29 septembre: venez fêter les 25 ans de l’Escale à Saint-Prex!

Claude-Alain Baehler vendredi 21 septembre 2018

Le 29 septembre de 9h à 15h, le Marché aux puces du service d’aide humanitaire l’Escale, à Saint-Prex, sera spécial. Il sera marqué par la commémoration des 25 ans de l’association. Alors, rendez-vous au chemin du Glapin 8 pour faire la fête et, pourquoi pas, de bonnes affaires.

Le samedi 29 septembre à l’occasion de son Marché aux puces, le service d’aide humanitaire l’Escale fête les – presque – 50 ans du début de ses activités, les 25 ans de la création de l’association et les 20 ans de son déménagement dans ses locaux actuels à Saint-Prex. Chacun est invité dans les locaux de l’association, de 9h à 15h, pour visiter les stands, chiner, goûter la soupe à la courge, découvrir les châteaux gonflables destinés aux enfants.

A l’origine de l’Escale, il y a eu un mouvement de solidarité. En 1969, des chrétiens de Suisse romande ont envoyé de l’aide d’urgence en Roumanie : des habits et des objets de première nécessité. Depuis, les activités de collecte, de tri et d’envoi n’ont cessé de se développer, et le champ d’action s’est élargi à d’autres régions.

« Aujourd’hui, pas moins de 85 femmes et hommes se mobilisent chaque semaine pour offrir des gestes de solidarité, se réjouit Reto Lampert, le directeur de l’Escale. La récupération d’habits et de marchandises, ainsi que leur redistribution, permet de freiner l’intolérable gaspillage qui accompagne notre société de consommation. Elle constitue une interpellation quant à notre modèle économique, ainsi qu’un geste de solidarité envers des personnes plus faibles ou démunies. »

Les quatre « gestes » de l’Escale

L’Escale s’engage dans quatre domaines. Elle appelle cela des « gestes » :

1. Le « geste économique » consiste à proposer des habits et des objets de seconde main bon marché, mais en bon état.

2. Le « geste écologique » participe au respect de l’environnement. Il consiste à ne pas jeter inutilement, mais plutôt à donner une seconde vie à du matériel encore utilisable.

3. Le « geste humanitaire », c’est le partage de l’abondance avec autrui, ainsi que la préservation de la dignité de personnes plus démunies.

4. Le « geste participatif » est là pour rappeler que l’Escale n’est rien sans ses partenaires : les fournisseurs d’habits et d’objets, les clients, les bénévoles et les donateurs.

Claude-Alain Baehler

Site internet de l’Escale.

Escale

Une vidéo de présentation de l’Escale.

  • Encadré 1:

    Informations pratiques

    Boutique de Saint-Prex: En Glapin 8, 1162 St-Prex, tél. 021 806 16 29. Heures d’ouverture : mardi–vendredi, 10h–12h, 14h–18h ; samedi, 10h–16h.

    Boutique d’Aigle: Rue du Molage 44, 1860 Aigle, tél. 024 543 07 80. Heures d’ouverture : mardi–jeudi, 9h–11h30, 14h–18h.

    Association l’Escale: En Glapin 8, 1162 St-Prex ; tél. 021 806 16 29 ; site web ; courriel : contact@lescaleinfo.ch ; compte postal : 17-392651-7 ; IBAN : CH95 0900 0000 1739 2651 7.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Le fabuleux voyage de David Richir

    Mer 20 octobre 2021

    Il en revient avec des paillettes plein les yeux. David Richir, professeur à la HET-PRO en Nouveau Testament, a participé au premier Forum chrétien romand, qui s’est tenu du 11 au 13 octobre à Leysin. « J’ai fait comme un voyage interculturel au niveau spirituel », indique-t-il mercredi 20 octobre à Morges. Non sans ajouter avoir été profondément enrichi par les pratiques œcuméniques partagées.

  • Les vécus familial et communautaire se complètent

    Jeu 23 septembre 2021

    Alors que les enfants ont repris le chemin de l’école, les familles chrétiennes n’ont pas toutes repris le chemin de l’église. Est-ce problématique ?

  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    Jeu 02 septembre 2021

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

  • La 11è plaie d’Egypte ! » (7/9)

    Dim 08 août 2021

    Comment les croyants ont-ils vécu et vivent-ils encore la pandémie ? Samuel Peterschmitt, pasteur évangélique en Alsace, évoque les lépreux du Lévitique… précisant avoir développé une empathie envers les rejetés.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !