Rencontre générale : la FREE confirme son désir d’apporter un soutien efficace aux Eglises

vendredi 26 avril 2024

La dernière Rencontre générale de la FREE a montré que sa situation financière est relativement saine. Elle a aussi montré comment la fédération remplit des tâches indispensables aux Eglises, et que celles-ci ne pourraient par remplir à titre individuel.

La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 20 avril 2024 dans les locaux de l’Eglise évangélique « La Colline », à Crissier, a fait la part belle aux services que la fédération rend aux communautés. Il s’agit, entre autres, de son soutien à l’enfance, aux pasteurs et à la relève pastorale ; mais aussi d’une réflexion à propos de la répartition des tâches entre les Églises locales et la FREE.

Une nouvelle « coordinatrice enfance »

En avril 2019, faute de moyens, la FREE avait renoncé à remplacer la coordinatrice des activités enfance. Cette situation avait laissé la Commission enfance avec une seule personne, Johanne Rochat, qui avertissait : « Il faut que la FREE prenne conscience de sa responsabilité par rapport aux enfants ».

Cinq ans plus tard, suite à un processus d’engagement ouvert et transparent, comprenant l’examen de plusieurs bonnes candidatures, Johanne Rochat a été engagée comme coordinatrice enfance à 30 %. Elle est mariée et maman de deux adolescents, licenciée en psychologie, employée à temps partiel dans le secteur enfance de l’Église évangélique « La Colline » (FREE), à Crissier, engagée au comité de direction de la Ligue pour la lecture de la Bible, animatrice de la chaîne YouTube BibleTubeEnfant (www.youtube.com/user/bibletubeenfant).

Les responsabilités de la coordinatrice enfance sont les suivantes : proposer des formations aux responsables, monitrices et moniteurs de l’enfance ; accompagner les conseils d’Églises, les responsables de l’enfance et les moniteurs qui font appel à elle ; représenter l’enfance de notre fédération dans des organisations et des médias extérieurs à la FREE.

Crise pastorale

Catherine Jacquet, directrice de l’entreprise Option conseil à Lausanne, ainsi que Laurent Cuendet, intervenant dans cette même entreprise et ancien pasteur dans la FREE, ont rappelé que beaucoup de pasteurs « ont mal à leur profession ». « Entre 2020 et 2022, cinquante pourcents des pasteurs de la FREE ont quitté leur poste, le plus souvent à la suite d’une crise, rappelle Laurent Cuendet, coach des pasteurs de notre fédération depuis 2022. Et ce problème touche plus particulièrement les jeunes pasteurs. » Nombre d’entre eux ont vécu des situations de solitude, d’isolement, de gestion de crise difficile, de stress et de burn-out.

Actuellement, chaque pasteur de la FREE se rend au moins une fois par année à Option conseil, pour un débriefing auprès de Laurent Cuendet. Ces rencontres leur permettent de faire le point, d’évoquer des sujets impossibles à partager au sein de leur communauté et de prévenir nombre de problèmes.

Cette crise du ministère pastoral, accompagnée d’un manque d’étudiants en théologie, fait craindre une pénurie de pasteurs, à brève échéance, dans nos Églises. C’est pour cela que Nirine Jonah, membre de l’équipe de direction de la FREE, informe qu'un lieu de formation supplémentaire a été reconnu par la FREE : l’école Start-Up Ministries (www.startupministries.ch), à Yverdon-les-Bains.

Entre Églises et fédération : qui fait quoi ?

La « Journée FREE », qui s’est déroulée le 9 mars dernier à Vaumarcus, a rassemblé les responsables d’Eglises, les membres des commissions et les collaborateurs de la FREE. À cette occasion, tous ont réfléchi aux axes stratégiques à mettre en œuvre dans notre fédération. Ces cinq axes sont les suivants :
(1) faire cohabiter les générations, afin qu’elles se respectent et s’entraident ;
(2) répondre à la précarité grâce à l’entraide matérielle, sociale et diaconale, en complémentarité avec l’action de l’État ;
(3) veiller à la croissance spirituelle et numérique des Églises et des chrétiens, avec l’espérance d’un réveil ;
(4) assurer la relève des ministères, ainsi que la découverte, le recrutement et la formation de leaders chrétiens ;
(5) répondre à plusieurs défis sociétaux, tels que le développement de l’individualisme et la déstructuration de la famille.

Une consultation a permis de déterminer dans quelle mesure la mise en œuvre de ces axes devait être confiée à la fédération ou aux communautés. Les participants ont considéré que les trois premier axes sont avant tout de la responsabilité des Églises locales, alors que les deux derniers nécessitent un soutien fort de la fédération.

Comptes 2023

Les délégués ont adopté à l’unanimité les comptes 2023 qui se soldent par un déficit de 10’120 francs. « La trésorerie est bonne ; le bilan est sain, souligne Frédéric Magnin, le comptable de la FREE. Après un temps d’érosion des contributions des Églises, nous avons constaté une stabilisation, puis une légère augmentation. »

Pour Bernard Frei, le responsable financier de la FREE, il est difficile de déterminer d’où est venue cette baisse des contributions des Églises. Cela peut provenir d’une décroissance du nombre de membres dans les communautés. Cela peut aussi montrer que les Églises investissent dans des projets autres que la FREE. Mais la nouvelle manière de calculer les contribution des communautés, au prorata des dons qu’elles reçoivent, devrait bientôt apporter une réponse à cette question.

  • Encadré 1:

    En bref…

    ► La raison d’être de la FREE a été modifiée. Le texte existant – « Être au service des Églises de la FREE pour soutenir leur développement, assurer les activités dépassant leur cadre usuel, favoriser le lien entre les Églises membres, les représenter auprès d'autres organisations » – a été complété par : « et favoriser le partage de l'amour de Jésus-Christ à l'interne comme à l'externe de nos Églises ».

    ► La Commission communication a reçu le mandat de faire évoluer le logo de la FREE, afin qu’il puisse être utilisé avec de nouveaux supports, notamment les réseaux sociaux.

    ► La Commission Europe cesse ses activités, en raison de l’évolution et de la restructuration des engagements missionnaires de la FREE.

    ► L’Église évangélique « Les marronniers » (FREE), à Rolle, fête ses 200 ans cette année.

    ► L’Église évangélique de la Côte-aux-Fées (FREE) accueille un nouveau pasteur et fête ses 175 ans cette année.

    ► Le recours de l’Église évangélique de Cologny (FREE) contre l’interdiction de baptême dans le lac Léman a été rejeté par le Tribunal fédéral. La communauté réfléchit à la suite à donner à cette décision.

    ► L’Église évangélique de l’Oasis (FREE), à Morges, cherche une nouvelle équipe pastorale, en raison du départ à la retraite du couple pastoral actuel.

A voir également

  • La FREE et la HET-PRO signent une convention de partenariat La FREE et la HET-PRO signent une convention de partenariat

    Le 16 mai dernier, la FREE et la Haute école de théologie (HET-PRO) de Saint-Légier ont signé une convention de partenariat. Celle-ci entérine une collaboration qui s’est déjà développée durant de nombreuses années et décrit son futur. Cette signature intervient dans un contexte où les vocations pastorales se font rares.

  • Les camps de l’été 2024 Les camps de l’été 2024

    Cet été 2024, de nombreux camps sont organisés pour les enfants dès 4 ans, les jeunes et les adultes. Ce sont généralement des moment forts en amitié et en spiritualité pour les participants, comme pour les équipes d’encadrement. Voici une liste de camps qui acceptent encore des inscriptions, ou qui cherchent encore des bénévoles.

  • Conférence «Où sont les femmes ?»: enjeux, constats et pistes pour favoriser le pastorat féminin Conférence «Où sont les femmes ?»: enjeux, constats et pistes pour favoriser le pastorat féminin

    Ce n'est pas tous les jours que les Eglises de la FREE sont le sujet d'une étude pour un travail de master. Le 27 avril, dans le cadre de la Conférence "Où sont les femmes?" à St-Légier, Lisa Zbinden a présenté les grandes lignes de son travail sur le pastorat féminin au sein de la fédération. Alors que les Unions et Fédérations d'Eglises s'inquiètent pour la relève des postes pastoraux, des pistes ont été évoquées pour faciliter l'accès au pastorat aux femmes.

  • Cours Just People (2) : la justice, une question relationnelle Cours Just People (2) : la justice, une question relationnelle

    La deuxième rencontre du cours « Just People » a été consacrée à la justice, selon la Bible. Le théologien Michaël Gonin a montré comment la justice n’est pas qu’une question juridique. Elle est également un engagement en faveur des humains et de la nature.

  • Blaise-Alain Krebs : merci ! Blaise-Alain Krebs : merci !

    Blaise-Alain Krebs est décédé le 19 février dernier. Par ses nombreux engagements, celui qui était éducateur spécialisé a marqué la vie de son Eglise, à Neuchâtel. Il a également servi la FREE comme vice-président du Bureau des rencontres générales.

Please publish modules in offcanvas position.