vendredi, 19 février 2016 09:32

Peu avant le procès du meurtrier de Marie, Antoine Schluchter publie "En traversée"

Written by

En mai 2013, l’assassinat de Marie a ému toute la Suisse romande. Son père, le pasteur Antoine Schluchter, publie un deuxième livre. En traversée : de la perte au procès retrace la vie intérieure et surtout les rencontres que ce pasteur réformé a faites suite au drame. Un livre fort, de quelqu’un qui a trouvé des ressources dans le Christ pour ne pas laisser à la haine, à la colère et à la culpabilité la possibilité de l’emporter.

« Après la tragédie que nous avons vécue avec l’assassinat de Marie, les personnes avec lesquelles nous entrons en contact laissent la plupart du temps tomber les barrières. Elles ont l’impression que l’on peut parler, que ce que nous pourrons dire n’est pas théorique ! » Voilà plus de deux ans et demi qu’Antoine et Evelyne Schluchter ont perdu leur fille Marie, assassinée à 19 ans et un jour. Du 7 au 11 mars prochain, le procès du meurtrier devrait avoir lieu à Renens. Dans un livre qui vient de paraître, le pasteur Schluchter dévoile son regard sur cette période En traversée, du nom du titre qu’il a donné à son opus.

Des récits de rencontres chargées

En-traverseeLe livre est construit avec des textes un peu disparates qui retracent des rencontres de personnes qui se sont ouvertes au pasteur de Villars-sur-Ollon (VD), des personnes marquées par une ou des blessures, la plupart du temps profondes, dont il est si difficile de parler. Il y a ces personnes de médias qui, au-delà de l’interview formelle qu’elles mènent avec lui, s’ouvrent à la réalité plus tragique qui les habitent. Il y a ces paroissiens que la tragédie vécue par le pasteur incite à parler de ce qu’ils ont vécu d’inqualifiable. Il y a ces lecteurs de Je te salue, Marie, ma fille, son premier livre, qui prennent contact… « Mes interlocuteurs arrivent, explique Antoine Schluchter, avec de l’empathie pour notre histoire et y connectent la leur. » C’est ainsi qu’il a été donné à ce couple pastoral d’entrer en contact avec Lily, une « Asiatique habillée en marron » qui vit en France et dont les deux sœurs ont été assassinées par un homme au profil similaire à celui du meurtrier de Marie. « Depuis que nous nous sommes rencontrés, nous avons l’impression de cheminer ensemble, de réaliser notre dénuement et de nous encourager sur le chemin de l’espérance… »

Une feuille de route : non à la haine !

Par des chroniques, En traversée reflète aussi les réflexions et les pensées qui, au fil du temps, ont habité Antoine Schluchter. « Sur-vivre au non-sens » retrace ainsi la feuille de route que lui, son épouse et leur fille Laetitia ont décidé de suivre par rapport à l’assassin de Marie. « Au moment de l’annonce du drame, nous avons eu exactement la même réaction, explique-t-il. Ne pas nous laisser salir le cœur par la haine et éviter que le meurtrier continue à tenir les commandes et à nous diriger. » A la suite de celui qu’il appelle son Guide – Jésus de Nazareth – Antoine Schluchter renonce à la haine et « remet cette personne entre les mains de Dieu. J’ai trouvé là un appui et les paroles du Christ dans le Sermon sur la montagne ont été pour moi un recours qui m’a permis de ne pas dériver. »

Non à la colère et à la culpabilité

Dans le texte « Sur-vivre au non-sens », Antoine Schluchter relève aussi qu’il a renoncé à la colère contre le système judiciaire, qui ne s’est pas révélé à la hauteur des enjeux. D’abord en libérant et en laissant en liberté un meurtrier qui donnait des signes forts de tentations de récidives. Puis en laissant échapper des données numériques de Marie que l’assassin n’aurait jamais dû avoir entre les mains. « C’est une question de motivations intérieures, ajoute Antoine Schluchter. Nous n’acceptons pas d’être dans un état d’esprit négatif, qui serait néfaste pour nous et qui pourrait nous fourvoyer. De plus, au vu de ce qui s’est passé, le système judiciaire s’en veut et a déjà consenti à des réformes… » Antoine Schluchter et son épouse se sont constitués « partie plaignante » à ce procès. Ils le suivront, nullement mus par la colère.

Enfin, le pasteur Schluchter et son épouse ont renoncé à se laisser ronger par la culpabilité. « Certes, admet-il, nous n’avons pas été des parents idéaux. Certes, je n’ai pas été un père parfait. A certains moments, nous aurions dû réagir différemment à l’endroit de notre fille. Nous en avons parlé avec mon épouse… Dans l’éducation de nos enfants, nous devons accepter d’être dans la démaîtrise et dans la dépossession. »

A quelques jours du procès, Antoine Schluchter ne regrette pas la feuille de route qu’ils se sont donnée en famille. Face au mal radical, complète-t-il, il faut trouver des ressources et se laisser traverser par une force nouvelle. Rien n’est neuf dans ce qu’ils ont vécu, mais cela a pris une ampleur différente. « Nous avons une perspective d’espérance qui va au-delà du drame, au-delà de la perte et au-delà du manque. Et cela je le souhaite à tous ! »

Serge Carrel

Antoine Schluchter, En traversée. De la perte au procès. De peine et de paix, Lausanne, Favre, 2016, 264 p.

Voir l’émission Ciel ! Mon info avec Antoine Schluchter.

Une conférence donnée à l’Eglise évangélique de Villard à Lausanne (FREE) le 15 novembre 2015 : « Pourquoi Dieu permet-il le mal et ses conséquences? » A voir ici.

La prédication d’Antoine Schluchter transmise sur RTS Espace 2 le 18 août 2013 : « Comment se positionner face au mal radical ». A écouter ici.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30

Media

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !