×

Message

Failed loading XML...

Large résistance face au «mariage pour tous» réformé

Philippe Rochat, représentant du R3, et Pierre de Salis, président de l'Assemblée des délégués de la FEPS
Philippe Rochat, représentant du R3, et Pierre de Salis, président de l'Assemblée des délégués de la FEPS (crédit: R3) icon-info
lundi 04 novembre 2019

Plus de 6 000 réformés adressent une lettre ouverte aux membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) contre le mariage à l'église de couples du même sexe. 218 pasteurs se sont également déclarés contre le changement de pratique de l'Eglise.

La « lettre ouverte » a été remise au président de l'Assemblée des délégués de la FEPS, Pierre de Salis, le 4 novembre. Cette lettre a été lancée par le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3) en Romandie et diffusée en trois langues début octobre de manière informelle.

La lettre a reçu une réponse positive : 6230 personnes des paroisses réformées (plus de 4 300 de Suisse alémanique) l'ont signée. Il y a également 2200 signataires d'autres Eglises, totalisant environ 8 500 personnes.

Ils demandent aux délégués de la FEPS de veiller à l'harmonie dans les Eglises réformées et de ne pas se prononcer en faveur du mariage de couples de même sexe.

« Rupture radicale »

La résistance à la redéfinition du mariage et à la bénédiction religieuses du « mariage pour tous » se manifeste également dans une déclaration théologique signée par plus de 200 pasteur-e-s. Ils critiquent cette « rupture radicale avec la tradition judéo-chrétienne ».

Selon cette déclaration, les décisions ecclésiastiques doivent être fondées sur la théologie biblique et non sur l’évolution de la société. L'Eglise ne peut pas « disposer des bénédictions de Dieu à sa discrétion ». Les soussignés annoncent qu'ils ne célébreront pas de mariages de couples de même sexe.

Les délégués des Eglises membres de la FEPS examineront le projet de loi le mardi 5 novembre. Selon la proposition du Conseil de la FEPS, ils devraient recommander aux Églises membres de s’adapter à l’éventuel nouveau droit civil du mariage et d’offrir une bénédiction de mariage aux couples de même sexe de la même manière qu'aux couples hétérosexuels. La liberté de conscience des pasteurs devrait être garantie. (com)

Lire la « Lettre ouverte à l’Assemblée des délégués de la FEPS ».

La « Déclaration sur le « mariage pour tous » dans l’Eglise » (texte en français dans al seconde partie du document)

Le site du R3

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Sélina Imhoff : « Prends soin de ta vie et marche ! »

    Lun 25 janvier 2021

    Dimanche 24 janvier, la pasteure Sélina Imhoff a apporté la prédication du culte radiodiffusé sur RTS Espace 2 depuis l’église évangélique FREE de Meyrin. A partir des textes de Marc 5 : 22-43, elle a voulu communiquer qu’à l’heure où la pandémie isole les plus vulnérables, « il n’est jamais trop tard pour que la vie de chacun prenne un sens nouveau ». Voici le texte de sa prédication :

  • Karin et Eric Stauffer : à plein temps au service des couples en difficulté

    Ven 15 janvier 2021

    Loin de songer à la retraite, Karin et Eric Stauffer quittent leur ministère pastoral dans l’Eglise évangélique des Uttins (FREE), à Yverdon-les-Bains, et se lancent à plein temps dans « Couple à cœur », un ministère d’accompagnement de couples chrétiens en difficulté.

  • Deux cultes radiodiffusés depuis l’Eglise FREE de Meyrin : « Une joie ! »

    Jeu 14 janvier 2021

    Les dimanches 24 et 31 janvier, les pasteurs Sélina Imhoff et Philippe Henchoz présideront « avec joie » les cultes qui seront radiodiffusés sur RTS Espace 2 depuis l’Eglise évangélique FREE de Meyrin (GE). Les thématiques de leur prédication s’inscrivent dans une veine d’encouragement en ce temps de pandémie.

  • Le Christ s’est arrêté au Mormont

    Ven 18 décembre 2020

    La première « zone à défendre » (ZAD) de Suisse occupe la colline du Mormont, sur les communes vaudoises de La Sarraz et d’Eclépens, pour empêcher l’entreprise de ciment Holcim de s’étendre. Luc Badoux, pasteur du lieu, est allé à la rencontre des militants comme aussi la diacre Lyne Gasser. Un Noël chrétien au Mormont ? Reportage diffusé le 20 décembre 2020 sur RTS La Première.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !