Conférence StopPauvreté 2018 (Stoparmut) : une «Déclaration pour la justice climatique» (à lire ici)

vendredi 23 novembre 2018

Le mouvement StopPauvreté (Stoparmut) a tenu sa dixième conférence annuelle le samedi 17 novembre à Winterthour sur le thème de la justice climatique. A cette occasion, des chrétiens de Suisse ont signé une « Déclaration pour la justice climatique » qui s’inspire d’une prise de position du mouvement « Michée Global » (Micah Global) intitulée « Intendance de la Création et changement climatique » (1). Voici la traduction française de cette Déclaration de Winterthour (2).

Nous reconnaissons que l’industrialisation, la déforestation des forêts tropicales, l’agriculture excessive et la surexploitation des pâturages conjointement avec la consommation sans limite d’énergies fossiles ont amené les systèmes naturels de la Terre dans une situation de déséquilibre. La croissance rapide des émissions de gaz à effet de serre conduit à une augmentation des températures moyennes dont les effets dévastateurs se donnent déjà à sentir. Sur notre planète, les personnes les plus touchées sont les pauvres et les marginalisés.

Dans ces prochaines décennies, une augmentation prévue de la température de 2 degrés va changer considérablement la vie sur la terre et accélérer la perte de la biodiversité. Le risque et l’ampleur des épisodes climatiques extrêmes comme les sécheresses, les inondations et les cyclones vont augmenter, ce qui va conduire à des famines et à des flux migratoires. Le niveau des mers et des océans va continuer de monter, les sources d’eau douce seront plus salées et des îles ou des régions côtières vont être submergées par les eaux. Nous allons probablement vivre des migrations de masse qui entraîneront des conflits et des rapports de force difficiles. Des changements dramatiques dans les précipitations tout comme dans la fonte rapide des glaciers vont conduire à des restrictions d’eau pour des millions de personnes.

 

Nous nous repentons de notre relation à la Création marquée par l’exploitation. Nous nous repentons d’avoir justifié cette relation par une théologie qui servait nos propres intérêts et par nos intérêts économiques. Nous demandons pardon pour notre égoïsme et notre retenue à poser des signes politiques concrets. Nous reconnaissons la nécessité de changer radicalement de style de vie comme réponse à l’indignation de Dieu et à sa tristesse devant sa Création qui souffre.

 

Devant Dieu, nous nous engageons à appeler tous les croyants à orienter leur vie sur l’agir rédempteur de Dieu pour toute la Création. Nous allons chercher des chemins qui permettent aux humains de retrouver une relation respectueuse à la création de Dieu. Nous allons nous efforcer de vivre de manière durable, refusant la consommation démesurée et l’exploitation. Nous allons enseigner dans nos Eglises la responsabilité face à la Création et la mission intégrale. Nous voulons aussi prier pour ceux qui sont les plus touchés par la destruction de l’environnement et le changement climatique, et agir de manière juste et compatissante au milieu d’eux, pour eux et avec eux.

 

Ensemble, nous invitons les politiciens locaux, nationaux et mondiaux, ainsi que les chefs d’Etat et de gouvernement à prendre leurs responsabilités et à lutter contre le changement climatique et la destruction de l’environnement par des mesures, des moyens financiers et des traités internationaux adéquats. Nous les invitons également à promouvoir un développement durable.

Nous demandons au gouvernement suisse de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat, et ce de manière illimitée et résolue. Notre pays doit également participer financièrement aux mesures à prendre dans les pays pauvres pour limiter les conséquences du changement climatique et protéger les conditions de vie de leurs ressortissants, tout particulièrement celles des femmes et des jeunes filles. Nous demandons aux chefs d’Etat et de gouvernement d’investir dans le développement de technologies et de sources d’énergie nouvelles et propres, et de les rendre accessibles aux pauvres et aux groupes marginalisés.

 

Il est urgent d’agir et aucun délai supplémentaire ne nous est permis. Nous allons travailler avec passion, tenacité, prière et créativité à protéger la Création dans sa diversité, afin d’assurer à nos enfants et petits-enfants un avenir dans un monde intact, doté de conditions climatiques stables.

 

Au nom de tous les participants à la conférence StopPauvreté 2018 à Winterthour, qui s’associent aux promesses et aux demandes de cette déclaration,

 

Olivier Tezgören
Responable opérationnel d’Interaction
 
Marc Jost
Secrétaire général de l’Alliance évangélique suisse
 
Peter Seeberger
Responsable de StopPauvreté
 
Heiner Studer
Ancien conseiller national
 
Notes
1 Pour lire la « Declaration on Creation Stewardship and Climate Change » du mouvement Micah Challenge datée du 2009.
2 Traduction de lafree.info.
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !