Kim Phuc Phan Thi : une ode extraordinaire au pardon chrétien

Serge Carrel jeudi 03 octobre 2019

La Marive à Yverdon-les-Bains était comble hier soir pour entendre le témoignage de Kim Phuc Phan Thi, la « fille de la photo » qui a contribué, selon plusieurs spécialistes, à l’arrêt de la guerre du Vietnam en 1975. Habillée d’une robe rouge étincelante, cette « ambassadrice de bonne volonté » de l’UNESCO a raconté ce que le Christ lui avait apporté dans sa gestion de la haine et du pardon.

Le 2 octobre, 800 personnes ont assisté à la conférence de Kim Phuc Phan Thi à Yverdon-les-Bains. Connue comme « La fille de la photo », cette rescapée de la guerre du Vietnam, brûlée sur tout le corps par une bombe au napalm, a « chanté une ode » extraordinaire au pardon chrétien.

« Je haïssais tout le monde ! »

Suite au bombardement au napalm dont elle a été victime le 8 juin 1972, Kim Phuc Phan Thi, alors âgée de 9 ans, n’a pas entretenu de haine à l’endroit des Etats-Unis. Tout particulièrement grâce au soutien de sa famille. Cependant à l’âge de 19 ans, lorsque son rêve de devenir médecin est anéanti par le gouvernement communiste du Vietnam qui veut faire d’elle une témoin des horreurs de la guerre, la haine envahit son cœur. Non pas à l’endroit des Etats-Unis ou des autorités vietnamiennes seulement, mais à l’endroit de tout un chacun.

« Le fait d’être deux fois victimes m’a rempli de colère et de haine. Pourquoi avais-je à souffrir à ce point-là ? », lance-t-elle. Désireuse de découvrir les causes de ses souffrances, elle se lance dans une quête existentielle profonde. Elle se réfugie dans une bibliothèque à Saïgon (aujourd’hui Hô Chi Minh-Ville) et découvre un Nouveau Testament qu’elle lit. A Noël de la même année, elle se rend dans une Eglise de la capitale du Vietnam et y découvre l’amour de Dieu.

L’apaisement grâce à Jésus de Nazareth

Sa découverte de Jésus-Christ, alors qu’elle était une fervente de la religion syncrétiste caodaïste, lui procure l’apaisement intérieur. « Les religions ne m’avaient pas procuré la paix, mais plus je priais Jésus, plus j’entrais dans cette relation et plus j’étais apaisée », confie-t-elle.

La lecture de l’évangile de Luc et de l’invitation de Jésus à aimer ses ennemis (Luc 6.27ss.) l’interpelle. Elle s’interroge sur la manière de mettre cela en pratique. « J’ai fait une liste de mes ennemis : l’Américain qui a lancé la bombe qui a brûlé 30 pour cent de mon corps, les autorités vietnamiennes qui m’ont contrainte à arrêter mes études de médecine… Cette liste est devenue ma liste de prière. Et à travers la prière à Dieu, la haine qui m’habitait est partie. » Dans ce processus, trois mots commençant par « d » ont conduit sa démarche : le désir d’aller de l’avant dans l’amour des ennemis, la détermination à parvenir à ses fins et la discipline.

Vivre le pardon avec des vétérans américains de la guerre du Vietnam

Aujourd’hui, cette femme qui souffre toujours des conséquences d’un lâcher de bombes américaines au napalm en 1972 promeut la paix dans le monde et, en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco, œuvre via sa fondation pour les enfants victimes de la guerre et de la violence des Etats. Dans une vidéo bouleversante projetée à Yverdon-les-Bains, elle rend compte aussi de ses démarches de pardon auprès de vétérans de la guerre du Vietnam, rongés par le remords d’avoir détruit la vie d’enfants, de femmes et d’hommes… des civils !

« Personna non grata » actuellement au Vietnam à cause du fait qu’elle a fui son pays pour se réfugier au Canada en 1992, elle n’en demeure pas moins attachée à son peuple. Elle souhaite ouvrir une bibliothèque publique dans son village d’origine Trang Bang. « C’est plus que jamais important d’apporter la paix et la joie aux enfants dans notre monde », conclut-elle.

Serge Carrel

La conférence « Kim Phuc 2019 – la fille de la photo » organisée par les éditions Ourania à Yverdon-les-Bains sera bientôt disponible sur la chaîne et le site de DieuTV, qui a filmé la soirée.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Mar 21 décembre 2021

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Mer 15 décembre 2021

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

  • Leny Tonic booste notre Avent!

    Mer 01 décembre 2021

    Toute en sourires, elle vient avec un tournevis, un bout de tissu et une lingette, « de celles qu’on met en machine à laver le linge et qui absorbent les couleurs fortes pour éviter qu’elles ne déteignent sur les plus claires ». Et avec ces quelques objets, Hélène Steiger, alias Leny Tonic, nous apporte comme des éclats d’espérance dans cette période de l’Avent.  

  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    Lun 01 novembre 2021

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !