Monsanto épinglé par une ONG chrétienne

jeudi 16 juillet 2015

Pain pour le prochain épingle une loi dite « Monsanto » au Honduras. Dans un communiqué publié mercredi 15 juillet, l’ONG protestante dénonce une « loi scandaleuse », qui veut obliger les paysans à acheter leurs semences auprès d’entreprises étrangères.

« Cette loi veut interdire aux familles paysannes de cultiver par elles-mêmes leurs semences, indique l’ONG chrétienne. Au lieu de cela, elles devront acheter auprès d’entreprises étrangères des semences coûteuses et le plus souvent génétiquement modifiées. » Pain pour le prochain se positionne clairement contre ce lobby des OGM et soutient l’association hondurienne de promotion de l’agriculture biologique (ANAFAE ), qui lutte contre ce projet de loi. 

« Cette loi est scandaleuse et met en péril la sécurité alimentaire de tout un pays », indique à Lausanne Daniel Tillmanns, un des responsables de la communication à Pain pour le Prochain. « Elle favorise la dépendance des paysans, leur endettement et, au final, leur pauvreté. » 

Droits exclusifs sur les semences

Ce projet de loi a pris le nom de la multinationale américaine Monsanto car celle-ci a des visées sur le marché agro-alimentaire au Honduras. Si cette loi est acceptée, Monsanto et d’autres multinationales s’arrogeront des droits exclusifs sur les semences, de sorte que les paysans ne pourront plus en sélectionner eux-mêmes, en réutiliser, en vendre ou en échanger comme ils le font actuellement.  

La ville de Morges, dans le canton de Vaud, abrite le siège de Monsanto pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Mobilisation de la société civile

Le gouvernement du Honduras ne se soucie guère de la population rurale, affirme Pain pour le prochain. Selon Octavio Sanchez, directeur de l’ANAFAE, « le gouvernement hondurien fait primer les droits des entreprises sur ceux des personnes. » En réaction, il faut d’une part que la société civile se mobilise. C’est ce qu’elle a fait au Guatemala en 2014, quand le pays était pareillement menacé d’une loi Monsanto et qu’il a réussi à la battre en brèche avec succès. « Les agricultrices et agriculteurs du Guatemala l’ont montré : si la population hondurienne se mobilise, elle peut convaincre son gouvernement que la loi Monsanto serait un désastre pour l’agriculture du pays et qu’elle doit être refusée », souligne l’ONG suisse dans son communiqué. 

Elaboration d’une autre loi

Une autre loi sur les semences doit d’autre part être élaborée. « L’ANAFAE y travaille, indique Daniel Tillmanns. Ainsi les semences resteront dans les mains des agriculteurs honduriens. » Ces derniers ont déjà créé des banques de semences, et écoulent leurs excédents agricoles sur les marchés de la capitale. Ce faisant, ils prouvent que l’agriculture biologique est rentable et profitable aux premiers intéressés.

Gabrielle Desarzens

Ecouter la chronique sur RTS La Première : http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/juste-ciel/6927337-une-loi-monsanto-hondurienne-epinglee-par-une-ong-chretienne-16-07-2015.html?f=player/popup

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !