×

Message

Failed loading XML...

Syrie : « Le conflit est de nature politique »

Michel Nseir
Michel Nseir
jeudi 05 décembre 2013

A l'initiative du Conseil œcuménique des Eglises (COE), des leaders chrétiens et musulmans syriens doivent se réunir à Genève à la mi-décembre. En Syrie, une instrumentalisation du facteur religieux s'affiche, mais le conflit est avant tout de nature politique.

Le Père jésuite Ziad Hilal est établi à Homs. De passage en Suisse avant de rentrer en Syrie, il raconte une ville séparée en deux où, de part et d'autre de la ligne de front, musulmans et chrétiens s'entraident. Dans cette partie du pays particulièrement ravagée, le jésuite continue à diriger un centre social qui propose des prestations médicales, psychologiques et autres services caritatifs à quelque 6'000 familles. Le centre-ville a été vidé de sa population, des bombes tombent, des voitures piégées explosent, il y a des morts. « Mais les gens vont au travail, les écoles restent ouvertes », témoigne-t-il.
Si on trouve à manger sur les marchés, les prix ont flambé et la vie est devenue très chère. « Beaucoup d'ONG sont constituées de toutes les ethnies. La société civile travaille aujourd'hui de façon homogène entre chrétiens, alaouites, musulmans et orthodoxes. »

Sommet interreligieux
Comme lui et qu'ils soient musulmans ou chrétiens, un certain nombre de responsables religieux en sont convaincus : le conflit en Syrie ne pourra être résolu que par la voie politique et non par la voie militaire. Aux fins d'influencer les différents acteurs en présence, un sommet islamo-chrétien doit se tenir le 12 décembre à Genève.
« On essaie d'organiser ce sommet pour que les dirigeants religieux puissent dire ensemble qu'ils sont contre la violence, qu'elle n'aboutira à rien, indique à Genève Michel Nseir, coordinateur des programmes du COE pour le Moyen-Orient. Ils vont venir ensemble pour dire publiquement que les valeurs communes qu'ils partagent peuvent construire une nouvelle Syrie, être la base d'une Syrie qui respecte les droits humains, la liberté de chacun, une certaine forme de démocratie. »

Un conflit de nature politique
Ce sommet est le fruit d'une première rencontre interchrétienne qui s'est tenue à Genève le 18 septembre dernier. « Le conflit n'est pas un conflit entre religions, confessions ou ethnies. C'est un conflit de nature politique », poursuit Michel Nseir. A l'origine, ce sont des gens qui se sont soulevés contre toute forme de corruption et d'oppression, estime-t-il. Le message éthique et moral des responsables religieux ce mois de décembre sera de dire qu'ils respectent cette volonté populaire de vivre de façon digne et démocratique, mais que cela ne peut s'obtenir par les armes.
« Nous espérons que ce message sera pris comme un spécimen que la vie dans une diversité est possible en Syrie et dans toute la région ; et que le radicalisme religieux existe, mais qu'il a une voix beaucoup plus importante que sa taille réelle dans nos sociétés. »
Gabrielle Desarzens

Pour aller plus loin : écoutez l'émission Hautes Fréquences de dimanche 1er décembre.

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !