Hollande : des responsables évangéliques attaqués en justice pour une déclaration sur l’homosexualité

Serge Carrel vendredi 25 janvier 2019

La traduction d’une déclaration sur l’homosexualité et l’identité transgenre suscite la polémique en Hollande. En guise de réprobation de cette affirmation de l’éthique chrétienne traditionnelle, certaines villes sont même allées jusqu’à hisser le drapeau arc-en-ciel. Echos d’un débat et de poursuites pénales que l’on pourrait peut-être bientôt connaître en Suisse.

En Hollande, une déclaration évangélique qui affirme que l’homosexualité, le mariage de couples de même sexe et le changement de genre ne sont pas selon le plan de Dieu, suscite un débat public large et des plaintes pénales. Début janvier, la Déclaration de Nashville a été publiée en hollandais. Signée par plus de 200 ecclésiastiques et politiciens hollandais, et par Kess van der Staaij, le chef du Parti politique réformé, cette déclaration a entraîné le dépôt de plaintes pénales pour incitation à la haine. Suite à l’ampleur des critiques, les initiateurs de cette traduction communiquent qu’ils ne collecteront pas davantage de signatures.

Pour marquer leur hostilité à cette déclaration, les villes d’Amsterdam et d’Arnheim ont hissé un drapeau arc-en-ciel au-dessus de leur hôtel de ville. Sur son fil Twitter, l’administration d’Amsterdam a fait paraître le propos suivant : « Dans notre ville, tu peux être comme tu veux et aimer qui tu veux. »

La Hollande a été en 2001 le premier pays au monde à reconnaître le mariage de couples de même sexe.

Une déclaration signée aux Etats-Unis par James Packer, Don Carson et John Piper

La Déclaration de Nashville a été signée en 2017 aux Etats-Unis par 150 responsables évangéliques parmi lesquels James I. Packer, Wayne Grudem, Albert Mohler, Donald A. Carson, John Piper, John MacArthur… Rosaria Butterfield, une professeure de littérature qui s’affichait comme lesbienne et qui aujourd’hui est l’épouse d’un pasteur, a également signé cette déclaration.

Promue par le Conseil pour la masculinité et la féminité bibliques, cette déclaration affirme que le monde contemporain se trouve dans une « période de transition historique » vers une culture postchrétienne. Voilà qui signifie une remise en question fondamentale de ce qu’est un être humain aujourd’hui.

Cette déclaration est construite en 14 articles qui balancent dans le même article entre affirmation et réfutation. L’article 12 affirme que « la grâce en Christ nous offre tout à la fois un pardon miséricordieux et un pouvoir de transformation ; que ce pouvoir et ce pardon permettent à ceux qui suivent Jésus de détruire en eux les désirs pécheurs et de marcher d’une manière qui honore le Seigneur ». Par ailleurs, la Déclaration de Nashville réfute « l’idée que l’attirance sexuelle pour des personnes du même sexe fait partie de la perfection naturelle du plan de Dieu pour la création originelle » ou « l’idée que l’approbation de l’immoralité homosexuelle ou la transidentité n’est qu’une question d’opinion morale à laquelle le chrétien peut choisir d’adhérer ou non ».

Aujourd’hui, la Déclaration de Nashville a été signée par 22'000 chrétiens évangéliques aux Etats-Unis.

Serge Carrel avec l’agence Idea et Livenet

La Déclaration de Nashville sur le genre et la sexualité en français.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !