Trente ans de défonce : le témoignage de Jean-Daniel Piller (écrit, dans Ciel! Mon info sur Maxtv, sur RTS Un et sur RTS La Première)

lundi 09 mars 2015

Il vient de publier Terrasser le serpent aux éditions Favre à Lausanne. Jean-Daniel Piller y raconte la galère de sa toxicomanie et sa galère pour en sortir. Un magnifique témoignage à la grâce sans frontières de Dieu. En version écrite et vidéo (2 fois).

« J’ai vécu trente ans de galère en tant que toxicomane. » Jean-Daniel Piller a 53 ans. Il est père de 4 enfants. Remarié. Travaille dans une entreprise de transport. Et gère au mieux les conséquences de ses trois décennies de défonce et « de deal par métier et association de malfaiteurs », selon la condamnation de la justice.

« Je m’envoyais moi-même en enfer ! »

En 2005, il se retrouve en prison à Fribourg, puis à Bulle, après 30 ans de toxicomanie. Là, il renoue avec Dieu. « Dieu faisait partie de mon parcours, explique-t-il, mais je n’arrivais pas à m’abstenir de drogues. J’avais l’impression d’être allé trop loin et que toute relation avec Dieu était coupée. Je m’envoyais moi-même en enfer ! » Là, au fond de sa cellule, une nuit, il entend une voix : « Quand tu as appris à marcher à tes enfants, tu n’as jamais compté le nombre de fois où ils sont tombés. Moi aussi, je ne compte pas. Donne-moi la main, tu peux te relever ! »

Jean-Daniel Piller a de la peine à accepter le rappel de cet amour inconditionnel de Dieu, de cette grâce du Seigneur qui ne connaît pas de frontières. Mais le lendemain, lorsqu’il sort de sa cellule, il y a un couac entre gardiens. Une porte qui devait être ouverte reste fermée. Elle dévoile une série de billets qui y ont été collés. L’un d’entre eux propose la visite d’un aumônier. Trois jours plus tard, un pasteur lui rend visite et commence alors un dialogue où Jean-Daniel découvre la pertinence de la parole entendue. « Oui, la logique de Dieu n’est pas la mienne. Oui, Dieu relève. Oui, sa grâce dépasse notre compréhension… Ça a été le point de départ qui m’a conduit à faire alliance avec Dieu. C’était il y a 10 ans. »

Le dur combat de la résilience

La reconstruction prend du temps. Elle touche l’entier de sa personne : la dimension physique, psychique, relationnelle, pécuniaire… Il y a tout d’abord l’arrêt de la consommation de produits. « J’ai dit à Dieu que s’il ne changeait pas mon cœur, je n’avais aucune chance de sortir de ma situation. » Il n’y a pas que le cœur à changer, il y a aussi la manière de penser, la manière de voir le monde. « Cela faisait plusieurs années que je ne travaillais plus et que je dépendais des ‘sociaux’ », souligne-t-il. Son incarcération lui permet de prendre de la distance avec son milieu, puis son entrée dans un foyer de réinsertion favorise la mise en place de nouveaux comportements. Mais les difficultés ne font que commencer : le passé ne cesse de le rattraper, les dettes, le procès, le jugement… « Le système n’est pas conçu pour quelqu’un qui souhaiterait vivre une réinsertion », lâche-t-il. L’absence d’incitations à l’abstinence et au sevrage lui donne à penser que l’Etat préférerait le voir continuer à consommer sa méthadone, plutôt que d’arriver à un sevrage. Les formulaires à remplir pour l’obtention d’un appartement sont un obstacle immense. « Que devais-je mettre sous ‘Ancienne adresse’ ? Prison des îles à Sion ou alors Foyer André à La Côte-aux-Fées ? » Du point de vue financier, la situation est loin d’être évidente. Lorsqu’il « dealait », Jean-Daniel Piller croulait sous les liasses de billets. Là, il ne fait que des petits boulots et touche un salaire modique… Mais il tient bon ! Il réussit à être fidèle à la voix entendue du fond de sa prison, qui lui proposait de conclure une alliance nouvelle.

« Des ‘médoc’, j’en ai assez consommé ! »

10 ans après. Que de chemin parcouru ! La galère n’est pas encore terminée. Il y a des relations à renouer, avec ses enfants notamment. Il y a toujours des dettes à éponger. Mais comme il le dit lui-même, sans triomphalisme : « Jean-Daniel est un être nouveau ! » Le Christ a joué un rôle fondamental dans sa reconstruction. « Dans mes difficultés d’aujourd’hui, je peux vivre dans la paix. Quand on est dans la défonce, on n’est jamais dans la paix. A une époque où je m’injectais du LSD, je n’osais plus dormir parce que c’était tellement l’enfer ! » Aujourd’hui quand les « tuiles » s’amoncellent, il se met à genoux et prie. « Lorsque j’étais au Foyer André, mon psy a voulu que je prenne des ‘médoc’ pour m’apaiser devant le nombre de difficultés auxquelles je devais faire face. Non, lui ai-je lancé, quand j’ai un problème, je me mets à genoux et je règle cela avec Dieu, sans avoir à ‘bouffer’ des ‘médoc’. Des ‘médoc’, j’en ai déjà assez consommé… C’est bon ! »

Serge Carrel

Couv Terrasser serpentJean-Daniel Piller avec Joël Reymond, Terrasser le serpent. Itinéraire d’un toxico résilient, Lausanne, Favre, 2014, 216 p.

 

 

 

Une émission Ciel ! mon info pour Maxtv a été réalisée avec Jean-Daniel Piller sur son livre récemment paru.

Le 12h45 de RTS Un a consacré son rendez-vous société du mercredi 11 mars à Jean-Daniel Piller et Joël Reymond. A voir ici.
Capture decran 2015-03-13 a 07.45.33

Jean-Daniel Piller au 12h30 de RTS La Première le 31 mars. A écouter ici.

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

    vendredi 20 mai 2022
  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

    lundi 04 avril 2022
  • Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    De la chapelle de Villard (FREE) à celle, toute monacale, des clarisses de Jongny : Maude Zolliker, 28 ans, nourrit avec 5 autres jeunes adultes le projet d’ouvrir une communauté d’accueil sur le domaine de la Grant Part jusque-là animé uniquement par les Sœurs. Une façon pour elle de vivre sa foi « concrètement ».

    mercredi 02 février 2022
  • « Le handicap n’est pas une punition ! »

    « Le handicap n’est pas une punition ! »

    Membre de l’Eglise évangélique de Gimel (FREE), Sylvie Gallay, 53 ans, a deux enfants, dont un fils aîné de 24 ans atteint d’autisme et d’épilepsie grave. Cette enseignante de formation appelle de ses vœux un accueil des personnes en situation de handicap non seulement à l’école, mais également au sein de nos Eglises. « Le handicap n’est pas une punition », estime-t-elle.

    vendredi 09 juillet 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !