World Vision revient sur sa décision d’employer des chrétiens engagés dans des couples de même sexe

jeudi 27 mars 2014

Lundi, la nouvelle avait fait grand bruit. World Vision Etats-Unis, une ONG proche des milieux évangéliques, engagera à l'avenir des chrétiens partenariés. Mercredi la même ONG bat en retraite. Au vu du tollé que sa décision a entraîné, elle renonce à changer sa politique d'embauche, n'engagera pas de collaborateur impliqué dans un couple de même sexe et réaffirme son soutien au mariage traditionnel.

Le 26 mars, World Vision Etats-Unis a fait marche arrière par rapport à sa décision d'employer à l'avenir des chrétiens engagés dans un « mariage » gay. « Notre conseil a reconnu que ce changement dans notre politique d'embauche était une erreur », a déclaré Richard Stearns, le président de la branche américaine de cette ONG chrétienne.

Par souci d'unité chrétienne
Le 24 mars, dans une interview accordée au site web du magazine Christianity Today, Richard Stearns expliquait les raisons qui avaient conduit cette ONG employant 1'100 personnes aux Etats-Unis à changer ses conditions à l'embauche. Pour Richard Stearns, il s'agissait d'une « modification de peu de portée » de la politique de World Vision. Cette décision devait être comprise comme « le symbole non d'une attitude de compromis, mais du souci de l'unité des chrétiens ». World Vision espérait ainsi éviter la division qui déchire les Eglises américaines sur la question du « mariage » de couples de même sexe, en renvoyant ce choix éthique aux Eglises et aux dénominations, et en se focalisant sur sa mission première : le service du pauvre.
« Nous sommes désolés pour la peine et la confusion que notre changement de politique a généré auprès de nombreux amis. Notre intention n'était pas de renier notre engagement à reconnaître l'autorité de la Bible, ajoute Richard Stearns dans une lettre aux donateurs. Alors que World Vision défend la conception biblique du mariage, a-t-il complété, nous affirmons que tous les êtres humains, quelle que soit leur orientation sexuelle, sont créés par Dieu et doivent être aimés et traités avec dignité et respect. »

2000 résiliations de parrainage en 48 heures
Dans l'interview accordée à Christianity Today et publiée le 24 mars, Richard Stearns expliquait qu'au vu des 17 Etats américains qui autorisent les « mariages » de couple de même sexe, World Vision pensait que cette question allait rejoindre les sujets débattus dans les Eglises : le divorce et le remariage, le baptême, le ministère féminin... « Nous ne ployons pas sous une quelconque pression. Nous ne sommes pas sur une pente savonneuse et nous ne devons pas faire face à des poursuites judiciaires ou à un groupe d'employés exerçant une pression sur nous. (...) Nous sommes un des bras opérationnels de l'Eglise universelle. Nous ne sommes pas un bras théologique de l'Eglise. »
La décision de World Vision a suscité énormément d'émotion parmi les évangéliques américains. Le lendemain de cette annonce, les Assemblées de Dieu, l'une des plus grandes dénominations évangéliques aux Etats-Unis, ont invité leurs membres à réfléchir à la possibilité de renoncer à leur soutien à World Vision et de soutenir à l'avenir d'autres ONG pentecôtistes ou évangéliques au profil comparable.
Richard Stearns a reconnu qu'après l'annonce de cette décision « un nombre » de sponsors avaient résilié leur parrainage d'enfants pour protester contre ce changement. De source non autorisée, il y aurait eu plus de 2000 résiliations de parrainage en moins de 48 heures.
World Vision est une ONG chrétienne internationale qui s'occupe de 100 millions de personnes dans 100 pays de la planète. Outre la branche américaine, World Vision dispose d'une cinquantaine d'antennes nationales, dont une en Suisse.
Serge Carrel

Plus d'infos à ce sujet sur Christianity Today.

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • FREE COLLEGE fondements 24-25: deux anciens étudiants détaillent leur parcours

    Mer 19 juin 2024

    Fin août, le FREE COLLEGE relance la formation interactive « Fondements ». Au programme du premier module (2024-2025) : histoire de l’Église, Bible et Ancien Testament. Une occasion de mieux s’équiper dans son service à l’Église ou, tout simplement, de renforcer les fondements de sa foi évangélique. Témoignages de Melissa Feuz et Christian Haller.

  • Droit de mourir, dangereuse liberté

    Mar 18 juin 2024

    La fin de vie est souvent difficile, avec selon les cas d’importantes souffrances ou divers types de démence qui peuvent donner à la personne comme à ses proches l’impression qu’elle se perd. Vaut-il alors mieux hâter la fin, avoir la possibilité de décider de mettre un terme à son existence ? Ce courrier des lecteurs du pasteur Jean-René Moret, de l'Eglise évangélique de Cologny (FREE), est d'abord paru le 12 juin dans la Tribune de Genève.

  • La foi d’une Libanaise

    Ven 14 juin 2024

    Au nord d’Israël, Jésus a mis en évidence la foi d’une païenne et les préjugés de ses disciples. Une interpellation à propos de nos propres préjugés. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • La Halte, lieu de débriefing à la Côte-aux-Fées

    Ven 14 juin 2024

    La Halte, à la Côte-aux-Fées, accueille des pasteurs, des missionnaires et toutes sortes de personnes qui éprouvent le besoin de faire le point dans leur vie. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !