Lausanne : une cinquantaine d’ONG mobilisent 900 personnes pour une célébration à la cathédrale

mercredi 09 décembre 2015

La cathédrale de Lausanne était pleine le dimanche 6 décembre pour une célébration œcuménique nationale mise en place par près de 50 ONG chrétiennes, engagées dans l’aide au développement et l’humanitaire. L’occasion de marquer un nouvel engagement dans la lutte contre la pauvreté et la construction d’une Planète durable.

Le dimanche 6 décembre, environ 900 personnes ont participé en fin de journée à la célébration œcuménique nationale des ONG chrétiennes à la cathédrale de Lausanne. En final, des représentants de près d’une cinquantaine d’ONG sont venus apportés au pied d’un olivier qui trônait sur le devant du chœur, un gobelet de terre pour affirmer : « Objectif Terre : mission possible ».

Organisée pour marquer la fin des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en 2015 et l’entrée dans un nouvel engagement dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD) jusqu’en 2030, cette cérémonie est intervenue en plein milieu de la COP 21, la conférence sur le climat qui se tient actuellement à Paris. Les différents intervenants n’ont pas manqué de rappeler cela. Notamment l’oratrice principale de la célébration, la théologienne évangélique Fanny Ukety de l’ONG ASSAFI en Suisse et de son vis-à-vis le CEMADEF en République démocratique du Congo.

« La mission est toujours… possible ! »

Pour cette Genevoise d’adoption, Dieu a créé son « Entreprise Terre » avec beaucoup de soins. Il souhaite que les humains en soient des gestionnaires bienveillants et respectueux, à l’image de « la vie de Jésus qui est le modèle à suivre dans la gestion de la terre ». Malgré les nombreux échecs que l’humanité a essuyés dans son développement et dans la gestion de la Terre, « le Propriétaire de cette entreprise continue à nous faire confiance… Faisons notre part et il fera sûrement la sienne ! » a-t-elle lancé en conclusion. « Avec Dieu, la mission est toujours… possible ! »

Cette prédication avait été précédée d’un slam de Cédric Chanson, pasteur dans l’Eglise évangélique La Colline à Crissier (FREE). Cette prestation, conçue comme un moment de repentance, a demandé à Dieu pardon pour la pollution de la Terre, pour les injustices commises. Elle s’est poursuivie par un refus de se laisser déprimer par ce qui ne va pas sur la Planète et par un engagement « à retrousser nos manches » et à ce que les chrétiens soient des « porteurs d’espérance pour la Terre, pour ta gloire, sans compromis ».

Le chef de la DDC remercie les ONG chrétiennes

A la fin de la cérémonie, Manuel Sager, le chef de la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC), a pris la parole. Il a souligné qu’il avait déjà eu l’occasion de s’exprimer en tant que diplomate dans une synagogue, dans une mosquée, mais encore jamais dans une église. Ce fils de pasteur a rappelé l’importance des ODD et de leur désir de permettre aux humains vivants aujourd’hui de remettre à leurs enfants « une planète dans un meilleur état que celle qu’ils ont touchée ». Il a aussi souligné que les enjeux étaient tels que les efforts financiers publics ne suffiraient pas à relever les défis actuels. Le secteur privé devait aussi s’impliquer et contribuer à ce que chacun s’associe à la construction d’un monde plus durable. Il a terminé en témoignant de sa reconnaissance pour « le précieux engagement des ONG chrétiennes dans la réalisation des OMD et des ODD ».

Une chorale luthérienne malgache a clos la célébration, alors que des bouts de rafia colorés remis aux participants étaient attachés les uns aux autres et tirés vers le plafond de la cathédrale, signifiant l’engagement de chacun à s’associer à la construction d’une Planète plus durable.

Serge Carrel

Regarder la vidéo de l’engagement final.

La vidéo et le texte du slam de repentance signé Cédric Chanson.

La vidéo de l'ensemble de la célébration.

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !