×

Message

Failed loading XML...

Centre évangélique : le pasteur appelé à recentrer son accompagnement sur son « cœur de métier »

Centre évangélique : le pasteur appelé à recentrer son accompagnement sur son « cœur de métier »
(©André Letzel (CEIA) (avec remerciements)) icon-info
jeudi 21 novembre 2013

Du 17 au 19 novembre, les quelque 800 participants au Centre évangélique d'information et d'action de Lognes ont entendu des pasteurs et des thérapeutes parler de « L'accompagnement pastoral, un défi pour aujourd'hui ». Plusieurs ont invité les serviteurs de Dieu à ne pas se disperser dans les multiples formations « psy », mais à se centrer sur ce qui constitue le cœur de leur vocation.

Le pasteur devrait recentrer son accompagnement sur ce qui lui est spécifique et engager davantage sa communauté dans son accompagnement. C'est en substance ce qui est ressorti des deux jours et demi de rencontre du Centre évangélique d'information et d'action (CEIA), du 17 au 19 novembre à Lognes en région parisienne. Quelque 800 pasteurs, thérapeutes et responsables d'œuvre se sont retrouvés pour entendre plusieurs intervenants inviter les pasteurs à accepter qu'ils n'étaient pas des « accompagnateurs » – des sortes de guides spécialisés – comme l'a relevé le pasteur Bernard Gisquet des Assemblées de Dieu, mais un « accompagnant » qui donne des outils et dont l'apport « le plus important n'est pas ce qu'il fait, mais ce qu'il est ».

L'accompagnement pastoral en société de « mariage pour tous »
Invité à parler de l'accompagnement spirituel dans le contexte social du « mariage pour tous », le pasteur pentecôtiste a relevé, pince sans rire, que le mariage « traditionnel » tel que les chrétiens le promouvaient aujourd'hui était une réalité que les historiens ont pu isoler entre 1800 et 1950. Même les familles bibliques étaient des réalités fragiles, souvent bien loin de ce que l'éthique chrétienne encourage et doit encourager aujourd'hui. Partant d'Adam, Eve, Caïn et Abel, l'orateur a illustré son propos en montrant que les chrétiens n'avaient pas à être les gardiens d'un passé glorieux à l'heure des couples de même sexe, de l'homoparentalité... et de personnes qui frappent à la porte des Eglises avec de tels arrière-plans. « Face à tous les lobbies qui ont fait pression en France pour promouvoir le 'mariage pour tous', il reste au pasteur à parler de la part de Dieu et à prêcher sa Parole, en demandant à ce dernier d'intervenir dans des situations familiales souvent de plus en plus complexes. »

« Que les pasteurs se centrent sur l'accompagnement spirituel ! »
Face au foisonnement des méthodes de relation d'aide et des modes en matière psychologique, le pasteur Louis Schweitzer, professeur d'éthique et de spiritualité à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, a plaidé dans une table ronde pour un recentrement de l'accompagnement pastoral sur ce qui fait selon lui le cœur de ce qu'un pasteur devrait apporter : l'accompagnement spirituel. Cheville ouvrière avec Linda Oyer de l'association Compagnons de route et de la formation ISCAS, Louis Schweitzer a rappelé que le pasteur n'était pas une sorte de « sous-psychologue », qu'il y avait des gens bien formés pour venir en aide à toutes les victimes de souffrances personnelles, relationnelles, familiales, communautaires... Le pasteur a besoin d'un minimum de formation en psychologie, a-t-il complété. Mais il a surtout pour fonction d'aider à aller plus loin et plus profond dans la vie spirituelle. « Trop longtemps, les pasteurs ne se sont occupés que des gens qui allaient mal. Aujourd'hui, grâce à une meilleure connaissance des différentes formes de spiritualité et des étapes de la vie spirituelle, le pasteur devrait accompagner chacun sur son propre chemin, et lui permettre de développer une meilleure relation avec son Seigneur. »

Valoriser l'accompagnement fraternel
Le lundi après-midi, Thierry Huser a rappelé « Le rôle de la communauté dans l'accompagnement ». Pour bien penser l'Eglise, le pasteur de l'Eglise évangélique baptiste du Tabernacle à Paris a invité à ne pas rester fixé sur l'image du troupeau et du pasteur qui joue le rôle de berger. Il importe de superposer à cette image celle du corps du Christ qui souligne l'importance de la complémentarité et de l'interdépendance entre chaque membre. « L'accompagnement pastoral ne doit pas être le pré carré des pasteurs, a-t-il lancé, sous peine de limiter par trop l'action de Dieu dans l'Eglise locale. » Le Nouveau Testament propose au moins onze manières pour une communauté et ses membres de participer à l'« accompagnement pastoral ». Il y a le modèle « Barnabas », le membre de la communauté « qui sait voir la grâce de Dieu à l'œuvre et qui encourage » ; il y a le modèle « Epaphras », la personne qui soutient des individus dans la prière ; il y a le modèle « Ananias », la personne qui conduit des visites fraternelles d'égal à égal et qui développe un partage intime avec le visité... Il y a aussi des communautés comme celle de Philippes qui s'impliquent dans la vie de quelqu'un, l'apôtre Paul en l'occurrence, et qui « prennent part » à son ministère comme il le rappelle dans sa lettre aux Philippiens (1.5 et 4.14).
« Il y a une force cumulative de ces onze modèles d'accompagnement pastoral », a commenté Thierry Huser. Autant de manières de faire qui peuvent se décliner en fonction de la taille des Eglises, qu'elles se trouvent dans une dynamique d'implantation, qu'elles soient de petite taille, de taille moyenne ou de grande taille. En final, le pasteur du Tabernacle a encouragé à développer l'« accompagnement fraternel », tout en relevant l'importance de former les visiteurs pour qu'ils ne commettent pas de « dégâts » dans leur service.

Des études bibliques en matinée autour de rencontre de Jésus avec des femmes
Les deux matinées ont été ouvertes par des études bibliques animées par Etienne Lhermenault, professeur à l'Institut biblique de Nogent et président du Conseil national des évangéliques de France (CNEF), sur la prise en charge pastorale par Jésus de la femme cananéenne (Mt 15.21-28) et de la femme à la perte de sang (Lc 8.40-56).
Serge Carrel

  • Encadré 1:

    Grâce à Trésor sonore, écoutez la conférence de Thierry Huser à Lognes 2013 et découvrez les autres enregistrements
    L'association Trésore sonore a enregistré les différentes conférences de l'édition 2013 du Centre évangélique d'information et d'action. Vous pouvez écouter ici gratuitement celle de Thierry Huser et commander les CD des autres interventions grâce à ce bon de commande.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !