Coronavirus : le pasteur de l’Eglise évangélique de Lonay en quarantaine préventive via une personne de retour de la Porte ouverte à Mulhouse

Serge Carrel vendredi 06 mars 2020 icon-comments 1

Plusieurs évangéliques romands ont été contaminés par le coronavirus suite à leur participation à un grand rassemblement de la méga-church française La Porte ouverte chrétienne à Mulhouse. Un pasteur de la FREE est en quarantaine préventive suite à la maladie d’un des membres de son Eglise.

Depuis le 4 mars, le pasteur Marc Gallay est en quarantaine à son domicile, de manière préventive et pendant 15 jours, avec son épouse. Tous deux ont été en contact rapproché, de moins de deux mètres, avec une personne membre de leur Eglise, qui a été testée positive au covid-19. Cette personne a participé du 17 au 21 février à un séminaire de l’Eglise évangélique La Porte ouverte chrétienne à Mulhouse, où elle semble avoir été contaminée.

Trois fois en contact avec le porteur du virus

« J’ai côtoyé trois fois cette personne ces deux dernières semaines, explique Marc Gallay, deux fois à l’occasion d’un culte et une fois lors d’une rencontre de semaine. Lors du culte du 1er mars, cette personne était assise juste derrière moi. »

L’Eglise évangélique de Lonay, membre de la FREE, prend très au sérieux cette épidémie, « notamment pour les aînés qui fréquentent notre communauté », précise le pasteur qui devrait rester confiné jusqu’au 15 mars. C’est pour cela que les responsables de cette Eglise évangélique ont décidé d’annuler le culte du dimanche 8 mars. « La motivation est d’attendre les résultats des tests des 6 personnes de l’Eglise qui sont actuellement en quarantaine. Mercredi prochain, nous ferons le point et nous envisagerons la suite. Notre désir est de suivre scrupuleusement les directives de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) », a-t-il ajouté.

La Porte ouverte, foyer de contamination

Selon le « 20 Heures » de TF1 du 5 mars, l’Eglise évangélique de La Porte ouverte à Mulhouse est l’un des foyers de contamination du coronavirus. Par ailleurs, le site d’information « évangéliques.info », cette méga-church évangélique a décidé d’annuler tous ses cultes et toutes ses rencontres de semaine jusqu’au 17 mars. De son côté, le site du quotidien « Le Monde » relève le 5 mars que : « Dans le Haut-Rhin, environ dix personnes sont infectées et ont été hospitalisées à la suite d’un rassemblement évangélique à Mulhouse qui avait réuni 2 000 personnes il y a deux semaines. »

Jonathan Peterschmitt, médecin généraliste et fils du pasteur principal, a lui-même été contaminé. Il a eu l’occasion de parler de manière sereine de son confinement le 3 mars au micro de Jean-Jacques Bourdin sur la radio RMC et le 4 mars sur BFM TV.

Serge Carrel

Les infos de l'Eglise évangélique La Porte ouverte à Mulhouse.

1 réaction

  • Annie samedi, 07 mars 2020 11:55

    Je suis aussi allée à la semaine de jeûne à Mulhouse et j'ai ramené le virus sans le savoir avant hier soir. Une personne de mon église l'a attrapé par mon intermédiaire... Nous fermons l'église de Blonay ce dimanche...

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !