A Reconvilier, Don Camillo succède à Peppone(1)

mercredi 26 janvier 2011

L'ancien foyer de l'usine Swissmetal-Boillat à Reconvilier est devenu la propriété de l'Eglise évangélique libre (FREE). Ainsi, ce lieu qui a autrefois accueilli bien des réunions syndicales est devenu un lieu d'accueil et d'écoute, ouvert plusieurs fois par semaine. Une manière pour l'Eglise d'aller à la rencontre de la population du village.

A 50 mètres de sa chapelle, l'Eglise évangélique libre de Reconvilier (FREE) a ouvert un lieu d'accueil dans des locaux chargés d'histoire: la Lingotière, l'ancien foyer de l'usine Swissmetal-Boillat. Coincé entre un ruisseau et la voie de chemin de fer, le bâtiment ne paie pas de mine. Mais, à Reconvilier, tout le monde le connaît. En effet, il a abrité bien des réunions syndicales par le passé. C'est pourquoi, lors du conflit social et de la restructuration de l'usine en 2006, le foyer fut fermé, puis mis en vente.

 
Une bonne affaire à saisir
Flairant la bonne affaire, Marc et Claire-Lyse Luthi – le couple pastoral de l'époque – ont proposé à l'Eglise d'acheter le bâtiment. Réflexion et prière en Eglise... conseils et aide de la Fondation la Prévoyante... en mai 2010, la Lingotière est devenu la propriété de la communauté. Mais pour en faire quoi?
La réponse est venue plus tard. Depuis janvier 2011, l'ancien foyer de Swissmetal-Boillat est ouvert le mardi après-midi et le vendredi matin. Il est un lieu convivial ou chacun peut venir boire quelque chose, jouer aux cartes, rencontrer du monde, trouver une écoute... « Cela permet à l'Eglise évangélique libre de Reconvilier de sortir de ses murs, de rencontrer la population du village et de se mettre à son service », précise le pasteur Claude Bordigoni. Et les habitants de l'endroit se disent les uns aux autres: « Ah! La Lingotière... Ça rouvre! »
 
Des bénévoles enthousiastes
Durant les heures d'ouvertures au public, l'accueil est assuré par une équipe de bénévoles de l'Eglise libre. Certaines personnes sont formées en accompagnement et en relation d'aide. D'autres ont un don pour le service. « Nous n'avons pas eu besoin de supplier les gens de la communauté, s'enthousiasme Claude Bordigoni. Ceux-ci se sont proposés avec beaucoup de spontanéité. Une dame s'est engagée à venir tous les mardis après-midi. D'autres personnes ont promis de fournir des gâteaux et des tresses. »
Derrière le comptoir, près de la machine à café, Rose s'active : « J'aime le contact avec les gens, je ne suis pas une solitaire. Avant, j'ai exercé le métier de cuisinière. » Sa collègue Edith renchérit : « Depuis le temps que je rêve d'un lieu pour accueillir du monde... » Puis, désignant la grande terrasse enneigée, elle rêve déjà : « Cet été, on pourra griller* sur la terrasse... et peut-être même organiser des apéros de mariage. On aura des tas de possibilités d'accueillir, jusqu'à 150 personnes. »
En attendant ces jours fastes, les animateurs de la Lingotière se mettent à l'écoute des besoins des visiteurs. Des repas simples ? De l'aide scolaire ? Il faudra discerner, choisir, se lancer... Mais ce qui fonctionne déjà bien, c'est la location de la salle – avec sa cuisine professionnelle – à des groupes. « Nous avons déjà pas mal de demandes de location, se réjouit Claude Bordigoni. Elles viennent de clubs de marcheurs, de sociétés de musique, d'une chorale qui désire organiser des auditions, de familles qui célèbrent des événements... »
 
Une action de service
Ce qui intrigue, dans ce bâtiment géré par une Eglise, c'est l'absence de références religieuses. On ne trouve de versets bibliques ni contre les murs, ni sur les sachets de sucre. Il n'y a pas non plus de table de littérature avec bibles à deux francs, brochures d'évangélisation et publicité pour l'Eglise. « Ici, les gens de la communauté se mettent au service de leurs visiteurs, martèle Claude Bordigoni. L'engagement social n'est pas de l'évangélisation déguisée, mais un acte pour notre société. Et nous, chrétiens, avons un urgent besoin de poser des actes qui nous connectent à notre société. Mais si nos visiteurs nous posent des questions liées à la foi, nous répondons, bien sûr. »
En tous cas, l'expérience ne laisse indifférents ni le journal local, ni les autres Eglises. Tout récemment, le pasteur d'une Eglise évangélique voisine n'a-t-il pas proposé à Claude Bordigoni de l'aide et une collaboration ?
Claude-Alain Baehler

* En français du Jura bernois, « griller » ne signifie pas « se chauffer », mais « organiser un barbecue ». Nuance!

(1) Sous la plume de l’écrivain italien Giovannino Guareschi, Don Camillo est le curé du petit village italien de
Brescello, où il se livre à une guerre d'influence avec Peppone, le maire communiste...

Chic, la lingotière reprend du service (article paru dans le Journal du Jura)


Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !