Nicolas et Yaëlle Frei : il y a une vie après la pornographie

mercredi 08 juillet 2015

Des ateliers pour se débarrasser de l’addiction à la pornographie ouvrent à La Neuveville (BE). Chevilles ouvrières du projet, Nicolas et Yaëlle Frei veulent aider les porn-addicted à abandonner leur dépendance et à tisser des relations saines.

« La pornographie crée une insatisfaction constante. Elle procure un plaisir éphémère, qui pousse à consommer toujours plus, toujours plus souvent et toujours plus hard. » Nicolas Frei, 26 ans, sait de quoi il parle : il y a été « accro » quasiment tous les jours de 10 à 21 ans. Tombé dans la marmite suite au visionnement d’une vidéo chez un copain, il évoque le sentiment de s’être senti assouvi et vide en même temps : « Après consommation, tu es désespérément seul. » A ses côtés, sa femme, Yaëlle, 28 ans, estime avoir été dépendante de la pornographie de l’âge de 14 à 23 ans. « Suite à des abus sexuels, j’ai voulu comprendre, ressentir des sensations : cela m’a encore plus détruite. »

Ateliers collaboratifs

Avant de se marier il y a quatre ans, le jeune couple a posé ses addictions sur la table et décidé d’un engagement réciproque « sans tierce personne virtuelle entre nous ». Il s’est ensuite investi en 2013 dans un programme d’aide aux femmes victimes de la traite des êtres humains en Afrique du Sud. « Et là, on a été bouleversés : on s’est rendu compte de l’ampleur du fléau et de son lien avec la pornographie ; et qu’on avait alimenté ce trafic monstrueux ! », témoignent-ils dans leur appartement de La Neuveville (BE).

Après deux ans de cogitations et de recherches sur le sujet, ces jeunes parents d’une petite fille d’un an ont décidé d’ouvrir en septembre prochain des ateliers collaboratifs1. L’objectif est d’offrir une possibilité aux personnes qui luttent contre cette addiction d’en parler. De déculpabiliser. Et de s’en sortir.

Combattre la déshumanisation

« Il s’agit d’apprendre ou de réapprendre à créer et s’investir dans des relations saines. Car le gros souci avec la pornographie, c’est qu’elle place les corps avant les personnes et qu’elle déshumanise les gens, explique Nicolas. Les scénarios mettent en avant des techniques, des rapports de domination, des scènes de violence ; les acteurs n’offrent aucun partage humain digne de ce nom. » Pas de pudibonderie pour autant : « Le sexe est une belle chose et fait du bien. La masturbation peut en certaines circonstances se vivre de façon saine », affirme-t-il. Depuis leur mariage il y a 4 ans, il leur est arrivé de revoir des images pornographiques. « Mais on en parle ensemble avec transparence et l’envie de renforcer notre fidélité, sans pour autant banaliser l’acte. »

Issus tous deux de milieux évangéliques, ils sont engagés dans l’Eglise L’Abri à La Neuveville (FREE). S’ils n’ont pas de formation en psychologie ou en accompagnement psychopédagogique, ils n’excluent pas de s’engager dans un cursus d’éducation sexuelle pour consolider le suivi qu’ils comptent offrir à celles et ceux qui souffrent de cette dépendance.

Gabrielle Desarzens

1 « 90 jours pour abandonner la pornographie », www.innocence.ch
90-jours2

 

  • Encadré 1:

    Des chiffres

    Internet et les réseaux sociaux font exploser le marché de la pornographie et banalisent le commerce du sexe.
    Selon des études américaines, 2,5 milliards de courriels pornographiques circulent chaque jour. Le 90% des enfants entre 8 et 16 ans ont déjà assisté à un visionnement pornographique et l’âge moyen de la première visualisation de la pornographie est de 9 ans.
    Les chrétiens sont touchés comme les autres.

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022
  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

    vendredi 20 mai 2022
  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

    lundi 04 avril 2022
  • Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    De la chapelle de Villard (FREE) à celle, toute monacale, des clarisses de Jongny : Maude Zolliker, 28 ans, nourrit avec 5 autres jeunes adultes le projet d’ouvrir une communauté d’accueil sur le domaine de la Grant Part jusque-là animé uniquement par les Sœurs. Une façon pour elle de vivre sa foi « concrètement ».

    mercredi 02 février 2022

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !