« Que l’amour de Dieu soit notre inspiration et notre carburant. Pour aller vers notre prochain. »

Jane Maire jeudi 17 décembre 2020

Pour ce quatrième dimanche de l’Avent, Jane Maire, 68 ans, nous invite à QUITTER : quitter nos peurs, nos envies de tout contrôler, nos fausses images de qui est Dieu. « Pour réaliser combien nous sommes aimés. Puis pour pouvoir aimer à notre tour. »

 

« Allumons notre 4e bougie, celle de l’amour...

Le créateur de tout l’univers, des planètes, des étoiles, et des sphères encore inconnues,

l’Éternel, le Tout-puissant,
celui qui soutient toute la création et toute créature,
qui est au-dessus de tout,
qui est la vie elle-même,
le Sauveur annoncé, depuis si longtemps,
le fils de Dieu, le rayonnement de la splendeur de Dieu…

Me Maria BandWCelui-là même a choisi de QUITTER tout cela pour venir planter sa tente parmi nous, dans un corps humain, comme nous. Parce qu’il pensait à la joie de nous avoir avec lui ! Pensez-y un peu !

Mais il est allé encore plus loin …
Il est né, un bébé…
complètement dépendant de nous,
vulnérable à l’extrême,
faible, ses bras cherchant l'étreinte,
sans titre ni renom,
sans menace.

Pourquoi ? Par amour pour sa famille humaine qui lui a tourné le dos pour aller se casser la figure toute seule. Et qui a tant de peine, mais alors tant de peine à revenir à la maison, à revenir à ses bras ouverts, à son accueil rempli de pardon, sans demande d’explications. Parce que nous avons tant de peine, mais alors tant de peine, nous, à quitter notre habitude de « moi tout seul », de vouloir nous passer de lui, de vouloir tout contrôler, tout décider, tout cacher… pour, finalement, mourir tout seul.

Mais entre la mangeoire d’il y a plus de 2000 ans et son retour annoncé en roi triomphant, il nous appelle vers lui. « Quitte ta peur de moi, ton regard tout faux sur moi, ta souffrance qui me serait cachée, penses-tu, ta sécurité qui n’en est pas une, ta peur de demain. Viens ! Viens avec moi ! Nous allons tirer ensemble à la même corde, faire équipe, pour renverser le mal par l’amour qui se donne. »

Emmanuel, Dieu à côté de nous, dans notre pétrin du Covid qui nous bouche l’horizon. Il t’aime. Laisse-le regarder jusqu’au fond de ton cœur et réponds-lui :

« Seigneur Jésus : c’est comme ça que tu m’aimes ? Tu demandes uniquement que je me laisse aimer par toi, aider par toi, conduire par toi ? Que je vive AVEC toi, donc plus jamais seul ? Aide-moi, toi qui daignes vivre en moi, à larguer les amarres. Que ton amour, soit ma nourriture quotidienne pour qu’ensuite, par ton amour, je puisse aimer mon prochain. Ce sera un vrai Noël, pour toi... et pour moi !

Jane Maire

Publicité
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021
  • Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Il y a un an, l’église alsacienne La Porte Ouverte de Mulhouse était accusée d’avoir répandu le coronavirus dans toute la France. Après avoir perdu plusieurs proches et été hospitalisé lui-même, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne aujourd’hui avoir développé son souci de l’autre. Et son envie de communiquer combien vivre sa foi en Christ au quotidien procure de la joie !

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !