Norbert Valley : «Je suis prêt à aller en prison»

Gabrielle Desarzens mercredi 31 octobre 2018

Jeudi 25 octobre, le pasteur évangélique Norbert Valley aurait dû être jugé pour avoir nourri et logé un réfugié togolais menacé d’expulsion. Une fois l’ajournement de l’audience annoncé – sans explication – et devant le Ministère public neuchâtelois où était rassemblée une septantaine de manifestants, il s’est dit prêt à aller en prison.

Philippe Thueler, secrétaire général de la FREE, et Jamin Vazquez, collègue à Morat de Norbert Valley étaient présents pour soutenir le ministre incriminé. A leurs côtés, plusieurs organisations comme Amnesty International, ou la communauté catholique Sant’Egidio, et des pancartes avec des versets de Matthieu 25 : « J’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger, j’étais nu et vous m’avez habillé, j’étais étranger et vous m’avez accueilli ». Pour la justice qui veut l’amender de 1'000.- , Norbert Valley a contrevenu à la Loi sur les étrangers qui stipule qu’il est interdit d’aider une personne qui n’a pas ou plus le droit de séjourner en Suisse. Mais le pasteur évangélique n’entend pas payer une telle amende et préfère aller derrière les barreaux. C’est ce qu’il a déclaré au micro de Hautes Fréquences sur RTS La Première.

Un problème éthique

Yvette Bourgeois de l’Aravoh (Association auprès des Requérants d'Asile de Vallorbe Oecuménique et Humanitaire) était de la manifestation, comme aussi le théologien réformé Pierre Bühler. Celui-ci a notamment indiqué, comme d’autres chrétiens autour de lui, qu’il était important de faire entendre que la solidarité avec des personnes en détresse ne devrait pas être punissable : « Quand la révision de la loi sur les étrangers a introduit ce paragraphe 116 qui condamne tout appui aux personnes illégales, je pense que là il y a vraiment un problème de droit, a-t-il dit. On arrive à un délit de solidarité et à un problème théologique et juridique. » Car toute une tradition biblique appelle à venir en aide aux faibles, aux plus petits. « Punir une solidarité me semble être un problème éthique, finalement. Or le droit devrait pouvoir être un reflet de l’éthique », a-t-il conclu.

Norbert Valley a reçu copie des plus de 2600 signatures d’une pétition intitulée « Secourir une personne en détresse n’est pas un crime ! »

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !