«Norbert Valley, activiste des droits humains et permaculteur», une chronique StopPauvreté/Radio R de Serge Carrel

Serge Carrel mardi 11 février 2020

Il est connu en Suisse pour avoir donné gîte et couvert à un Togolais débouté de l’asile. Ces dernières années, le pasteur Norbert Valley s’est lancé dans la mise en place de jardins communautaires et dans la permaculture. Tout cela du côté de Morat où il implante une Eglise évangélique francophone. Une chronique Radio R/StopPauvreté.

Norbert Valley est un pasteur évangélique bien connu en Suisse romande. Ancien président du Réseau évangélique suisse, cet activiste des droits humains est engagé aujourd’hui dans un projet d’implantation d’Eglise à Morat, dans le canton de Fribourg.

Vêtu d’un pantalon de travail, d’un t-shirt et de bottes, Norbert Valley nous accueille dans une exploitation agricole à Kappelen. Dans la cour de cette ferme du canton de Berne, trône une statue de cheval, indice de la passion que les propriétaires de l’endroit voue aux chevaux. « Je suis entré en relation avec ce couple de paysans, nous explique Norbert Valley, et ils ont été d’accord de me louer 2500 m2 de terre agricole, pour en faire un jardin de production de légumes en permaculture. »

Norbert Valley nous invite à traverser une écurie assez récente pour rejoindre, de l’autre côté, son jardin de 2500 m2. A cette période de l’année, il reste encore plusieurs lignées de poireaux sur plusieurs dizaines de mètres, des restes de plants de maïs coupés, et des radis trop gros pour être consommés. « Cette année, j’ai ramassé 300 kilos d’oignons, raconte ce pasteur jardinier, autant de kilos de betteraves rouges, 250 kilos de carottes, une tonne de courgettes, 300 pâtissons… »

Jardiner, c’est « relationner » !

Que peut bien faire ce pasteur avec tous ces légumes ? En fait, Norbert Valley affectionne les relations. Il aime rencontrer des gens. Il aime les rapprocher les uns des autres et leur faire goûter à la joie des échanges mutuels. C’est ce qu’il a fait dans un premier jardin communautaire près de Morat : rassembler des membres de son Eglise et d’autres, autour d’un projet de jardin potager où il est non seulement possible de faire grandir des légumes, mais aussi de parler de son quotidien et, pourquoi pas, de prier pour les choses qui vont bien ou moins bien dans son existence. Grâce à son deuxième jardin de Kappelen, le pasteur Valley aimerait nourrir une centaine de familles avec une nourriture de qualité. Pour ce faire, il souhaite s’adjoindre les services de personnes seules, en difficultés relationnelles, ou intéressées pas la culture de légumes bios.

Durant cette première année, l’expérience laisse un bilan positif par rapport à la quantité de légumes produits. Néanmoins, Norbert Valley aimerait que davantage de personnes s’impliquent dans ce projet pour que ce pasteur lui donne une suite.

Retrouver le Créateur en découvrant Jésus-Christ

Quand on parle avec Norbert Valley de « conversion écologique », il n’aime pas trop la formule. Il ne s’est pas converti à l’écologie, lâche-t-il, comme s’il s’agissait de se convertir à une nouvelle religion. Non ! Mais il admet toutefois que, longtemps, sa foi était refermée sur elle-même et sur la seule spiritualité. C’est son épouse qui a été l’artisane, comme il dit, d’une conscience nouvelle à l’endroit de la nature. « J’ai pris conscience de cette dimension du Créateur présent derrière sa Création, explique-t-il. Aujourd’hui, il me semble que l’ensemble de la Bible est un commentaire des premiers chapitres de la Genèse. Il s’agit pour l’être humain de retrouver le Créateur, le Père, en découvrant Jésus-Christ, par qui et pour qui tout a été créé ! »

Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !