« Cultivez l'amour! » par Anne-Catherine Piguet

Anne-Catherine Piguet vendredi 10 mars 2017

L'apôtre Paul n'y va pas de main morte, pour secouer les bouillants chrétiens de Corinthe... mais où est leur problème? Que manque-t-il à leur foi? Petit tour d'horizon d'une super Eglise en crise !

Chez les chrétiens de Corinthe, ça déménage! On y pratique ouvertement toutes sortes de dons: guérisons, miracles, prophéties... Rien ne manque au palmarès de cette super Eglise. Enfin, presque.

Paul, le premier apôtre pour les nations, n'y est plus le bienvenu. Pourtant, c'est lui qui leur a annoncé l'Evangile! « Même si vous aviez 10'000 maîtres en Christ, vous n'avez cependant pas plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai donné la vie en Jésus-Christ par l'Evangile » (1 Co 4.15). Les Corinthiens ont les yeux rivés sur leurs nouveaux maîtres à penser...

Des croyants honorés

L'apôtre Paul ne se laisse pas démonter: « Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés et nous sommes méprisés! » (1 Co 4.10).

L'orgueil spirituel menace la communauté de Corinthe. Au lieu que la puissance de Dieu se manifeste par l'Evangile pour sauver des vies, c'est le désordre: un membre de l'Eglise a pris la femme de son père (chapitre 5), d'autres sont en procès les uns contre les autres (chapitre 6).

Après ces avertissements, Paul écrit avec la tendresse et l'autorité d'un père spirituel: « Je vais vous montrer la voie par excellence », dit-il sans présomption (1 Co 12.31). C'est la voie de l'amour, offert simplement et sans condition. Tout comme Christ nous a aimés, sans qu'on le mérite. Telle est la seule façon d'amener un peu de ciel sur la terre!

Un amour surnaturel

Le plus important n'est pas la pratique de divers dons et ministères, fussent-ils puissants et glorieux. L'important, c'est d'être fidèle et soumis à Jésus-Christ. C'est pourquoi l'apôtre Paul peut dire aux Corinthiens, sans se vanter: « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Co 11.1). Car imiter Christ, c'est Le laisser renouveler en nous Son amour surnaturel:

« L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout » (1 Co 13.4-7).

Suis-je prêt(e) à tout supporter pour suivre Jésus-Christ?

L'apôtre Paul n'a jamais promis la prospérité à ses auditeurs. A cause de l'Evangile, il vivait souvent l'inverse: « Nous sommes devenus comme les balayures du monde, le déchet de tous... » (1 Co 4.13). Paul n'a pas eu peur de tout supporter, en prenant sa croix... pour imiter Jésus!

Pour la Commission théologique,

Anne-Catherine Piguet

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

16 janvier

  • «L'islam conquérant» avec Shafique Keshavjee (Ciel ! Mon info)
  • «Jessica Dorsey» dans Tchat avec Nath

23 janvier

  • «Shafique Keshavjee: les conditions du dialogue interreligieux aujourd'hui» (Ciel ! Mon info)
  • «Dépasser l'infidélité» avec Christian Reichel (Mieux vivre à deux)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • La boxe percute à l’église !

    Lun 14 janvier 2019

    Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

  • L’aumônerie fait sa mue

    Lun 31 décembre 2018

    Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

  • « Noël donne du sens aux circonstances de nos vies ! »

    Jeu 20 décembre 2018

    Trois personnes différentes, trois époques différentes, trois circonstances différentes. Et pourtant, c’est la même question qui surgit dans les cœurs. Cette question  touche au sens de Noël ; et quand on touche au sens de Noël, on touche au sens de nos vies. Bonne lecture du conte de Gilles Geiser, pasteur à l’église évangélique de Châble-Croix (FREE) d’Aigle !

  • « La véritable histoire de Noël »

    Jeu 20 décembre 2018

    Le début de l’hiver, c’est le début des veillées autour du feu. On s’est longtemps rassemblé au même endroit pour économiser l’huile et le bois, un moment propice pour se raconter des histoires. Philippe Henchoz, pasteur de l’église évangélique de Meyrin (FREE) vous propose ce conte pour votre veillée de Noël.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !