Norbert Valley attend toujours la convocation de la justice neuchâteloise

Serge Carrel mercredi 04 décembre 2019

Solidarité sans frontières et Amnesty International ont déposé aujourd’hui à la chancellerie fédérale à Berne une pétition de 30'000 signatures demandant la suppression du délit de solidarité. Le pasteur FREE Norbert Valley défilait aux côtés de l’activiste Anni Lanz. Il s’est confié à cette occasion à lafree.info.

Avez-vous reçu un avis de la justice neuchâteloise comme quoi vous alliez être jugé prochainement ?

Non, je n’ai rien reçu ! La seule nouvelle qui a suinté au travers d’Arcinfo, c’est que je devrais être jugé durant le premier trimestre de 2020.

N’est-ce pas curieux que vous appreniez des nouvelles vous concernant personnellement par la presse uniquement ?

Cela me laisse pantois ! Cela s’inscrit en droite ligne de ce qui se passe depuis le début dans cette affaire : l’irruption de policiers dans notre lieu de culte au Locle pendant le service du dimanche, la durée de la procédure… L’ancienne secrétaire générale de Solidarité sans frontières, Anni Lanz, qui a été condamnée après moi par la justice valaisanne, a déjà pu faire recours au niveau fédéral.

N’est-il pas surprenant qu’au plan national les parlementaires n’aient pas pris conscience du ridicule de condamner un pasteur qui a aidé un débouté de l’asile en difficulté ?

Apparemment, la nouvelle composition du parlement va faire changer les choses. Le problème, c’est que la Commission des institutions politiques qui s’est prononcée contre l’initiative de Lisa Mazzone est issue de l’ancien parlement et que c’est le nouveau conseil national qui va en discuter. Plusieurs spécialistes estiment que ce n’est pas impossible que ce nouveau parlement se prononce en faveur de cette initiative.

Comment vivez-vous en tant que pasteur le fait que vous soyez sous le coup d’une condamnation judiciaire ?

Tout dépend des jours. De temps en temps, il m’arrive de ressentir une certaine pression et tout ce qui est devant n’est pas derrière ! Par ailleurs, je ne crois pas que cela interfère avec mon ministère. Je crois que cela m’amène plutôt de la sympathie.

A La Chaux-de-Fonds, par exemple, nous aurons un culte intraprotestant dimanche prochain autour du thème des droits humains et on m’a demandé de prêcher sur le sujet. Autour de moi, plusieurs sont intéressés par ce que je vis et c’est important que l’on puisse parler de cela dans l’Eglise. A mon sens, il y a une différence entre la loi et la justice. La loi n’est pas toujours synonyme de justice. Il y a des lois injustes et il importe de les contester au nom de la conscience et de ce que nous dit le Seigneur.

A votre sens, l’exercice du ministère pastoral est-il menacé en Suisse actuellement ?

Oui. Ma situation en témoigne, notamment dans le domaine de la solidarité à l’endroit des plus démunis. Mais aussi par rapport à la norme pénale contre l’homophobie sur laquelle nous allons voter en février prochain. Cela deviendra peut-être compliqué de citer la Bible ou de prêcher sur certains sujets.

Propos recueillis par Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

  • L’Eglise La Passerelle investie dans le don de nourriture pour près de 500 personnes

    Mer 27 mai 2020

    Dans l’opulente Riviera lémanique, à Vevey, près de 500 personnes viennent chercher chaque semaine des produits alimentaires frais dans les locaux de l’Etape. « Le semi-confinement a plus que triplé le nombre de personnes dans le besoin », commente sur place Jean-Blaise Roulet, pasteur de l’Eglise La Passerelle (FREE), partie prenante de cette aide.

  • « Dieu m’a conduite. »

    Mar 19 mai 2020

    « Travailler dans une œuvre chrétienne n’est pas toujours facile. Il faut savoir pourquoi on est là ! » Rire en cascade et lunettes bien ajustées, Françoise Huguelet tire fin juin sa révérence à la FREE, qu’elle aura servie pendant 13 ans. Rencontre.

  • «Chronique de la salle de bain #9» : «Il était une fois un homme sage et son disciple...» (Marie Ray)

    Lun 11 mai 2020

    Dans un pays lointain d'ici, il y avait un homme parcourant le pays pour partager la Bonne Nouvelle de Jésus, souvent avec son disciple... Un jour, tout bascule et ils se font arrêter et jeter en prison... Quelle sera leur attitude dans cette épreuve? C'est la découverte que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa neuvième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Sion : le culte "drive-in" passe à la trappe

    Jeu 30 avril 2020

    Après une première très concluante dimanche 26 avril, le culte en mode drive-in à Sion ne peut se répéter : le pasteur Matthias Radloff a reçu mercredi 29 avril une interdiction de la part des autorités cantonales. Il fulmine.

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !