×

Message

Failed loading XML...

Abandonner la pornographie : un cours en ligne et trois ateliers en présentiel

Yaëlle & Nicolas Frei vendredi 16 novembre 2018

La consommation de pornographie est en croissance. Elle concerne 1 jeune sur 5, qui en consomme au minimum une fois par semaine. Yaëlle et Nicolas Frei sont d’anciens porno-dépendants. Ils proposent aujourd’hui des cours en ligne et en présentiel pour quitter cette dépendance.

Yaëlle et Nicolas Frei lancent un cours en ligne « 90 jours pour abandonner la pornographie ». Avec cette nouvelle offre en Suisse romande, ces anciens porno-dépendants proposent sept sessions qui permettent de découvrir l'envers du décor de l'industrie du X, de mettre en place des outils concrets pour s'en sortir et de construire une vie épanouissante, libre de la pornographie. Les vidéos sont accompagnées d'un livret de 70 pages.

Le cours en ligne est disponible depuis le site innocence.ch et offre l'avantage d'être plus flexible, car accessible partout à l’aide d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Actuellement, un jeune sur cinq regarde du porno au moins une fois par semaine[1], et de plus en plus d'experts s'inquiètent des répercussions néfastes sur eux.

L’organisation Innocence propose en plus trois nouveaux ateliers en présentiel. Un premier aura lieu en janvier à Genève (Petit-Lancy) et deux autres à Vevey et à Estavayer-le-Lac au mois d'avril.

Ces cours s’adressent à toute personne qui lutte avec une consommation problématique de pornographie et qui souhaite en sortir. Le programme se concentre sur le potentiel de chacun afin d'encourager à construire une vie qui a du sens, des relations épanouissantes et un avenir rempli d'espérance. Le but est d'amener le participant à se questionner, à se lancer des défis, à se connaître davantage et à apprendre à affirmer son identité pour que la pornographie ne soit plus nécessaire pour se sentir bien.

Yaëlle et Nicolas Frei, d’anciens porno-dépendants

Yaëlle et Nicolas, aujourd'hui mariés, ont tous deux développé la même addiction à la pornographie durant leur plus jeune âge, avant même de se connaître. En 2013, ils sont partis pour un voyage de deux mois en Afrique du Sud. Un peu par hasard, ils se sont retrouvés catapultés dans une maison qui accueillait des filles mineures, victimes du trafic humain. Cette expérience leur a permis de prendre conscience qu’une consommation de pornographie n’est pas sans lien avec la traite des êtres humains. À travers le monde, des millions d'hommes, de femmes et même d’enfants se retrouvent prisonniers et obligés de s’exhiber devant une caméra, trop souvent dans des conditions inhumaines. Cette expérience a révélé qu’il y avait des victimes à la fois derrière l'écran et devant l’objectif.

Un jeune sur cinq regarde de la pornographie chaque semaine

Actuellement, 21% des 14-24 ans regardent au moins une fois par semaine du porno et 5% admettent en regarder plusieurs fois par jour[2] ! Parmi les répercussions néfastes sur les jeunes, on trouve des crises d'anxiété, des troubles du sommeil, une perte de l'estime de soi ou encore une représentation des rapports sexuels faussée.

Du côté de la production du matériel pornographique, des femmes et des hommes sont exploités et victimes de pratiques humiliantes et le droit du travail est bafoué... C’est là le quotidien des acteurs et actrices porno en France voisine, constate le journaliste Robin d'Angelo, après plus d'un an en immersion dans l'industrie du porno amateur en France[3].

Retrouvez plus d'informations et les inscriptions sur www.innocence.ch.

 


[1] Voir l’étude réalisée par Ipsos pour le Fonds Actions Addictions, la fondation Gabriel Péri et la Fondation pour l’innovation politique. Elle a été réalisée en ligne sur un échantillon de mille jeunes de 14 à 24 ans. http://www.gabrielperi.fr/les-addictions-chez-les-jeunes-(14-24-ans).html

[2] Voir l’étude réalisée par Ipsos pour le Fonds Actions Addictions, la fondation Gabriel Péri et la Fondation pour l’innovation politique. Elle a été réalisée en ligne sur un échantillon de mille jeunes de 14 à 24 ans. http://www.gabrielperi.fr/les-addictions-chez-les-jeunes-(14-24-ans).html

[3] Robin D’Angelo, Judy, Lola, Sofia et moi, Paris, Goutte d'Or, 2018. https://www.payot.ch/Detail/judy_lola_sofia_et_moi-robin_d_angelo-9791096906109

  • Encadré 1:

    Dates de l’atelier Petit-Lancy (Genève)

    Mardi 8 janvier 2019 à 19h
    Mardi 22 janvier 2018 à 19h
    Mardi 5 février 2019 à 19h
    Mardi 19 février 2019 à 19h
    Mardi 5 mars 2019 à 19h
    Mardi 19 mars 2019 à 19h
    Repas de clôture : mardi 2 avril 2019 à 19h

    Dates des ateliers « Vevey » et « Estavayer-le-Lac »

    Mercredi 10 avril 2019
    Mercredi 24 avril
    Mercredi 8 mai
    Mercredi 22 mai
    Mercredi 5 juin
    Mercredi 19 Juin
    Repas de clôture le mercredi 3 juillet

    Inscription : CHF 100.–

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !