La HET-PRO dans le collimateur des milieux LGBT

lundi 20 mars 2017 icon-comments 5

Les milieux LGBT se montrent de plus en plus offensifs contre les institutions ou Eglises qui témoignent de réserves par rapport à leur mode de vie. L’Eglise catholique en a fait les frais en été 2015 avec l’affaire Vitus Huonder, qui s’est terminée par une condamnation en justice des milieux LGBT. Aujourd’hui ces mêmes milieux mettent en cause via leur magazine 360o le projet de HET-PRO et certaines réserves à l’endroit d’homosexuels pratiquants parmi ses étudiants.

En fin de semaine dernière 360o, le magazine LGBT Suisse, a réagi à un article paru en allemand sur le site ref.ch où Jean Decrovet, recteur de la Haute Ecole de théologie protestante (HET-PRO), disait qu’il « ne pouvait pas se représenter d’autoriser à un homosexuel pratiquant l’accès aux études dans le cadre de la HET ». Selon François Touzain, l’auteur de l’article « Formation en théologie : gays et lesbiennes s’abstenir », « il faudrait avoir en poche un certificat de bonne vie et mœurs hétéro pour accéder à la formation dispensée à Saint-Légier ».

Une reprise dans 20 Minutes et dans 24 heures

Cet article a été résumé vendredi dernier par le gratuit 20 Minutes, manifestement sans aucun coup de fil à la HET-PRO pour vérification ou pondération.

Dans l’édition d’aujourd’hui, 24 heures revient sur le sujet et donne la parole à David Richir. Le doyen de la HET relève que « les propos de Jean Decorvet ont été mal rapportés » et que la politique de la HET « est que l’école soit ouverte à tous et toutes. L’orientation sexuelle n’est pas un critère d’admission et il n’y aura pas de tests effectués sur ce point ». Mais le doyen ajoute que la « conviction de la HET-PRO se fonde sur une tradition millénaire qui met en avant le couple formé par un homme et une femme comme étant ce que Dieu souhaite… » David Richir explique ensuite que « ce mode de vie pourrait avoir de la peine à trouver sa place » dans la nouvelle institution. Et ce d’autant plus si l’étudiant se montre militant dans ce domaine. « Comme pour tout autre militantisme en opposition frontale avec nos valeurs », ajoute-t-il.

La HET-PRO est un projet initié par des pasteurs et théologiens réformés et évangéliques, qui vise à former des jeunes pour un service dans l’Eglise et au dehors à partir de convictions évangéliques. Elle ouvrira ses portes en septembre prochain et remplacera l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs à Saint-Légier (VD).

Serge Carrel

Voir le commentaire de Serge Carrel : « La « guérilla » LGBT contre les milieux « conservateurs » frappe la HET-PRO ».

Voir en date du 20 mars, la prise de position : « La HET-PRO clarifie sa position par rapport à l’accueil des étudiants homosexuels ».

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

5 réactions

  • Hans jeudi, 23 mars 2017 20:33

    Ce que je trouve étonnant c'est que je n'arrive pas à me souvenir d'un article rapportant une interview de Jean Decorvet où « ses propos n'ont pas été mal rapportés ou mal compris » et où il ne faille pas un rectificatif pour préciser sa pensée. Soit il ne sait pas s'exprimer, soit ses interlocuteurs ont des problèmes de compréhension de base ou sont particulièrement malveillant avec lui.
    Si je résume bien la situation, la HET-PRO désavoue ainsi publiquement ses partenaires du R3 qui sont en désaccord avec le Synode de l'EERV sur la question de l'homosexualité, en déclarant que des étudiants homosexuels pourraient être admis à l'insu de l'école car cela ne sera pas vérifié lors du traitement des candidatures.
    https://www.het-pro.ch/het-pro-clarifie-position-rapport-a-laccueil-etudiants-homosexuels/
    Mais peut-être ai-je des problèmes de compréhension ou suis-je particulièrement malveillant?...

  • Jean vendredi, 24 mars 2017 09:54

    @Hans
    J'avoue que j'ai le même problème de compréhension devant cette "explication ou clarification" qui ajoute à la confusion dûe à une absence de prise de position claire.
    Le fait de vouloir être politiquement correct, la peur de vexer et de stigmatiser un groupe (LGBTQ) qui vit de victimisation permanente.
    Les dirigeants de la HET se préparent eux-mêmes le bâton qui les frappera à cause de leur ambiguité sur ce sujet.

  • Alain Normandf vendredi, 24 mars 2017 12:42

    Chers Amis de HET-PRO !
    Enfin! Vous avez des ennuis... à cause de vos positions bibliques et éthiques. C'est bon signe! Et rassurant pour les évangéliques. Aux dires de Jésus (Jean 15:20), les choses pourraient empirer. Pas seulement pour vous, mais pour nous tous.
    Craignez de craindre ceux qui vous attaquent. Et que l'on sache que les milieux LGBT ne vous font pas peur. Vous offrirez ainsi, en avant-première, une bonne entrée en matière de la théologie d'une HET-PRO avec laquelle les évangéliques puissent s'identifier clairement. Si non, à quoi bon!

  • Hans vendredi, 24 mars 2017 13:44

    @Jean, @Alain Normand,
    Malheureusement, il faut nous habituer à voir la HET-PRO prendre des positions tiédasses et molasses car la direction cherche avant tout la reconnaissance de l’état et devra donc se conformer aux désirs du monde séculier pour atteindre cet objectif. N'oublions pas non plus que son directeur est issus de l'EERV et l'on se doute bien qu'il a du garder en lui cette culture du consensus mou. C'est le Dr De Benoit qui doit se retourner dans sa tombe quant il voit ce que l'on fait de l'IBME si cher à son cœur.
    PS: le démenti et la rectification doivent être leur plan communication principal:
    https://www.het-pro.ch/dementi/

  • Laetitia mercredi, 19 avril 2017 15:09

    Bonjour,

    Je suis choquée par la haine qui est colportée par vos articles et commentaires.

    S'il-vous-plait, lisez ce qui peut arriver consécutivement à de tels propos: https://www.letemps.ch/monde/2017/04/12/une-purge-antigay-balaie-tchetchenie

    Heureusement la Suisse n'en est pas là, mais les mots, vos mots en l’occurrence, en sont déjà le commencement.

    Ayez la décence de ne pas publier ces opinions nauséabondes, pour la sécurité et les droits de chacun. Vous et le reste des chrétiens a le droit de servir Dieu si tel est son désir. En lieu et place, éduquez-vous sur ce qu'est l'homosexualité, ensuite sur le contexte dans lequel les textes qui sont utilisés pour justifier votre haine et votre peur ont été écrit, faites donc un effort d'esprit et non d'aveuglement. Finalement, balayez devant votre porte et arrêtez de balancer votre peur et votre haine sur internet.

    Il n'y a pas d'amour qui justifie de rejeter, ni d'accuser la communauté LGBT comme vous le faites. Seule la peur est à la source d'un tel déversement de haine. Hors, le Christ répète sans cesse: ne craignez pas. Ne craignez pas la différence. Soyez attentif à ce que la bête de la haine qui est tapie derrière votre porte ne prenne pas le dessus. Mais, vous n'avez pas à vous sentir menacer par la différence. Ne craignez pas ce qui est différent de vous.

    Je soutiens l'effort de la communauté LGBT à faire valoir ses droits à la non discrimination dans toutes les structures partiellement/entièrement financées par l'Etat.

    Et si cela devait encore être mentionné: je ne paie pas d'impôts seulement par solidarité pour ceux qui sont nés hétéro. Je paie des impôts par solidarité envers TOUS les citoyens de mon pays, qu'ils soient né homosexuel, bisexuel, transgenre ou hétérosexuel.

    Laetitia

    Matthieu 22:39

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Les camps de l’été 2024

    Ven 17 mai 2024

    Cet été 2024, de nombreux camps sont organisés pour les enfants dès 4 ans, les jeunes et les adultes. Ce sont généralement des moment forts en amitié et en spiritualité pour les participants, comme pour les équipes d’encadrement. Voici une liste de camps qui acceptent encore des inscriptions, ou qui cherchent encore des bénévoles.

  • « Il était des fois » : une série de capsules vidéo mettant en dialogue des jeunes évangéliques, réformés et catholiques

    Ven 17 mai 2024

    Le 21 mai sortira sur les réseaux sociaux de la FREE et sur sa chaîne Youtube la première de cinq capsules vidéo réalisées avec Média-Pro, Cath-Info et DM. Dans cette série "Il était des fois", deux jeunes catholiques, deux jeunes réformés et quatre jeunes évangéliques, réunis le temps d'un week-end à la montagne, discutent de leur foi respective et apprennent à se connaître.

  • Cours Just People (4) : la justice au cœur des préoccupations et des actions

    Ven 10 mai 2024

    Lors de la quatrième rencontre du cours Just People, le 1er mai 2024, Salomé Richir-Haldemann, coordinatrice de Stop Pauvreté, a présenté la justice mise en pratique comme une exigence biblique, une conséquence naturelle du salut par la foi. Elle invite les Eglises et les chrétiens à mettre la justice au cœur de leurs préoccupations et de leurs actions.

  • Conférence «Où sont les femmes ?»: enjeux, constats et pistes pour favoriser le pastorat féminin

    Ven 10 mai 2024

    Ce n'est pas tous les jours que les Eglises de la FREE sont le sujet d'une étude pour un travail de master. Le 27 avril, dans le cadre de la Conférence "Où sont les femmes?" à St-Légier, Lisa Zbinden a présenté les grandes lignes de son travail sur le pastorat féminin au sein de la fédération. Alors que les Unions et Fédérations d'Eglises s'inquiètent pour la relève des postes pastoraux, des pistes ont été évoquées pour faciliter l'accès au pastorat aux femmes.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !