vendredi, 09 décembre 2016 00:00

Mélanie Scheuring : croire en l’amour de Dieu malgré la souffrance d’un handicap

Written by

Mélanie Scheuring, 27 ans, a appris à croire en l’amour de Dieu, malgré la maladie invalidante dont elle souffre.

9 large

« J’ai découvert que Dieu ne nous aime pas de manière égale, mais de manière unique », explique Mélanie Scheuring. Cette Lausannoise de 27 ans, détentrice d’un bachelor en psychologie, souffre depuis sa naissance d’une maladie auto-immune accompagnée d’un diabète de type 1 et d’une polyarthrite juvénile. Ces pathologies douloureuses entraînent des déformations et un important retard de croissance.

« Durant mon enfance, j’étais souvent angoissée, se souvient la jeune femme. Je me culpabilisais d’être une charge pour ma famille. Je détestais mon corps. Mes amis vivaient plein de choses, pas moi. Je rêvais que Dieu me guérisse. » Vers 17 ans, Mélanie a rejoint un groupe de jeunes chrétiens et un groupe de louange. Cela a contribué à développer sa foi. Elle est cependant restée émotionnellement fragile : elle manquait de confiance en soi et avait constamment besoin d’être rassurée.

Vers 22 ans, Mélanie a connu une sorte d’effondrement personnel. Se sentant rejetée par les hommes, elle a vu ses douleurs physiques et émotionnelles devenir insupportables. Son sentiment de rejet a été d’autant plus grand qu’elle voyait son entourage vivre ce qu’elle désirait tant pour elle-même : se marier et exercer un métier. Elle a quitté l’Eglise et le groupe de jeunes qu’elle fréquentait depuis de nombreuses années et a commencé des études de psychologie à l’université.

« Je disais à Dieu que je ne le comprenais pas, explique la jeune femme. Comment croire en un Dieu qui m’aime, mais qui me refuse ce que je désire le plus au monde ? Comment croire que Dieu est bon ? J’avais tellement honte de moi. J’étais désespérée. J’ai dit à Dieu que, sans son aide, je n’avais plus envie de croire. »

Adopter le point de vue de Dieu

Certains textes bibliques indiquent des solutions: « Si donc c'est le Fils qui vous donne la liberté, alors vous serez vraiment libres » (Jn 8.36). « C'est par ses blessures que vous avez été guéris » (1P 2.24). « Ma grâce te suffit, c'est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement» (2Co 12.9). Mais ces textes sont plus faciles à prêcher qu’à vivre. Mélanie a interpellé Dieu et lui a demandé de l’aider à vivre et à s’accepter. Elle se souvient : « Pour la première fois, j’ai été véritablement authentique et vulnérable. Cela ressemblait à une sorte de lâcher-prise dans lequel Dieu a agi. Les choses ont commencé à changer. »

Au cours de ses combats, Mélanie a développé une nouvelle relation avec Dieu. Elle a compris que la solution à ses problèmes ne se trouve pas dans une capacité à vivre normalement dans le monde, mais en Dieu. Elle explique : « Le monde me dit que je suis une charge, pas belle, à plaindre, faible… Mais j’ai décidé de changer de point de vue et de cesser de me juger selon les critères du monde. Dieu et la psychologie m’ont aidé à y parvenir. J’ai ainsi appris à me voir au travers des yeux de Dieu. »

Aujourd’hui, Mélanie n’est pas guérie, mais sa maladie est plus ou moins stabilisée. Elle espère toujours un miracle de Dieu. Cependant, cette pensée a cessé de l’obséder, ce qui lui procure de la joie et de la liberté.

« J’ai toujours des combats, explique la jeune femme. Mais je sais que Jésus est ma force. Je sais également que Dieu m’aime de manière unique, parce que je suis unique. Et j’apprends à aimer Dieu pour lui-même, plus que pour ses bienfaits. » Mélanie a également développé une compréhension de sa vie qui englobe l’éternité : « Dans le monde de Jésus, je suis pardonnée et guérie. »

Écouter l'émission réalisée à One’ par PhareFM et la lafree.ch.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Surmonter les abus au fil d’un conte

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

    jeudi 07 avril 2022
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

    vendredi 22 septembre 2023
  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

    jeudi 15 juin 2023
  • « Auras-tu été toi ? »

    « Auras-tu été toi ? »

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

    lundi 20 juin 2022

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Trois nouveaux capitaines aumôniers issus de la FREE

    Jeu 20 juin 2024

    Trois capitaines aumôniers issus de la FREE ont été nommés le 14 juin dernier à Soleure. Tous les trois ont la conviction qu’un témoin du Christ doit être disponible, à l’écoute, capable de servir son prochain, y compris auprès des militaires.

  • FREE COLLEGE fondements 24-25: deux anciens étudiants détaillent leur parcours

    Mer 19 juin 2024

    Fin août, le FREE COLLEGE relance la formation interactive « Fondements ». Au programme du premier module (2024-2025) : histoire de l’Église, Bible et Ancien Testament. Une occasion de mieux s’équiper dans son service à l’Église ou, tout simplement, de renforcer les fondements de sa foi évangélique. Témoignages de Melissa Feuz et Christian Haller.

  • Droit de mourir, dangereuse liberté

    Mar 18 juin 2024

    La fin de vie est souvent difficile, avec selon les cas d’importantes souffrances ou divers types de démence qui peuvent donner à la personne comme à ses proches l’impression qu’elle se perd. Vaut-il alors mieux hâter la fin, avoir la possibilité de décider de mettre un terme à son existence ? Ce courrier des lecteurs du pasteur Jean-René Moret, de l'Eglise évangélique de Cologny (FREE), est d'abord paru le 12 juin dans la Tribune de Genève.

  • La foi d’une Libanaise

    Ven 14 juin 2024

    Au nord d’Israël, Jésus a mis en évidence la foi d’une païenne et les préjugés de ses disciples. Une interpellation à propos de nos propres préjugés. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !