Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

Sandrine Roulet lundi 04 avril 2022 icon-comments 2

Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

Une lueur d’espoir existe au bout de chaque tunnel. Et ceci même si le tunnel en question porte le nom de dépression, burn-out, trouble anxieux ou bipolarité. C’est la conviction d’Emmanuelle De Keuster, 44 ans, qui a elle-même traversé deux épisodes de décompensation psychique en 2007 et 2014. Depuis, cette femme de pasteur, mère de famille et assistante en pharmacie tient à partager un message d’encouragement et de compassion aux personnes touchées par une maladie psychique.

Un trio porteur d’espoir

Musicienne et compositrice, Emmanuelle a monté le groupe Lueur d’espoir, constitué d’une amie chanteuse (Floriane Studerus), d’un saxophoniste (Nicolas Borgognon) et d’elle-même au piano. A Noël 2021, le trio a donné un premier concert à la Maison Béthel, à Blonay. Cet établissement appartenant à la Fondation Praz-Soleil (FREE) propose de courts et moyens séjours pour des adultes psychiquement fragiles. « Au début de la rencontre, je dis que notre groupe est chrétien et je donne mon témoignage. Mais notre message est davantage un message d’espérance que d’évangélisation », précise-t-elle.

Beaucoup de sensibilité

Même en ayant connu la maladie, Emmanuelle observe qu’il faut beaucoup de sensibilité pour rejoindre des personnes en proie à un profond mal-être : « On souhaiterait qu’elles aillent rapidement mieux, et on peut vite avoir des phrases déplacées ». La quadragénaire se souvient qu’au plus fort de ses décompensations, même lire la Bible n’était pas forcément une aide. Mais elle continuait à parler à Dieu et à proclamer qu’il était au contrôle de tout dans sa vie.

« Avec ton vécu, tu as autre chose à apporter »

La musique a toujours occupé une place importante dans la vie d’Emmanuelle. Il y a quelques années, elle a sorti un CD de louange mais après son deuxième épisode de dépression, une réflexion de son beau-frère l’a interpellée : « Avec ton vécu, tu as autre chose à apporter à travers tes compositions ». En effet, Emmanuelle a pris conscience qu’elle avait besoin de s’exprimer sur son vécu de souffrance psychique. Autour d’elle, d’autres chrétiens venaient lui confier leur fragilité à ce niveau-là. La musicienne s’est donc lancée dans la composition d’un deuxième CD, qu’elle a financé grâce à une course sponsorisée. Comportant cinq titres et le témoignage d’Emmanuelle, ce disque est offert à l’issu des concerts.

Un sujet encore un peu tabou

« Dans le milieu chrétien, la maladie psychique reste encore un peu taboue. Elle peut être associée à un problème spirituel, ce qui n’est de loin pas toujours le cas », relève Emmanuelle. D’ailleurs, ajoute-t-elle, la maladie psychique n’est pas non plus comprise dans la société, elle fait souvent peur. « Pourtant, cette maladie peut nous tomber dessus même si on est quelqu’un de fort », commente la femme de pasteur.

Faire chanter les malades

Plusieurs hôpitaux psychiatriques contactés par Lueur d’Espoir se sont dit intéressés par un concert du groupe, mais le projet a été mis en stand-by en raison de la pandémie. Le trio aimerait également jouer pour des jeunes en reconstruction après une hospitalisation psychiatrique. « Notre but serait aussi de prendre des chants connus du grand public pour que les gens puissent chanter avec nous. Lors de ma deuxième hospitalisation, j’ai souvent chanté du Goldman avec un autre patient. Cela faisait passer le temps et nous faisait du bien ».

Sandrine Roulet

  • Encadré 1:

    Ce que je crois : Je crois que Dieu est au-dessus de toutes circonstances et que nous pouvons rayonner autour de nous malgré nos épreuves.

    Ce que je ne crois pas : Je ne crois pas que Dieu nous mette une pression pour avoir une relation avec lui.

    Ce que je ne crois plus : Je ne crois plus à une vie parfaite.

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !