En couple pour étudier la théologie à Vancouver

mercredi 10 septembre 2014

Pour se former au pastorat, on connaît Emmaüs, Vaux-sur-Seine, Aix-en-Provence… De jeunes Romands suivent des chemins plus exotiques. Carine et Vincent Hirschi sont en Amérique du Nord pour y poursuivre une formation théologique. Rencontre.

« Je voulais étudier à l’étranger, dans un autre contexte culturel, et perfectionner mon anglais. » Vincent Hirschi a 32 ans. Avec son épouse Carine, il vit depuis deux ans à Vancouver au Canada. Il y poursuit des études de théologie à Regent College.

Assis autour de la table de leur cuisine qui donne de plain-pied sur l’arrière de leur appartement, dans un quartier paisible de la quinzième avenue de Vancouver, ils racontent leur parcours canadien. Carine porte un bébé d’un peu plus d’un mois dans les bras.

La théologie après la physique
« Cela fait plus d’une dizaine d’années que j’envisageais de faire des études de théologie, poursuit Vincent. En fait, en son temps, j’hésitais entre la physique et la théologie. Finalement, j’ai choisi la physique à l’EPFL. » Il effectue son cursus scientifique, puis enseigne les math dans une école secondaire vaudoise à des ados de 13 à 16 ans. Carine, elle, mène à bien des études de lettres, qui la conduise à un doctorat en allemand, terminé au printemps 2012, juste avant leur venue au Canada.

« L’intérêt de suivre une formation à Regent College, c’est aussi la diversité des professeurs », ajoute Vincent Hirschi. Effectivement, la provenance ecclésiastique du corps professoral reflète la diversité du mouvement évangélique. Des anglicans, des pentecôtistes, des évangéliques plus classiques côtoient des baptistes, des réformés et des mennonites. Autant d’occasions de découvrir la richesse des différentes Eglises protestantes.

Une compréhension de l’unité du plan de Dieu
Mais Vincent Hirschi a découvert d’autres choses depuis qu’il est arrivé en Amérique du Nord. Très passionné dans son propos, il se dit surtout impressionné par la compréhension générale du plan de Dieu dans l’histoire de l’humanité que lui ont permis d’acquérir ses différents cours. « J’ai beaucoup mieux perçu combien l’Ancien Testament constitue une unité avec le Nouveau et comment Dieu préparait le Nouveau Testament avec ce qui s’est passé dans l’Ancien. » Il souligne aussi l’importance qu’accordent les professeurs de Regent College au fait d’apprendre à lire un livre biblique en tant que livre. « Par ailleurs, j’ai reçu une meilleure compréhension des différents courants de pensée qui ont marqué l’histoire de l’Eglise et de l’interprétation de la Bible, ajoute Vincent. Je suis plus conscient des présupposés qui marquent la réflexion des uns et des autres. »

Assise au bout de la table, Carine hoche la tête. « Même si actuellement je ne suis plus de cours, je discute beaucoup avec Vincent, explique-t-elle. Pendant ma première année, j’ai beaucoup bénéficié de la dimension sociale de Regent College, des conférences en soirée, des possibilités offertes au conjoint des étudiants de suivre des cours à prix réduit… Maintenant j’ai d’autres défis devant moi : celui de la venue de Matthieu et celui de l’enseignement d’une langue à de jeunes adultes. » Carine a en effet trouvé depuis l’été 2013 un emploi d’enseignante de français dans une université privée de Vancouver. Mais le retour à l’enseignement n’est pas pour tout de suite. Carine bénéficie des 12 mois de congé parental que se voit accorder un couple au Canada, suite à la venue d’un enfant.

Et pourquoi pas poursuivre ?
Pour les Hirschi, le retour en Suisse n’est pas pour demain. Vincent va encore suivre des cours pendant deux ans à Regent College. Après cela, différentes options, au Canada, en Suisse ou ailleurs restent ouvertes. Celui qui était membre de l’équipe de responsables de l’Eglise évangélique de Renens (FREE) n’a en tout cas pas perdu la main. Le dimanche 29 juin, il prêchait pour la deuxième fois dans leur nouvelle Eglise : la Chapelle universitaire de Vancouver. En anglais, please !

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !