mardi, 20 décembre 2016 00:06

Paul Dubuis : « Trois ans de dépression… Dieu a le temps ! »

Written by

Il vient de publier son premier livre. Paul Dubuis raconte dans On finira bien par s’en sortir… une série d’événements qui ont marqué son existence. Certains furent heureux à traverser, d’autres plus difficiles à accepter, notamment trois ans de dépression. Sans pourtant que lui fasse défaut le compagnonnage de Dieu jusque dans les profondeurs de son gouffre intérieur.

20 large

«  Je n’arrivais plus à prier… Je n’avais rien à dire, ni à Dieu, ni aux autres ! Réduit au silence, je maintenais mon esprit dans les Psaumes». Quand on connaît Paul Dubuis, voilà qui a de quoi surprendre. Lui qui est souvent intarissable pour raconter ses dernières aventures ou lâcher un trait d’humour… « La source en moi était éteinte. Les mots me collaient à la bouche. Tout était devenu terne, sans couleur. Il faisait gris en plein jour… »

« Je me voyais déjà à l’AI »

Lorsqu’il se replonge dans les trois ans de la dépression qu’il a connue entre 1987 et 1990, les métaphores fusent pour évoquer ce temps sombre de son parcours de vie. Et pourtant, ce pasteur retraité relève qu’il n’a jamais douté de Dieu. « A cette période, je me voyais déjà à l’AI (Assurance invalidité), ajoute-t-il, ceci malgré toute la bienveillance et le soutien de Simone, mon épouse. »

L’Eglise évangélique de Lavigny a soutenu son pasteur dans la prière… et financièrement ! Puis est « tombée » l’idée d’un temps de formation complémentaire à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, en région parisienne. Durant ce séjour en France, la sollicitation d’une petite communauté de remplacer son pasteur pour une courte prédication a constitué un déclic… Et la reconstruction s’est mise en route, comme il le détaille dans On finira bien par s’en sortir… ! « Dieu a le temps, confie Paul Dubuis. On pourrait penser que j’ai perdu le mien pendant trois ans de ma vie, à tourner en rond sans rien faire… J’ai pour le moins appris à accepter ma fragilité et à vivre avec elle. J’ai aussi mieux pris conscience de la portée et de la résonnance de nos paroles quand tout va bien et quand nous sommes triomphants. Notre bien-être écrase parfois ceux qui vont mal ! »

L’Esprit de Jésus ressuscite !

Aujourd’hui à 78 ans, Paul Dubuis garde chevillée à son esprit cette parole de l’apôtre Paul dans son épître aux Romains : « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Ro 8.11) !

Serge Carrel

Paul Dubuis, On finira bien par s’en sortir…, Saint-Prex, Je Sème, 2016, 168 p. Prix : 25.- + frais de port. A commander ici.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
  • Nom de jours ou l'article est payant: 90
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

11 décembre

  • «Faire de mon conjoint un allié» avec Salomé et Jérémie Valiton (One’Talk)
  • «Au lieu de juger, pardonnez!» avec Camille Kursner (SPPA)

17 décembre

  • «Femme, business et maternité» avec Ruth Letare (One’Talk)
  • «Peacemakers: un gospel pour la paix» avec Liz McComb (Connexion)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !