« Béatrice Stockly, mort d’une chrétienne otage au Sahel » par Gabrielle Desarzens (portrait)

mardi 13 octobre 2020 icon-comments 3

Si les circonstances de la mort de la Bâloise Béatrice Stockly ne sont pas claires, son frère avait essayé de plaider sa libération en s’adressant directement aux ravisseurs. Dans une vidéo postée sur Youtube, il leur rappelait que la toute jeune sexagénaire faisait partie de la vie de nombreuses personnes à Tombouctou, dans le nord-est du Mali, en plein Sahel.

 

« Béatrice est née le 5 juin 1960 de sa mère Rosamarie. » Les épaules carrées, le verbe simple et direct, le frère de Béatrice Stockly, Werner, avait publié une vidéo le 6 octobre 2019 à l’attention des ravisseurs de sa sœur1. Il y rappelait que leur maman, aujourd’hui âgée de 85 ans, souffrait de l’emprisonnement de sa fille. S’adressant aux kidnappeurs, il leur déclarait : « Monsieur Iyad Ag Ghaly (ndlr : chef de guerre touareg malien, à la tête du groupe Ansar Eddine), et Monsieur Talha al Libi (ndlr : un chef de l’organisation al-Qaïda au Maghreb islamique, AQMI) : la vie de Béatrice Stockly est entre vos mains ! » Puis, à parler de Tombouctou où Béatrice était retournée, il a parlé d’un lieu de vie dont elle faisait partie. « Mais pourquoi donc a-t-elle été prise en otage ? A quoi bon ? Et pour encore combien de temps ? » Et le frère d’ajouter encore que sa sœur aurait commis une faute « selon ce qu’on nous a dit. Mais nous commettons tous des erreurs ! Et est-ce une erreur de vivre à Tombouctou et d’y servir les habitants, dont les femmes et les enfants ? » Et l’homme encore de citer le Coran pour rappeler que selon la sourate 49 verset 12, c’est une faute de rechercher et de révéler les erreurs d’autrui. « Avant que notre mère ne ferme les yeux à jamais, elle souhaite serrer sa fille dans ses bras pour lui dire du fond du cœur combien elle l’aime : s’il vous plaît, libérez Béatrice ! »

Femme populaire

De fait, il semble que la Suissesse était très populaire parmi les femmes de Tombouctou. Sur place depuis 2002, elle vivait comme une personne locale, dans une grande simplicité. Venue au Mali comme volontaire de l’Eglise méthodiste, elle n’était toutefois plus en lien avec une Eglise ou une mission. Elle faisait de l’évangélisation « à sa manière », selon les mots du pasteur malien Bouya Yattara. Joint par téléphone lundi 12 octobre, celui-ci a néanmoins indiqué que « Béatrice était une femme qui était ferme dans sa foi. Elle a certainement refusé de confesser la foi musulmane et a sans doute été tuée pour cela. C’est du moins ce qui se dit dans nos milieux chrétiens au Mali. » D’autres observateurs locaux se demandent si elle n’a pas été tuée lors d’une tentative d’intervention militaire. Une chose est sûre : elle représentait l’Occident détesté par les islamistes, rappelle le site alémanique Livenet.

Chasse aux chrétiens

Béatrice Stockly avait été enlevée le 7 janvier 2016. Il s’agissait de son deuxième enlèvement. Elle avait déjà été prise en otage une dizaine de jours en 2012. Tombouctou était tombée cette même année aux mains du groupe islamiste Ansar Eddine, appuyé par des éléments d'AQMI, et s’était rapidement vidée de ses chrétiens. Le pasteur Yattara avait parlé d’une véritable « chasse aux chrétiens ». Il avait expliqué aussi que pour les islamistes radicaux, Tombouctou est la capitale de l’islam au Mali voire en Afrique. Surnommée la ville aux 333 marabouts, elle est située sur la boucle du fleuve Niger. Pendant des siècles, elle a été un carrefour commercial très important au Sahara et un centre spirituel renommé de l'islam sub-saharien. Elle a aussi été un centre touristique couru par les amateurs de méharées dans le désert, jusqu'à ce que l'insécurité de ces dernières années fasse fuir les touristes occidentaux. Les rebelles d’AQMI opèrent en effet dans le secteur de multiples trafics et se livrent à une « industrie de l'enlèvement » pour obtenir de juteuses rançons. Ces combattants actifs dans le nord du pays comme dans tout le désert sahélien ne sont pourtant pas assimilables aux musulmans maliens. Pour preuve : le pays est à 90% de religion musulmane, mais ses habitants ne veulent pas d’un régime islamiste au pouvoir. Le pasteur évangélique a d’ailleurs indiqué à l’époque que même des musulmans quittaient Tombouctou, car l’islam des djihadistes leur faisait peur.

Gabrielle Desarzens

Voir le fil Twitter de Werner Stöckli, le frère de Béatrice.

Article concernant l'assassinat de Béatrice Stockly sur lafree.info:  « Béatrice Stockly 'tuée par des terroristes au Mali'»

Note

1 La vidéo postée par Werner Stöckli, le frère de Béatrice sur sa chaîne YouTube. Voir la chaîne YouTube de Werner Stöckli consacrée à sa soeur Béatrice.

3 réactions

  • Alain NORMAND vendredi, 16 octobre 2020 12:22

    Au travers de la vie et de la mort de Béatrice Stockli, Jésus nous parle : "Je suis mort pour vous, et vous, êtes vous prêts à vivre pour moi ?" Notre soeur dans la foi, dont la mort attriste tant tous ceux qui ont prié pour elle, aura répondu à la manière ultime, quand bien même vivre pour Christ passe sur l'autel du sacrifice. Et nous, quelle réponse sommes-nous prêts à vivre pour notre Seigneur, en communion de fraternité avec elle ?

  • Tahar dimanche, 18 octobre 2020 15:45

    Notre soeur en Christ est au ciel auprès de Dieu. Ceux qui l'ont tuée brûleront en enfer pour l'éternité.

  • SC mardi, 20 octobre 2020 09:57

    La grâce de Dieu en Jésus-Christ peut rejoindre le pire des criminels... Exemple: l'un des deux brigands cloué en croix avec Jésus. C'est Dieu qui est seul juge... Il y a une espérance en Christ pour tous les criminels! Y compris djihadistes... Amitiés! Serge Carrel

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

    vendredi 20 mai 2022
  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

    lundi 04 avril 2022
  • Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    Un accueil communautaire en devenir sur la Riviera lémanique

    De la chapelle de Villard (FREE) à celle, toute monacale, des clarisses de Jongny : Maude Zolliker, 28 ans, nourrit avec 5 autres jeunes adultes le projet d’ouvrir une communauté d’accueil sur le domaine de la Grant Part jusque-là animé uniquement par les Sœurs. Une façon pour elle de vivre sa foi « concrètement ».

    mercredi 02 février 2022
  • « Le handicap n’est pas une punition ! »

    « Le handicap n’est pas une punition ! »

    Membre de l’Eglise évangélique de Gimel (FREE), Sylvie Gallay, 53 ans, a deux enfants, dont un fils aîné de 24 ans atteint d’autisme et d’épilepsie grave. Cette enseignante de formation appelle de ses vœux un accueil des personnes en situation de handicap non seulement à l’école, mais également au sein de nos Eglises. « Le handicap n’est pas une punition », estime-t-elle.

    vendredi 09 juillet 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

  • Enseignante et artiste, Sarah Roth publie « L’histoire vraie de Noël »

    Ven 25 novembre 2022

    Mère de famille et enseignante, Sarah Roth est aussi une artiste à la palette variée. Désireuse de faire connaître aux enfants d'âge scolaire le vrai sens de Noël, elle a publié un petit livre retraçant l'histoire de la nativité, illustré avec des dessins en noir et blanc, à colorier. Son prix de 2 francs pièce permet aux Eglises ou aux chrétiens qui le souhaitent d'en commander pour le diffuser largement. Rencontre avec une artiste engagée.

  • Les églises du Qatar inaccessibles aux fans de foot

    Jeu 24 novembre 2022

    Pendant la Coupe du Monde 2022, ouverte dimanche 20 novembre, les fans de foot ou visiteurs étrangers sont encouragés à visiter les musées et les sites historiques du Qatar. Mais ils ne peuvent pas se rendre dans les différentes églises du pays, fermées depuis le Covid-19.

  • Dimanche de l’Eglise persécutée : prions pour la Colombie

    Ven 18 novembre 2022

    Pour le « Dimanche de l’Eglise persécutée 2022 », Portes Ouvertes met le focus sur trois pays, dont la Colombie, située au trentième rang de l’Index de persécution. Si ce pays connaît une pacification depuis l’accord de paix avec les FARC1, en 2016, la violence reste présente sous différentes formes. Zoom sur les défis de l’Eglise colombienne.

  • Action de Noël 2022 : votre don peut tout changer

    Ven 18 novembre 2022

    Comme chaque année, la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) et le Service de missions et d’entraide (SME) proposent leur Action de Noël en faveur de projets d’entraide. Le SME propose une offrande en faveur de l’Ecole de pharmacie de Tansen, au Népal. Le projet de la FREE propose une offrande en faveur de l’association Arbre de vie qui contribue à l’intégration d’immigrés en Italie.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !