Relations entre réformés, catholiques et évangéliques : une nouvelle configuration se dessine

Serge Carrel mardi 15 mai 2018

La Faculté de théologie de Fribourg, grâce à son Centre d’études pour la foi et la société, contribue de manière importante au dialogue entre les diverses composantes confessantes du christianisme suisse. Les journées de juin prochain sont un signe encourageant, notamment par la place qui est faite à des théologiens évangéliques d’envergure.

Du 20 au 22 juin prochain, la Faculté de théologie de Fribourg – catholique ! – accueillera pour la cinquième fois les Journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal. Le thème en sera : « En Christ. Ensemble vers le Centre » avec notamment le théologien anglican de sensibilité évangélique Alister McGrath.

Un christianisme confessant émerge

Organisées principalement par le pasteur réformé Walter Dürr de Bienne, leader de la Communauté évangélique Jahu et directeur du Centre d’études pour la foi et la société de l’Université de Fribourg, ces journées permettent l’émergence sur l’ensemble de la Suisse d’une conscience nouvelle : celle d’un christianisme confessant par-delà les clivages catholiques, réformés et évangéliques.

Par l’invitation de théologiens-phares de la scène évangélique anglo-saxonne, ces rencontres montrent que la réflexion théologique en milieu évangélique se porte extraordinairement bien. L’an dernier, N.T. Wright, le spécialiste d’envergure mondiale du Nouveau Testament, Amos Yong, un remarquable théologien pentecôtiste, ou l’évêque anglican Graham Tomlin, ancien responsable du St Mellitus College à Londres, ont marqué, parmi d’autres, ces journées de leur empreinte. Voilà deux ans, c’est le théologien pentecôtiste d’origine croate, Miroslav Volf de la Faculté de Yale aux Etats-Unis, qui intervenait avec des contributions de qualité sur foi et politique dans l’espace public et sur le dialogue chrétiens-musulmans.

Par-delà les étiquettes dénominationnelles, un regroupement de chrétiens et de théologiens confessants est en train de se constituer. Il regroupe catholiques, réformés, orthodoxes et évangéliques qui confessent Jésus-Christ comme « Centre de leur foi », en bref comme seul Seigneur et Sauveur.

Un coup marketing pour la Faculté catholique

De plus, la présence cette année de représentants de la HET-PRO et de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, via les professeurs David Bouillon et Henri Blocher, fera de ces journées une occasion de dialogue unique en son genre en Suisse et dans le monde francophone.

Dans ce contexte, pas étonnant que nombre de doctorants et d’étudiants évangéliques optent pour la Faculté de théologie de Fribourg – catholique ! – pour poursuivre ou même mener leurs études !

Serge Carrel

« En Christ. Ensemble vers le Centre », 5e édition des Journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal à la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg. Dates : 20 au 22 juin 2018. Lieu : Université de Fribourg. Infos et inscription.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 décembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Lun 26 octobre 2020

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !