A Saint-Loup, un «chemin de prière» ouvre au Notre Père

mardi 21 juin 2005

Les soeurs de Saint-Loup, près de la Sarraz (VD), offrent un « chemin de prière » à ceux qui ne savent pas prier, comme aux coureurs de fond de la prière. Avec l’aide d’un petit cahier, chacun, enfant comme adulte, peut parcourir les rives du Nozon au rythme du Notre Père. Un « must » de l’été, dans un cadre exceptionnel !

«Par cette sorte de parcours Vita spirituel, nous souhaitons redonner goût à la prière.» Le pasteur Thierry Juvet travaille pour la Maison des diaconesses de Saint-Loup à Pompaples (VD). Le 19 juin, à l’occasion de la fête annuelle des diaconesses, il guide des marcheurs sur le « chemin de prière » qui vient d’être inauguré. Avec son épouse Monique, Thierry Juvet détaille l’ampleur des travaux accomplis. Envisagé voilà 5 ans dans l’esprit de quelques soeurs de Saint-Loup, ce parcours d’une durée de 30 minutes de marche s’ouvre aux visiteurs. Il a nécessité 20 m3 de copeaux pour être balisé et 650 heures de travail bénévole pour être aménagé. 10 postes jalonnent un chemin qui serpente autour du Nozon, entre falaise et forêt, dans un cadre exceptionnel. A chacun de ces postes, une affirmation du Notre Père à méditer sur deux bancs, confectionnés à partir de troncs d’arbre. « Notre Père qui es aux cieux... Que ton nom soit sanctifié... » La prière de Jésus s’égrène au fil du sentier... Deux possibilités de parcours sont proposées aux marcheurs. « L’une pour écouter le Père, l’autre en vue d’une prière d’intercession », explique Monique Juvet, la conceptrice du cahier pour adultes.

 

Enfants et familles... Welcome !

 

Les familles et les enfants sont aussi les bienvenus sur ce parcours. Deux spécialistes de l’animation biblique parmi les enfants, Joëlle Eberhard et Véronique Rochat, ont conçu des cahiers pour permettre aux petits comme aux grands de découvrir la richesse de la prière de Jésus. Dessins, rébus, activités de groupes sont proposés à chacun pour goûter à ce que cette prière chrétienne peut apporter à la vie personnelle et familiale.

Le parcours se termine au bout d’un champ qui surplombe les bâtiments de la communauté des diaconesses. Là, en lisière de forêt, une croix de chêne domine la plaine. Marc-André Wyss de Gals, un village bernois entre les lacs de Bienne et de Neuchâtel, en est le concepteur. Pour réaliser cette croix, ce menuisier-charpentier s’est mis à la place des constructeurs de croix du temps de Jésus. « J’ai eu ce privilège, explique-t-il, de ne pas avoir à travailler pour confectionner un instrument de torture, mais pour confectionner un symbole d’espérance ! La croix est vide aujourd’hui ! Et c’est fondamental de s’en rappeler ! »

 

Un lieu de fitness pour les soeurs !

 

Soeur Marianne, la directrice des diaconesses de Saint-Loup, se réjouit de l’inauguration d’un tel chemin. « Pas seulement pour que cela devienne le lieu de fitness des soeurs ! », lâche-t-elle, le sourire aux lèvres. Elle espère aussi que ce chemin sera pour beaucoup l’occasion de vivre une démarche d’approfondissement spirituel ou de guérison intérieure. « Un chemin de prière, c’est l’occasion de méditer, de se reposer en soi, explique-t-elle. Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons besoin de nous désencombrer de toutes sortes de choses inutiles, pour faire descendre en nous l’essentiel... » Enfants, ados et adultes sont donc les bienvenus pour passer du temps à parcourir ce chemin. « Si les personnes intéressées s’annoncent à l’avance, ajoute-t-elle, des soeurs ou d’autres personnes proches de la Montagne de prière, pourront accompagner les groupes et leur permettre d’approfondir leur spiritualité. »

Longtemps très engagées dans les soins aux malades, les diaconesses de Saint-Loup ont souhaité développer ces 20 dernières années une vie spirituelle plus intense. « Nous pratiquons toutes sortes de formes de prière : la prière d’écoute, la prière liturgique, la prière silencieuse, la prière du coeur... de quoi partager avec ceux qui cherchent des espaces de spiritualité, les trésors que Dieu nous a confiés.»

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !