Christian Willi : du monde des médias à celui de l’humanitaire

lundi 18 décembre 2017

Après un engagement de 27 ans dans la presse évangélique, Christian Willi a remis son tablier. Depuis le 1er novembre, il endosse l’habit de directeur de Compassion Suisse, une ONG dédiée à l’enfance.

Il a pris ses quartiers tout en haut du seul bâtiment jaune vif du Y-Parc d’Yverdon-les-Bains. « Investir dans l’enfance, c’est à mon sens une belle vocation », déclare tout de suite Christian Willi dans les locaux de Compassion Suisse, cette ONG qui vient en aide aux enfants vivant dans l’extrême pauvreté dans le monde. Selon l’UNICEF (le Fonds des Nations Unies pour l’enfance), ils sont près de 385 millions. Dans les locaux de l’organisation chrétienne, les regards de quelques-uns d’entre eux sont affichés aux murs au moyen de photos, ou encore en grand format sur une armoire coulissante. Christian Willi commente : « J’ai 50 ans. Je fais l’Ecole du dimanche depuis 15 ans dans mon église évangélique l’Arc-en-Ciel (FREE) de Gland. Je parraine depuis plusieurs années une jeune Ougandaise qui a maintenant 17 ans. Et puis j’ai participé au lancement de plusieurs magazines pour enfants, comme Trampoline, ou Just4U. Communiquer aux jeunes qu’ils ont de la valeur, qu’ils comptent, c’est pour moi très important. »

A la tête de sept titres

Le tout jeune quinquagénaire a commencé sa carrière professionnelle dans une entreprise d’informatique américaine. C’est lors d’un congrès missionnaire dans les années 80 à Utrecht, aux Pays-Bas, qu’il dit avoir reçu un appel pour les médias. « Rentré en Suisse, j’ai appris que le journal chrétien intitulé L’Avènement cherchait alors un commercial. J’ai commencé à y travailler en 1990. » Celui qui a ensuite repris les rênes du titre a mené ses affaires journalistiques tambour battant : il reprend plusieurs journaux comme Concepts Femmes en 1995 (devenu SprituElles ndlr), le Christianisme au XXIè siècle en 2003 qu’il fusionne avec l’Avènement pour donner naissance à l’actuel Christianisme Aujourd’hui. Il lance des magazines pour les jeunes, mais aussi le 1/4 d’heure pour Jésus en 2006, un tabloïd gratuit destiné au grand public, devenu Quart d’heure pour l’essentiel. « Le groupe Alliance presse a aujourd’hui sept journaux papiers, un média en ligne et des services comme un agenda culturel chrétien. C’est énorme, mais la structure reste petite : nous employons seulement l’équivalent de deux journalistes à plein temps. » Celui qui n’a jamais pu faire ses cours professionnels de journaliste – « car on m’a dit à l’époque que comme j’étais éditeur et à la tête d’un magazine confessant, je n’obtiendrais pas la carte de presse Impressum au bout de la formation » – a remis la responsabilité rédactionnelle des titres du groupe à différentes personnes.

Combativité, foi et conviction

Dans le conseil de Compassion Suisse depuis plusieurs années déjà, c’est presque naturellement qu’il a basculé dans l’humanitaire. Non sans rester combatif et non sans poursuivre avec foi et conviction : « Le parrainage nominatif est parfois décrié. Mais moi, investir avec intentionnalité, ça m’intéresse. Tu ne donnes pas seulement ton argent, mais tu investis dans une personne dont tu connais le nom, l’environnement. Tu lui écris, aussi. Quelque 400 millions d’enfants vivent dans l’extrême pauvreté ? Nous sommes un peu moins de 600 millions d’évangéliques dans le monde. On devrait pouvoir résoudre le problème, non ? »

A évoquer encore les médias pour lesquels il a travaillé durant 27 ans, il en relève la force : « Le journalisme permet parfois de poser les bonnes questions. C’est une belle occasion d’être témoin. »

Gabrielle Desarzens

www.alliance-presse.info

www.compassion.ch

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • La FREE et la HET-PRO signent une convention de partenariat

    Ven 24 mai 2024

    Le 16 mai dernier, la FREE et la Haute école de théologie (HET-PRO) de Saint-Légier ont signé une convention de partenariat. Celle-ci entérine une collaboration qui s’est déjà développée durant de nombreuses années et décrit son futur. Cette signature intervient dans un contexte où les vocations pastorales se font rares.

  • Dignity: « L’objectif, c’est que ce documentaire soit une impulsion de vie »

    Jeu 23 mai 2024

    Il y a de l'espoir pour les victimes d'abus sexuels et un processus de restauration est possible. C'est ce message que porte le film-documentaire "Dignity, revivre après une violence sexuelle", qui sera projeté en avant-première le 8 juin prochain au cinéma Pathé Flon à Lausanne dès 18h15 (sur inscription: www.dignity.ch). Rencontre avec Margarita Fugger-Heesen (photo), productrice et réalisatrice du documentaire, co-réalisé avec Estelle Romano.

  • Les camps de l’été 2024

    Ven 17 mai 2024

    Cet été 2024, de nombreux camps sont organisés pour les enfants dès 4 ans, les jeunes et les adultes. Ce sont généralement des moment forts en amitié et en spiritualité pour les participants, comme pour les équipes d’encadrement. Voici une liste de camps qui acceptent encore des inscriptions, ou qui cherchent encore des bénévoles.

  • « Il était des fois » : une série de capsules vidéo mettant en dialogue des jeunes évangéliques, réformés et catholiques

    Ven 17 mai 2024

    Le 21 mai sortira sur les réseaux sociaux de la FREE et sur sa chaîne Youtube la première de cinq capsules vidéo réalisées avec Média-Pro, Cath-Info et DM. Dans cette série "Il était des fois", deux jeunes catholiques, deux jeunes réformés et quatre jeunes évangéliques, réunis le temps d'un week-end à la montagne, discutent de leur foi respective et apprennent à se connaître.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !