« Le berceau du christianisme est en danger ! » par Jean-Jacques Meylan

Jean-Jacques Meylan vendredi 05 septembre 2014 icon-comments 2

Jean-Jacques Meylan connaît bien le Proche Orient. Ce pasteur de la FREE met ici en perspective l’« Appel urgent » des évangéliques et réformés de Syrie et du Liban.

Il est communément admis que le Proche-Orient est une terre d'islam peuplée exclusivement de musulmans. Or la réalité est bien différente. D'une part la « communauté musulmane » est composée de courants très divers : les Sunnites, les Chi'ites, les Alaouites, les Alévis, les Druzes, les Ismaéliens, les Yézidis (zoroastriens) et j'en passe.

D'autre part le Proche-Orient possède aussi une importante population chrétienne dont le nombre est estimé à environ 10 millions en Egypte, 2 millions en Syrie, 1 million au Liban. En Israël-Palestine il y a plus de 20 Églises baptistes arabophones, sans compter les nombreuses autres dénominations. En Irak, environ 1 million de chrétiens avaient survécu aux 13 siècles d'islam. En 10 ans, l'intervention américaine de 2003 a réduit leur nombre à moins de 500'000 personnes. Avant 1950 on dénombrait encore au Proche-Orient des centaines de milliers de Juifs. Cette diversité est sa richesse.

Les évangéliques nombreux au Proche-Orient
Lorsqu'on parle des Églises chrétiennes au Proche-Orient, on pense essentiellement aux Églises historiques, orthodoxes, syriaques, maronites, arméniennes ou catholiques. Mais c'est une erreur de perspective. Les Églises évangéliques sont nombreuses et bien implantées au Proche-Orient. J'ai prêché dans l'une des Églises baptistes de Damas ainsi que dans l'Église baptiste de Nazareth. J'ai partagé le culte avec les Arméniens évangéliques d'Alep, des Églises charismatiques de Beyrouth, les fidèles de la Christian Missionary Alliance d'Amman, les évangéliques de l'Église Emmanuel de Bethléem. J'ai dormi dans le guest-house de l'École biblique baptiste de Beyrouth. Ceci pour ne citer que quelques modestes exemples. Pour d'autres frères ou sœurs suisses, l'énumération serait bien plus grande !

Il y a une exception à ce tableau : celle de la Turquie. La violence des pogromes anti-chrétiens de 1915 contre les Arméniens, les Grecs et les Syriaques a fait qu'il n'y a pratiquement plus de chrétiens en Turquie, sauf environ 70'000 à Istanbul et quelques milliers au Tour Abdin dans le Kurdistan. La situation évolue lentement. Un patient travail de témoignage évangélique rejoint les besoins spirituels de certains et quelques communautés reprennent modestement vie dans le pays. Je n'oublierai jamais la requête du père dominicain d'Antioche qui, en 2004, nous demandait de prier pour qu'il reste encore des chrétiens à Antioche ! 

30 personnalités de premier plan lancent l’appel
L'intérêt de l'« Appel urgent » du Conseil suprême de la Communauté évangélique en Syrie et au Liban est qu'il provient des milieux évangéliques qui n'ont pas l'habitude de s'exprimer ainsi dans l'espace public. Il est signé par 30 personnalités de premier plan. Il frappe par son ton réaliste, solennel, sans être doloriste. Il n'est pas marqué par une attitude partisane puisqu'il se veut solidaire des Églises historiques et des « majorités musulmanes modérées ». Il souligne le côté dramatique et surréaliste de la situation. Les 95% de la population musulmane sont pacifiques et n'ont pas d'autre désir que de vaquer paisiblement à leurs occupations. Seule une infime minorité de personnes sont des activistes violents, fanatiques, totalitaires, qui partagent le désir insensé d'éradiquer toutes les autres communautés. Or les gouvernements arabes soit attisent ces incendies pour développer leurs visées politiques, soit sont impuissants à endiguer cette violence. L'idéologie démocratique, que l'Occident veut parfois imposer aux forceps, n'arrange pas la situation, car la culture arabe, clanique et communautariste, n'est actuellement pas capable d'en accepter les composantes. Aussi il n'y a pas à craindre la présence de régimes autocratiques forts pour autant qu'ils soient pluralistes et respectueux des minorités.

Des impulsions… militaires aussi ?
Il nous faut entendre cet appel pathétique. Nombre de penseurs musulmans affirment qu'un développement harmonieux du Proche-Orient dépend de la présence chrétienne garante d'une certaine pluralité. Mais comme ils ont de la peine à faire entendre leur voix, c'est certainement de l'Occident que devra venir les impulsions militaires (malheureusement), diplomatiques et surtout l'influence culturelle... pour autant que ces initiatives soient dégagées de toute forme d'impérialisme. Mais l'Occident est loin d'être vertueux sur ce plan-là !

Jean-Jacques Meylan, pasteur FREE

2 réactions

  • Jean-Jacques Meylan lundi, 08 septembre 2014 12:17

    Il manque à mon texte une précision plus concrète concernant la menace qui pèse sur les chrétiens et les autres communautés du Proche-Orient. La voici :

    La menace actuelle qui repose sur les chrétiens et sur d'autres communautés provient d'une organisation djihadiste sunnite fondée en 2006, proche d'Al-Qaïda. Cette organisation, particulièrement militante, a bénéficié à son origine du soutien de la droite américaine dans sa lutte contre Bachar el-Assad. En mai 2013, le sénateur John Mc Kain a rencontré son chef Abou Bakr Al-Baghdadi, qui l'année suivante se proclamera calife. En avril 2013 cette organisation constitue l'Etat Islamique d'Irak et du Levant (EIIL). C'est elle qui a revendiqué l'assassinat des 3 auto-stoppeurs israéliens dans la région d'Hébron. Elle est d'une extrême violence en éliminant systématiquement tous ses adversaires. Son ambition est d'établir son pouvoir de la Méditerranée à l'Iran et de la Turquie à l'Arabie Saoudite. Si elle parvient à ses fins, ce sera l'anéantissement de toutes les communautés autres que les sunnites dans cet immense territoire.
    J.-J. Meylan

  • Jacky vendredi, 03 octobre 2014 12:20

    Cela me lance un défi de combattre dans la prière. Je veux m'y engager..
    Nous avons "l'arme" la plus puissante. Utilisons-la...

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !