« Le Chemin de la Passion » donne des couleurs pascales au centre commercial de Signy

mercredi 08 avril 2009

Habiter un centre commercial avec le message de Pâques. C’est le défi qu’ont relevé les Eglises de la région de Nyon du 30 mars au 11 avril à Signy Centre. Lapins et oeufs en chocolat ont laissé la vedette à un parcours qui suit Jésus des Rameaux à Pâques. La Ligue pour la lecture de la Bible chapeaute le projet et met l’exposition à disposition de toutes les Eglises qui le souhaitent. Visite.

« Avec tout le matériel que nous avions, il a fallu faire entrer un éléphant dans une Mini Cooper. Sans blesser l’éléphant et sans abîmer la Mini ! » Pari tenu après 11 heures de montage le dimanche 29 mars ! Yann Kramer est l’un des concepteurs de l’exposition « Le Chemin de la Passion ». Il est fier et très ému d’accueillir, en première mondiale (!) et à l’occasion de Pâques 2009, tous les clients du centre commercial de Signy au-dessus de Nyon. Pour autant qu’ils soient prêts à se laisser distraire de leurs courses !

Des tentes de bédouins en plein centre commercial
Lovée autour des escalators du centre commercial du 30 mars au 11 avril, l’exposition donne des airs orientaux à cet espace dévolu aux échoppes les plus diverses et à un magasin Coop. En descendant les escalators qui mènent du parking au supermarché, on a l’impression de survoler des tentes de bédouins aux couleurs bigarrées : beige, rouge, noir... Puis lorsqu’on atteint le niveau du supermarché, on butte sur des toiles de tente où on peut lire des affichettes avec : « Le Chemin de la Passion ».
« Il est difficile de savoir ce qui se passe dans le coeur des visiteurs, relève Cécile Moser, une des artistes qui a participé à la réalisation des fresques qui s’affichent sur les murs intérieurs des 7 tentes montées bout à bout. Nous espérons que cette exposition sera l’un des maillons importants dans la vie de certains pour les rapprocher de Jésus et leur donner envie d’en savoir plus à son sujet. »

Des Rameaux à Pâques
Lorsque vous franchissez le seuil de l’exposition, vous voyez des personnes en costumes d’époque qui accueillent triomphalement Jésus à Jérusalem. Puis vient la tente du marché avec ses senteurs orientales qui vous montent au nez. C’est le dernier repas qui s’ouvre ensuite devant vous avec onze disciples autour de Jésus, Judas étant en train de quitter la salle. « Tous les personnages ont des visages de gens de la région de Nyon, explique Yann  Kramer. J’ai demandé à des amis et à des membres de l’Eglise évangélique la Fraternelle de poser dans l’attitude requise par les personnages. » C’est ainsi que derrière les traits de Caïphe, le président du tribunal juif qui a condamné Jésus à mort, on discerne le visage du pasteur Guy Gentizon de la Fraternelle. « Personnellement, ajoute Yann Kramer, j’ai accepté de prêter mon visage à Judas et... à Jésus crucifié ! Personne ne voulait se laisser prendre en photo dans la bonne posture afin d’incarner ces deux personnes de l’histoire de la Passion. »
Moment fort de l’exposition : la tente où l’on voit Jésus crucifié, puis ce passage dans un couloir noir qui débouche dans la tente du tombeau vide avec ces bandelettes laissées à l’abandon... « Des gens très divers se laissent ‘accrochés’ pour une visite », explique Guy Gentizon. Une personne d’origine marocaine a répondu positivement à sa proposition. Grâce à la tente du marché et aux senteurs orientales qu’elle distille, elle s’est sentie à l’aise et a été touchée par les quelques commentaires qui ont accompagné la visite. « Une telle visite, ça change de celles que l’on peut faire avec un bon Vaudois, ajoute le pasteur de Nyon. Ce Marocain a fait preuve d’un respect pour Jésus - un prophète selon le Coran - qui m’a touché. J’espère que le film ‘Jésus’ et l’évangile que je lui ai remis lui permettront d’aller plus loin dans sa réflexion. »

90 bénévoles pour une dynamique oecuménique
90 bénévoles issus de 8 Eglises ou Paroisses de la région nyonnaise assurent les permanences autour de l’exposition. Leur mission : l’accueil et l’accompagnement des visiteurs, enfants et adultes. La dynamique est résolument oecuménique puisque anglicans, catholiques, réformés et évangéliques se sont donné la main pour créer cet événement. « Personnellement, je vois deux buts à un telle manifestation, explique Jean-Luc Dubigny, le pasteur de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV). Tout d’abord intéresser à l’histoire de la Passion nos groupes de catéchisme et nos aînés. Puis aller avec le message de Pâques à la rencontre de toutes les personnes intéressées. » Démarche plutôt réussie puisque après une semaine, les accompagnants ont distribué plus d’un millier de livrets offerts en guise de guide aux visiteurs.

4 ans de gestation
La genèse de l’exposition « Le Chemin de la Passion » remonte à 2005. « A cette époque, se souvient Yann  Kramer, Michel Siegrist, le directeur de la Ligue pour la lecture de la Bible, rentre d’Allemagne où il a vu une exposition appelée ‘Jardin de Pâques’. Il me contacte et me branche sur le projet en me disant que ça a tout d’une sorte de crèche vivante, mais avec l’histoire de la Passion. » Fin 2006, Cécile Moser monte dans le train et met à disposition ses talents artistiques pour faire avancer le projet. A Pâques 2008, quelques modules de l’exposition sont montrés aux enfants dans les locaux de l’Eglise évangélique la Fraternelle. Les membres de la Pastorale nyonnaise, qui regroupe les pasteurs et prêtres de toutes les Eglises de la ville, sont invités à visiter cette mini expo. C’est l’unanimité. Tous se déclarent d’accord de mettre sur pied ce projet en commun.
« Grâce à ce ‘Chemin de la Passion’, la mort de Jésus quitte enfin nos Eglises pour habiter les places publiques de nos cités, commente Pierre-Yves Zwahlen, le responsable du ministère biblique de la Ligue pour la lecture de la Bible, l’association qui porte le projet. Nous souhaitons donc continuer à développer cette exposition et la mettre à disposition des Eglises... et pas seulement durant la période qui précède Pâques ! » ajoute celui qui a conçu le livret de l’exposition.

Serge Carrel

Le samedi 6 juin, la Ligue pour la lecture de la Bible présentera officiellement l’exposition « Le Chemin de la Passion » dans ses locaux à Lausanne. Pour plus d’infos.

 Voir la vidéo

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !