Nina Hagen, l’icône punk, ressuscite

mercredi 31 mars 2010
Nina Hagen, la star allemande de la punk, a publié le 22 mars ses Confessions (Bekenntnisse), le récit de sa découverte de « Jésus, le plus grand amour de sa vie ». Cette icône sulfureuse punk avait surpris tout le monde en août 2009, lorsqu’elle s’était fait baptiser par le pasteur réformé Karl ter Horst. Histoire de résurrection.
« Ma décision de devenir membre de l’Eglise évangélique réformée est due en grande partie à ma rencontre du pasteur Karl ter Horst de Schüttorf », écrit Nina Hagen dans sa biographie Confessions (Bekenntnisse) qui est parue le 22 mars aux éditions Pattloch à Munich.
Le pasteur et l’icône punk se sont rencontrés en 2006. Karl ter Horst avait attiré l’attention de Nina Hagen parce qu’il était actif dans le mouvement pour la paix des Eglises. Il est l’un des 4 pasteurs de la Paroisse évangélique réformée de Schüttorf qui compte 7000 membres dont 400 viennent régulièrement au culte. Cette ville de plus de 10'000 habitants est située à l’ouest de l’Allemagne, tout près de la frontière hollandaise.

Jésus guérit l’être intérieur
Nina Hagen a chanté pour la première fois à Schüttorf lors d’un gala de soutien à des objecteurs de conscience américains. Depuis lors Nina et Karl sont restés en contact. L’égérie punk a lu les livres de ter Horst (Comment Jésus guérit l’être intérieur, Les neuf sources du bonheur). Par la suite, Nina Hagen lui a demandé s’il ne serait pas d’accord de la baptiser.
Karl ter Horst se considère comme un « pacifiste radical ». C’est un point commun avec Nina Hagen. Il a conseillé des femmes de soldats allemands en service à l’étranger et accueilli des soldats américains qui ne voulaient plus faire la guerre. Il proteste contre les aéroports militaires en zone urbaine, milite contre l’utilisation de l’énergie nucléaire et se bat pour la démilitarisation de l’Allemagne. « L’Europe centrale doit devenir une zone désarmée » explique ter Horst. « Que les épées deviennent des socs de charrue ! » (Esaïe 2,4).

« La résurrection est pour nous primordiale ! »
Nina Hagen habite à Berlin, à quatre heures en Intercity de Schüttorf. Lorsqu’elle se rend dans cette ville de Basse-Saxe, elle est hébergée à la cure. « J’ai voulu faire la maligne avec le pasteur, alors que je n’y connaissais rien. Je lui ai parlé de mon Jésus, lui m’a parlé du sien. Il ne m’a poussée en rien. Il savait que Dieu me travaillait et s’est contenté de m’accompagner », se rappelle Nina Hagen en parlant de sa préparation au baptême. « Cette femme est tellement calée en théologie, on peut lui faire confiance », relève le pasteur ter Horst. « La résurrection est pour nous primordiale. Jésus est vivant ! »
 
Cinq enfants et Nina Hagen
Le 16 août 2009, 5 enfants ont été baptisés dans l’église réformée de Schüttorf. Après eux, Nina Hagen l’a aussi été. Cinq mois plus tard, lors du concert de Nouvel An de la paroisse, Nina Hagen est à nouveau accueillie à Schüttorf. Avec les 1200 personnes présentes, l’église est pleine à craquer. Il y a même plus de monde qu’à Noël ! Nina Hagen joue de la guitare et chante des gospels avec des collégiens et un chœur d’hommes.
Le 10 avril, Nina Hagen sera de retour dans cette église pour parler de son livre et expliquer comment elle est devenue chrétienne. Elle présentera son nouveau CD avec des chants de gospel, avant de commencer une tournée en Allemagne. « Jésus a sonné le tocsin dans ma vie », souligne-t-elle.

Huhn von Karsten

Cet article intitulé « Wie sich ein Pastor & die Punk-Ikone fanden » est paru dans l’édition du 17 mars du magazine
Idea-Spektrum. Il est traduit avec autorisation (lafree.ch).

Publicité
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Il était une foi des sages [2]

    Ven 19 juillet 2024

    Combien de fois, en croisant une personne ou en discutant avec elle, vous êtes-vous posé la question : « Je me demande comment elle était quand elle était petite ? » Mais notre pudeur toute suisse nous empêche de poser des questions. Il ne faudrait quand même pas déranger avec nos questions, n’est-ce pas ?

    Marie Ray, dans ce podcast, est allée interviewer des sages, à propos de leur enfance, de leur adolescence et de leur foi. Le résultat ? Un récit de vie à deux voix qui vous plonge dans l’histoire insoupçonnée d’un sage inspirant. Venez donc chaque semaine retrouver Antoine, Pierre-André, Vreni, Cécile et les autres.

  • Il était une foi des sages [1]

    Ven 12 juillet 2024

    Combien de fois, en croisant une personne ou en discutant avec elle, vous êtes-vous posé la question : « Je me demande comment elle était quand elle était petite ? » Mais notre pudeur toute suisse nous empêche de poser des questions. Il ne faudrait quand même pas déranger avec nos questions, n’est-ce pas ?

    Marie Ray, dans ce podcast, est allée interviewer des sages, à propos de leur enfance, de leur adolescence et de leur foi. Le résultat ? Un récit de vie à deux voix qui vous plonge dans l’histoire insoupçonnée d’un sage inspirant. Venez donc chaque semaine retrouver Antoine, Pierre-André, Vreni, Cécile et les autres.

  • Concours de la FREE : Quatre bourses d’études ont été attribuées

    Ven 12 juillet 2024

    Début 2024, par le biais de son journal VIVRE, la FREE a lancé un concours pour encourager des chrétiennes et chrétiens, jeunes ou moins jeunes, à entrer dans leur vocation. Les quatre gagnants, trois garçons et une fille dans la vingtaine, sont aujourd'hui connus. Chacune et chacun recevra une bourse de formation en vue de ses études à la HET-PRO ou à la Start Up Ministries.

  • France: Une enquête sur l'éducation sexuelle auprès des jeunes évangéliques

    Ven 05 juillet 2024

    Quels sont les besoins en matière d’éducation sexuelle des jeunes évangéliques ? Quels sont les apports et les manques de l’enseignement des Églises dans ce domaine ? C’est sur ces questions que s’est penchée l’enquête « Éducation sexuelle scolaire versus communautaire : impacts, besoins et disparités de genre chez les jeunes adultes évangéliques en France ». Publiée en mai dernier, cette enquête est le fruit du travail d’André Letzel, ancien pasteur, conseiller conjugal et sexologue, et de Brice Gouvernet, docteur en psychologie et maître de conférence. 

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !