« La loi du père »

(réd.) lundi 09 mars 2020

Marquée par un père tyrannique, la romancière et essayiste française Cécilia Dutter parle dans son dernier ouvrage de transmissions toxiques que lʹon peut dépasser et transcender par la foi et la spiritualité. Elle était l’invitée de Gabrielle Desarzens dimanche 8 mars dans l’émission Babel, à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

Le huis clos familial renferme beaucoup d’affects, de susceptibilités, d’attentes... et c’est un haut-lieu de pouvoir, du moins selon l’auteure et essayiste française Cécilia Dutter. Son dernier livre, « La loi du père », paru aux éditions du Cerf, épingle ainsi un père violent, tyrannique. Dans son prologue, elle cite ces deux mots de la Genèse : « Au commencement »... pour dire que dès notre naissance se forge notre conception de l’existence, fruit de notre tempérament, mais aussi des croyances léguées par notre éducation et notre environnement. « Néanmoins, un commencement est possible à chaque instant de notre vie, écrit-elle. Mais avant de quitter l’ancien pour s’ouvrir au nouveau et renaître à soi-même, encore faut-il aller explorer ses origines pour prendre conscience de tout ce qui nous habite et transformer cet acquis en lui donnant du sens. »

Un chemin de résilience

Cécilia Dutter a été l’invité de l’émission Babel dimanche 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Son récit-témoignage s’inscrit à sa façon dans le courant de la libération de la parole féminine. Au micro de Gabrielle Desarzens, l’auteure indique avoir écrit ce dernier ouvrage dans l’idée d’un chemin de résilience, et non pas dans une veine d’accusation ou de victimisation. « A la mort de mon père, je me suis effondrée et je n’ai pas compris ce qui m’arrivait, alors que j’avais tenu cet homme à distance et qu’il ne prenait que peu de place dans ma vie d’adulte. Mais j’ai compris que je pleurais beaucoup plus cette petite fille éplorée que j’avais laissée 50 ans en arrière. Progressivement, je suis remontée à la source de mon histoire et à la source de sa propre histoire. Et j’ai alors réussi à renouer un dialogue spirituel avec ce père que j’avais si mal compris et qui m’avait si mal comprise. »

Dieu, un socle de solidité

La prière a beaucoup aidé la romancière à trouver la paix. « Et le pardon. Qui a été extrêmement libérateur. » Pour elle, tout un chacun a le droit de se construire harmonieusement, même s’il a connu dans son enfance une grande disharmonie. « Et on a tous les ressources pour le faire, mais la foi est certainement une ressource supplémentaire. » Cécilia Dutter indique d’ailleurs avoir compris qu’elle pouvait trouver dans « le Père avec un grand P, le Père céleste », le socle de solidité que ne lui offrait pas, ou ne lui avait pas offert le père terrestre, si défaillant. Elle témoigne aujourd’hui de l’œuvre « de résurrection du pardon » dans sa vie : « Il n’est jamais trop tard pour pardonner à ceux qui nous ont fait du mal », estime-t-elle.

(Réd.)

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !