Comment le coronavirus profite aux djihadistes de Boko Haram en Afrique

mercredi 15 avril 2020

Il y a six ans, les lycéennes de Chibok au Nigeria étaient enlevées par Boko Haram. Alors que certaines sont toujours détenues, l'ONG Open Doors England souligne mardi 14 avril que le confinement lié au coronavirus profite au groupe djihadiste. Et invite les chrétiens à prier pour ces jeunes victimes. 

Le 14 avril 2014, 276 lycéennes de 12 à 17 ans avaient été enlevées par Boko Haram dans le nord-ouest du Nigeria. Si certaines ont réussi à s’échapper, et si d’autres ont été libérées après des négociations avec le gouvernement, plus d’une centaine sont toujours captives. Et le groupe n’a jamais cessé de kidnapper des filles ou des jeunes femmes, comme par exemple en 2018 quand une centaine d’écolières ont été enlevées à Dapchi, dans le nord-est du pays.

Aujourd’hui, "il existe déjà des preuves que les djihadistes de Boko Haram utilisent les restrictions liées au coronavirus pour cibler celles qui restent chez elles pour en arrêter la propagation", dénonce Open Doors England (Portes ouvertes Angleterre) sur son site.

Utilisées comme esclaves

Si le groupe islamiste cible les lycéennes et les jeunes filles, c'est premièrement parce qu'il est contre toute éducation jugée trop occidentale - d’où ses attaques contre des lycées ou des écoles.

Mais les filles servent aussi d’esclaves sexuelles, ou d’esclaves tout court en assurant les corvées de cuisine ou de lessive. Une troisième raison est d'ordre religieux: les jeunes chrétiennes sont contraintes de renier leur foi et d’embrasser l’islam. Car Boko Haram a pour objectif l’islamisation du pays, voire de la région tout entière, puisqu’il sévit aussi au Tchad, au Niger et au Cameroun.

L'une de ces jeunes filles aujourd'hui libérée témoigne dans un article publié par Portes Ouvertes Angleterre : "Chaque jour après le retour de leurs attaques, ils nous battaient, ils nous violaient. Tout mon corps était recouvert de plaies et je suis devenue très maigre parce qu’ils ne nous donnaient pas assez de nourriture. Ils nous ont dit de dénoncer le Christ et de devenir musulmanes si nous voulions être plus libres dans le camp".

Nouveaux enlèvements à prévoir

Il est difficile encore de dire si le mouvement djihadiste prend de l’ampleur. Aucun chiffre n’est disponible sur le nombre de combattants, qui par ailleurs ne cessent de se déplacer.

Fin mars, l’armée tchadienne a lancé une grande offensive et les djihadistes ont alors migré vers le Nigeria, le Niger ou le Cameroun. "Ce qui signifie que l’on peut craindre désormais une multiplication d’attaques contre des civils dans de nouvelles zones, et autant de nouveaux enlèvements de jeunes filles", commente Illia Djadi, l'un des membres d'Open Doors. Une ONG qui invite les chrétiens à prier pour ces jeunes victimes "pour leur libération; mais aussi pour leur suivi une fois qu'elles arrivent à échapper à leurs tortionnaires".

Gabrielle Desarzens

Une chronique à écouter sur RTS La Première

 

Publicité

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Vaud-coronavirus : la distance sociale de 1,5 mètre doit être respectée dans les lieux de culte

    Ven 10 juillet 2020

    Les Eglises évangéliques vaudoises doivent modifier leurs pratiques lors des cultes qu’elles organisent. Fini la disposition « une chaise sur deux en quinconce ». L’établissement de listes de participants est requis.

  • Vevey, le 9 septembre: projection d’un documentaire produit par Christophe Hanauer sur les 7 Eglises de l’Apocalypse

    Ven 10 juillet 2020

    Le mercredi 9 septembre, Christophe Hanauer présentera au cinéma Astor à Vevey en première mondiale les deux premiers épisodes du documentaire « Les 7 Eglises de l’Apocalypse ». L’occasion de faire le point avec un producteur, passionné de la Bible, qui s’est rendu en Grèce et en Turquie pour inscrire le livre de l’Apocalypse dans son contexte historique. Images magnifiques et rencontres stimulantes de divers spécialistes !

  • Le «monde d’après»: le regard de Frédéric Baudin, pasteur et écologue

    Mer 08 juillet 2020

    La pandémie de Covid-19 a marqué notre printemps de manière indélébile. Elle a posé une rupture entre le monde d’avant et le monde d’après. Beaucoup se sont lancés dans des développements sur ce qui devrait changer à la suite de l’apparition de ce virus. Frédéric Baudin, écologue et pasteur dans l’Eglise évangélique libre d’Aix-en-Provence (F), présente ici comment cette crise offre une opportunité de changements. Entretien.

  • Dimanche 12 juillet: les cultes en ligne proposés par les Eglises FREE et d’autres ressources

    Jeu 09 juillet 2020

    La pandémie bouscule le quotidien de chacun et nous pousse à vivre l'Eglise autrement. Plusieurs Eglises ont repris les cultes en présentiel, tandis que d'autres, en parallèle, continuent de proposer les cultes en ligne. Vous êtes à la recherche d'un culte ce dimanche, parce que votre communauté a renoncé à se retrouver? Lafree.info vous propose des offres de remplacement issues des Eglises membres de la FREE ou d'autres communautés. Nous vous souhaitons un bon culte virtuel !

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !