Quatre mille chrétiens du monde à Karlsruhe pour un dialogue qui interpelle

lundi 05 septembre 2022

Un chrétien ukrainien et un chrétien russe peuvent-ils aujourd’hui parler ensemble d’unité ? « C’est un sujet très sensible actuellement », élude une évangélique russe, présente à Karlsruhe (D) à la onzième Assemblée du Conseil œcuménique des Eglises (COE), qui rassemble des chrétiens des cinq continents. La guerre en Ukraine est pourtant au centre des attentions, comme aussi la crise climatique. Mais avec quels impacts concrets ?

Protestants, anglicans, catholiques, orthodoxes : 4'000 personnes - de 352 Eglises - sont présentes et jusqu’au 8 septembre à Karlsruhe en Allemagne à la plus grande réunion d’Eglises du monde qui se tient tous les 8 ans. Parmi elles, celle que l’on appellera Elena. Elle se présente comme pentecôtiste, vient de Moscou et d’emblée se refuse à parler du conflit russo-ukrainien, comme si une interdiction avait été édictée en ce sens par le Kremlin. Il faut dire que le président allemand Frank-Walter Steinmeier n’a pas mâché ses mots à l’égard des orthodoxes russes ayant soutenu la guerre contre l’Ukraine, et dont la présence a été maintenue lors de ce rassemblement : « En tant que communauté chrétienne, nous devons dénoncer cette situation et dire notre attachement à la liberté et à la sécurité des Ukrainiens », a-t-il déclaré notamment mercredi 31 août, lors de l’ouverture de la manifestation.

Un dialogue inspirant

A la question de savoir si elle croit aux mots d’unité et de réconciliation qui sont le thème à Karlsruhe, Elena élude encore : « Vous savez, c’est un sujet très sensible actuellement ». Membre d’une église locale de 150 personnes environ, elle indique que le responsable de la famille pentecôtiste en Russie siège au Conseil russe des affaires religieuses aux côtés des orthodoxes. Et puis elle ajoute très vite être impressionnées de voir comment le COE a su maintenir le dialogue entre différentes traditions au fil des décennies. « Et ce dialogue est très inspirant, glisse-t-elle. Il y a des difficultés, mais avec la bonne volonté des uns et des autres, le dialogue continue… Et oui, c’est très inspirant, répète-t-elle. Ce rassemblement de Karlsruhe est un moment unique où les chrétiens peuvent témoigner de leur compréhension en matière de religion. Et pour moi, c’est une grande joie de voir les différents aspects du christianisme. »

Karlsruhe, une sorte d’ONU des Eglises

Des saris indiens, de longues robes rouges pour certains Africains, des barbes interminables prolongées par de grandes croix dorées en pendentifs pour des Orthodoxes… Des coiffes improbables, et des langues évidemment différentes, comme aussi des pratiques cultuelles diverses : l’évènement se présente comme une sorte d’ONU des Eglises.

Partage et écoute de ce que vit l’autre

A la question de savoir quelle question il aimerait poser à l’assemblée, un archevêque éthiopien indique en souriant : « Voulons-nous vraiment l’unité ? » Mais Karlsruhe, c’est surtout l’écoute de ce que vit l’autre en matière de foi. « Nous voulons offrir un espace de dialogue », a d’ailleurs souligné Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du COE. Elena dit être encouragée de voir et d’entendre de nombreuses femmes autour d’elle qui servent dans l’Eglise, que ce soit en Afrique, en Asie, dans le Pacifique ou en Europe. Et être « interpelée par les différentes façons que Dieu a de travailler ».

Unité dans la prière

« C’est dans la prière qu’on se sent unis ». C’est ainsi que depuis Karlsruhe Emma van Dorp, déléguée suisse de l’Eglise évangélique réformée de Suisse, a conclu dimanche soir 4 septembre l’émission Hautes Fréquences sur La Première dédiée à l’évènement. Mais il est difficile de parler de réconciliation quand on a la tête écrasée par le pied de quelqu’un d’autre, a-t-elle aussi rappelé.

Gabrielle Desarzens

Une émission à écouter ici

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !