le quotidien 24H, le 18 mai dernier.

  • Élections en Inde : le sort des chrétiens est en jeu

    Ven 24 mai 2024

    En Inde, la minorité chrétienne prie et jeûne en masse pour le résultat des élections du pays. Si le parti de Narendra Modi est élu pour un troisième mandat, la liberté démocratique et religieuse pourrait être anéantie. Portes Ouvertes appelle les chrétiens à la prière.

  • La FREE et la HET-PRO signent une convention de partenariat

    Ven 24 mai 2024

    Le 16 mai dernier, la FREE et la Haute école de théologie (HET-PRO) de Saint-Légier ont signé une convention de partenariat. Celle-ci entérine une collaboration qui s’est déjà développée durant de nombreuses années et décrit son futur. Cette signature intervient dans un contexte où les vocations pastorales se font rares.

  • Dignity: « L’objectif, c’est que ce documentaire soit une impulsion de vie »

    Jeu 23 mai 2024

    Il y a de l'espoir pour les victimes d'abus sexuels et un processus de restauration est possible. C'est ce message que porte le film-documentaire "Dignity, revivre après une violence sexuelle", qui sera projeté en avant-première le 8 juin prochain au cinéma Pathé Flon à Lausanne dès 18h15 (sur inscription: www.dignity.ch). Rencontre avec Margarita Fugger-Heesen (photo), productrice et réalisatrice du documentaire, co-réalisé avec Estelle Romano.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !