Le Réseau évangélique juge « acceptable » l’interdiction de dissimuler son visage

vendredi 22 septembre 2017

Le peuple suisse devrait voter en 2019 sur l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public. Après le dépôt d’une initiative allant dans ce sens par le Comité d’Egerkingen vendredi dernier, le Réseau évangélique suisse considère comme acceptable une telle interdiction.

Vendredi 15 mars, le Comité d’Egerkingen déposait à Berne son initiative populaire pour l’interdiction de se dissimuler le visage. Dans la foulée, le conseil du Réseau évangélique suisse et son pendant alémanique, l’Alliance évangélique suisse, publiait une prise de position autour de la même question : « Les enjeux de l’interdiction de dissimuler son visage ». Avec comme conclusion : « L’interdiction de dissimuler son visage dans l’espace public est acceptable. »

Un document d’orientation pour nos membres

« Notre but numéro 1, souligne Michael Mutzner, le responsable media du RES, c’est de donner un document d’orientation à nos membres. Nous n’avons aucunement aidé à la collecte de signatures et, au vu de notre document, on devrait pouvoir comprendre pourquoi on peut être d’un autre avis ! »

L’argumentaire du RES commence par évoquer la culture suisse : se dissimuler le visage n’y est pas habituel. Il mentionne ensuite l’identité individuelle et l’importance de montrer son visage de manière transparente, puis le fait que la dissimulation du visage présente des risques sécuritaires.

En cinquième position arrive la question de la liberté religieuse avec un constat ambivalent. D’un côté la reconnaissance qu’il y a là, pour certaines musulmanes, l’exercice de leur liberté religieuse, et, de l’autre, le fait que la Cour européenne des droits de l’homme a considéré une telle restriction à leur liberté comme légitime.

Le voile intégral avant tout un message idéologique !

Au point 8 seulement, on découvre la question de la pertinence d’une telle interdiction aujourd’hui, au vu du petit nombre de femmes concernées, principalement des touristes de passage, admet le document.

Pour Michael Mutzner, il est important d’avoir à l’esprit que l’interdiction du voile intégral ne ressort pas d’abord du respect des minorités religieuses. « Il s’agit d’interdire un message idéologique qui discrimine la femme et qui s’inscrit en opposition au respect du pluralisme. »

Serge Carrel
 
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !