A Saint-Loup, un «chemin de prière» ouvre au Notre Père

mardi 21 juin 2005

Les soeurs de Saint-Loup, près de la Sarraz (VD), offrent un « chemin de prière » à ceux qui ne savent pas prier, comme aux coureurs de fond de la prière. Avec l’aide d’un petit cahier, chacun, enfant comme adulte, peut parcourir les rives du Nozon au rythme du Notre Père. Un « must » de l’été, dans un cadre exceptionnel !

«Par cette sorte de parcours Vita spirituel, nous souhaitons redonner goût à la prière.» Le pasteur Thierry Juvet travaille pour la Maison des diaconesses de Saint-Loup à Pompaples (VD). Le 19 juin, à l’occasion de la fête annuelle des diaconesses, il guide des marcheurs sur le « chemin de prière » qui vient d’être inauguré. Avec son épouse Monique, Thierry Juvet détaille l’ampleur des travaux accomplis. Envisagé voilà 5 ans dans l’esprit de quelques soeurs de Saint-Loup, ce parcours d’une durée de 30 minutes de marche s’ouvre aux visiteurs. Il a nécessité 20 m3 de copeaux pour être balisé et 650 heures de travail bénévole pour être aménagé. 10 postes jalonnent un chemin qui serpente autour du Nozon, entre falaise et forêt, dans un cadre exceptionnel. A chacun de ces postes, une affirmation du Notre Père à méditer sur deux bancs, confectionnés à partir de troncs d’arbre. « Notre Père qui es aux cieux... Que ton nom soit sanctifié... » La prière de Jésus s’égrène au fil du sentier... Deux possibilités de parcours sont proposées aux marcheurs. « L’une pour écouter le Père, l’autre en vue d’une prière d’intercession », explique Monique Juvet, la conceptrice du cahier pour adultes.

 

Enfants et familles... Welcome !

 

Les familles et les enfants sont aussi les bienvenus sur ce parcours. Deux spécialistes de l’animation biblique parmi les enfants, Joëlle Eberhard et Véronique Rochat, ont conçu des cahiers pour permettre aux petits comme aux grands de découvrir la richesse de la prière de Jésus. Dessins, rébus, activités de groupes sont proposés à chacun pour goûter à ce que cette prière chrétienne peut apporter à la vie personnelle et familiale.

Le parcours se termine au bout d’un champ qui surplombe les bâtiments de la communauté des diaconesses. Là, en lisière de forêt, une croix de chêne domine la plaine. Marc-André Wyss de Gals, un village bernois entre les lacs de Bienne et de Neuchâtel, en est le concepteur. Pour réaliser cette croix, ce menuisier-charpentier s’est mis à la place des constructeurs de croix du temps de Jésus. « J’ai eu ce privilège, explique-t-il, de ne pas avoir à travailler pour confectionner un instrument de torture, mais pour confectionner un symbole d’espérance ! La croix est vide aujourd’hui ! Et c’est fondamental de s’en rappeler ! »

 

Un lieu de fitness pour les soeurs !

 

Soeur Marianne, la directrice des diaconesses de Saint-Loup, se réjouit de l’inauguration d’un tel chemin. « Pas seulement pour que cela devienne le lieu de fitness des soeurs ! », lâche-t-elle, le sourire aux lèvres. Elle espère aussi que ce chemin sera pour beaucoup l’occasion de vivre une démarche d’approfondissement spirituel ou de guérison intérieure. « Un chemin de prière, c’est l’occasion de méditer, de se reposer en soi, explique-t-elle. Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons besoin de nous désencombrer de toutes sortes de choses inutiles, pour faire descendre en nous l’essentiel... » Enfants, ados et adultes sont donc les bienvenus pour passer du temps à parcourir ce chemin. « Si les personnes intéressées s’annoncent à l’avance, ajoute-t-elle, des soeurs ou d’autres personnes proches de la Montagne de prière, pourront accompagner les groupes et leur permettre d’approfondir leur spiritualité. »

Longtemps très engagées dans les soins aux malades, les diaconesses de Saint-Loup ont souhaité développer ces 20 dernières années une vie spirituelle plus intense. « Nous pratiquons toutes sortes de formes de prière : la prière d’écoute, la prière liturgique, la prière silencieuse, la prière du coeur... de quoi partager avec ceux qui cherchent des espaces de spiritualité, les trésors que Dieu nous a confiés.»

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    Lun 01 novembre 2021

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

  • Le fabuleux voyage de David Richir

    Mer 20 octobre 2021

    Il en revient avec des paillettes plein les yeux. David Richir, professeur à la HET-PRO en Nouveau Testament, a participé au premier Forum chrétien romand, qui s’est tenu du 11 au 13 octobre à Leysin. « J’ai fait comme un voyage interculturel au niveau spirituel », indique-t-il mercredi 20 octobre à Morges. Non sans ajouter avoir été profondément enrichi par les pratiques œcuméniques partagées.

  • Les vécus familial et communautaire se complètent

    Jeu 23 septembre 2021

    Alors que les enfants ont repris le chemin de l’école, les familles chrétiennes n’ont pas toutes repris le chemin de l’église. Est-ce problématique ?

  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    Jeu 02 septembre 2021

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

  • Tchad : et si vous étiez envoyés?

    Mar 16 mars 2021

    La Commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) travaille en lien avec Action Missionnaire Internationale partenaires (AMI-p), mission partenaire de la FREE qui oeuvre depuis 60 ans auprès des peuples du Sahel. La mission AMI-p est engagée sur plusieurs lieux dans la région du Tchad, au coeur de la capitale, N'Djaména, ainsi que dans sa banlieue, dans l'est du pays à Abéché et au nord du Togo à Mango. Vous pouvez découvrir davantage sur les champs d'actions en cliquant ici.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !