« L’homosexualité… un péché? » par Jean-Jacques Meylan

Bénédiction de « couples partenariés », mariage pour tous… Le débat ecclésial et social autour de l’homosexualité est vif. Voici une contribution du pasteur Jean-Jacques Meylan, extraite de son livre coécrit avec Andrea Ostertag : L’amour mal aimé. Jésus, l’ami des homosexuels. Une contribution toujours d’actualité.

« Vers une théologie du changement climatique » par Dave Bookless

Avec le retrait des Etats-Unis de la COP21, le dernier Dossier Vivre Evangile et changement climatique revêt une actualité particulière. Pour approfondir cette question, voici en libre accès l’une des contributions importantes de ce Dossier : celle de Dave Bookless, directeur théologique d’A Rocha. D’autres contributions scientifiques ou éthiques sont à lire dans ce livre que l’on peut se procurer ici. (Téléchargement du pdf de cette contribution)

vendredi 09 juin 2017

Le « dé du salut », par Thomas Salamoni

Contempler et intégrer la beauté du salut que Dieu offre : Thomas Salamoni, pasteur dans l’Eglise évangélique Arc-en-ciel (FREE) à Gland, termine son parcours autour de l’épître aux Romains. Il montre en six volets, comme autant de faces d’un dé, comment Dieu justifie les humains prisonniers du péché[1].

vendredi 19 mai 2017

"Israël et la fidélité de Dieu (Romains 9 à 11)" par Thomas Salamoni

Dans son parcours pour relire le thème de la justification par la foi seule, Thomas Salamoni poursuit sa lecture de l’épître aux Romains. Il nous propose ici une réflexion sur le thème d’Israël, en lien avec les chapitres 9 à 11 de la fameuse épître de Paul.

« La cible de la justice de Dieu : la restauration de la création entière » par Thomas Salamoni

Au cœur de la Réforme du XVIe siècle, il y a une expérience spirituelle. Celle d’un Martin Luther ou d’un Jean Clavin qui découvrent que Dieu a tout fait pour leur réconciliation avec lui. C’est le thème de la justification par la foi seule. Aujourd’hui nombre de théologiens évangéliques souhaitent donner davantage d’ampleur et de profondeur à cette notion. Ils questionnent aussi le fait de faire du thème de la justification le coeur de la théologie de Paul. Thomas Salamoni plaide cette cause dans une série de contributions à découvrir dans Vivre.

mercredi 07 septembre 2016
Page 1 sur 10
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Le handicap n’est pas une punition ! »

    Ven 09 juillet 2021

    Membre de l’Eglise évangélique de Gimel (FREE), Sylvie Gallay, 53 ans, a deux enfants, dont un fils aîné de 24 ans atteint d’autisme et d’épilepsie grave. Cette enseignante de formation appelle de ses vœux un accueil des personnes en situation de handicap non seulement à l’école, mais également au sein de nos Eglises. « Le handicap n’est pas une punition », estime-t-elle.

  • La 11ème plaie d’Egypte (2/9)

    Lun 05 juillet 2021

    Quel référentiel convoquer pour parler de la pandémie ? Et quelle implication a-t-elle eue sur la foi des croyantes et croyants ? Accompagnante spirituelle dans un home médicalisé, la protestante Marianne Guéroult parle d’une traversée du désert qui l’a tenue éloignée de ses proches.

  • "Subjectif!" épisode 10: Si la foi était un voyage?

    Ven 02 juillet 2021

    Découvrez aujourd'hui le dernier épisode d'une série de 10 capsules vidéo pour faire réfléchir sur la foi, au travers de questions parfois déroutantes posées à des chrétien·ne·s romand·e·s et au-delà. Des capsules de deux minutes environ à partager sans réserve sur tous les réseaux! une coproduction de La FREE, Médias-pro et DM.

  • « Quelqu’un te cherche ! »

    Jeu 01 juillet 2021

    Membre de l’église La Passerelle à Vevey (FREE), Katia Baechler, 44 ans, vient de sortir son premier roman. Elle y parle d’amour, d’espérance et de foi. « Parce que je crois que Dieu peut encore rencontrer chacun là où il se trouve », dit-elle jeudi 1er juillet sur la terrasse de sa maison.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !