×

Message

Failed loading XML...

Avec son «Martin Bucer», Jacques Blandenier dresse le portrait d’un autre réformateur du XVIe siècle (présentation écrite et vidéo)

mercredi 17 juin 2020

La Réforme du XVIe siècle est fondatrice tant pour les luthériens, les réformés que les anabaptistes. Pour les évangéliques, elle constitue ce terreau sur lequel se construit un protestantisme orthodoxe où les doctrines chrétiennes fondamentales se déclinent de manière quasi unanime. Avec son nouveau livre « Martin Bucer, une contribution originale à la Réforme », Jacques Blandenier dessine le portait d’un réformateur qui valorisait la conversion, l’engagement dans des « groupes de maison » et l’amour du prochain, décliné au niveau individuel et social. Stimulant !

Jacques Blandenier connaît une retraite active ! L’auteur de « Martin Luther & Jean Calvin : contrastes et ressemblances », plusieurs fois réédité, publie un nouveau livre sur une figure marquante de la Réforme protestante du XVIe siècle : le Strasbourgeois Martin Bucer. « Pour nous aujourd’hui, c’est un ‘inconnu’, un oublié de l’histoire, souligne l’ancien professeur d’histoire de l’Eglise à l’Institut biblique Emmaüs et responsable de la formation d’adultes de la FREE. Mais au XVIe siècle, c’était un homme ‘illustre’ par son rôle considérable en faveur de la Réforme, dans son Alsace natale et même dans toute l’Europe. »

Un apport important à la réflexion autour de l’Eglise

Avec « Martin Bucer, une contribution originale à la Réforme », Jacques Blandenier attire le regard sur une figure plus conciliante de la dynamique réformatrice du XVIe siècle. On connaît le positionnement tranché de Martin Luther et de Jean Calvin, tant à l’égard de l’Eglise catholique que des anabaptistes pacifistes, ancêtres des évangéliques d’aujourd’hui. A Strasbourg, Martin Bucer s’est montré bienveillant à l’endroit de ces anabaptistes et il a tenté longtemps de maintenir ouvert le dialogue avec certains représentants de l’Eglise en place.

Pour Jacques Blandenier, l’apport principal de Martin Bucer se dessine dans la réflexion autour de l’Eglise et dans l’importance qu’il accorde à la diversité des ministères, à une Eglise de convertis et à la mise en place de « groupes de maison » confessants, au sein d’une Eglise qu’il souhaite conserver « multitudiniste ».

Ferme sur les convictions fondamentales et ouvert au dialogue

A l’heure du fossé de plus en plus important en protestantisme entre « libéraux » et « conservateurs », à l’heure d’une ouverture certaine à l’endroit de catholiques marqués par la Bible, Martin Bucer est une figure stimulante. Elle ouvre à un dialogue à la fois ferme sur les convictions fondamentales de la Réforme – divinité de Jésus-Christ, autorité de l’Ecriture, ouverture au Saint-Esprit, importance de la mission… – et marqué par un amour et un respect des personnes peu rencontrés chez des ténors comme Luther ou Calvin. « Cela renouvelle nos relations, tant au sein du protestantisme que dans notre découverte d’un réel mouvement fondé sur la Bible parmi les catholiques », complète Jacques Blandenier. (c)

Jacques Blandenier, Martin Bucer, une contribution originale à la Réforme, Dossier Vivre 43, Charols, Saint-Prex, Excelsis, Je Sème, 2019, 214 p. Prix : 15.-. A commander ici.

  • Encadré 1:

    Bio express

    Jacques Blandenier est connu dans le monde protestant pour ses deux volumes d’histoire des missions (L’évangélisation du monde et L’essor des missions protestantes) et pour plusieurs autres publications en histoire de l’Eglise comme : Martin Luther & Jean Calvin. Contrastes et ressemblances (20183). Enseignant et conférencier passionné, il a été pendant plus d’une vingtaine d’années le responsable de la formation d’adultes de la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE).

    En 2019, Jacques Blandenier a reçu un doctorat honoris causa de l’Université chrétienne Logos du Burkina Faso. Un hommage pour la formation théologique dispensée à des responsables d’Eglises en Afrique francophone et pour l’envoi de livres de qualité aux bibliothèques des différents lieux de formation théologique.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !