Fairphone : une option éthique par rapport à l’iPhone 6, Galaxy S5 et consorts

mercredi 19 novembre 2014

Nos téléphones portables sont entachés de sang. L’Action de carême et Pain pour le prochain ont mis le doigt sur cette réalité grâce à une analyse éthique des marques du high-tech en Suisse. Quelles autres options existe-t-il ? Le Fairphone se démarque par son mode de fabrication plus équitable et durable.

Cette année, l'Action de carême et Pain pour le prochain proposent une analyse des marques du high-tech en Suisse. Les acteurs de cette campagne ont analysé la production des appareils les plus vendus dans notre pays selon trois critères : le droit du travail, l’environnement et les minerais des conflits. Ceci afin d’évaluer combien il y a de sang dans nos ordinateurs et téléphones portables.

Des appareils entachés de sang

Il faut le savoir : nos mobiles sont malheureusement entachés de sang ! Plusieurs domaines entrent en considération. L'extraction de minerais qui est trop souvent au centre de guerres et engendre des violations des droits humains. Le droit du travail des Chinois, Indonésiens ou Indiens qui travaillent jusqu'à 14 heures par jour et 6 jours par semaine à des salaires de misère, pour fabriquer les composants électriques. Les conséquences sur l'environnement de la production, du transport, de l’utilisation et du recyclage de nos appareils électroniques. Un ordinateur de bureau moderne rejette dans l’atmosphère plus qu'une voiture suisse pour faire le trajet de Berne à Sotchi (Russie), retour.

Un fabricant sort du lot

Dans cette « mare de sang », un fabricant semble sortir du lot : Fairphone. Cette entreprise a fabriqué son premier « smartphone » avec la volonté de le produire dans des conditions aussi justes que possible. Son maître mot : la transparence ! Etre transparent sur les fournisseurs, les coûts de fabrication et les conditions de travail des employés. Il importe aussi que les appareils soient réparables. Le Fairphone FP1U dispose de pièces détachées à des prix allant de 1€20 pour le microphone à 118€65 pour la carte mère. Ces pièces sont disponibles sur le site Internet de l’entreprise.

15464042531 b566ef3f5d o

Le Fairphone n'est pas éco et socio-responsable à 100%, évidemment. La petite entreprise hollandaise (31 employés) se dit en chemin pour améliorer le produit, étape par étape. Choisir Fairphone, ce n'est pas choisir un fabricant parmi d'autres, c'est opter pour une mentalité et un mode de consommation différent.

Vidéo de présentation

Pourquoi pas un Fairphone ?

Le Fairphone n’est pas une idée farfelue d’écolo-rêveur dépourvu de réalisme. Construire un téléphone portable est un long processus très complexe et cette première étape est désormais achevée. Il s’agit désormais d’améliorer le produit et de tenir sur le long terme. A ce jour, plus de 26 000 Fairphones ont été écoulés. Pourquoi ne pas encourager cette initiative en commandant vous aussi un Fairphone ?

Nicolas Frei, ingénieur en médias et webmaster de la FREE

Site officiel de Fairphone
logo-fairphone

Classement high-tech - Action de carême et Pain pour le prochain

« Les secrets inavouables de nos téléphones portables » – Emission Cash Investigation sur France 2 

  • Encadré 1:

    Un utilisateur d’un Fairphone détaille sa démarche

    Interview de Paul Maire (ingénieur HES en informatique), utilisateur du Fairphone. 

    Où avez-vous acheté votre Fairphone et combien vous a-t-il coûté ?
    Je l'ai acheté auprès du magasin en ligne de Fairphone. Cela m'a coûté un total de 402.80 CHF (349.45 CHF pour le téléphone et 53.35 CHF pour les frais de douane).

    Pourquoi avoir choisi un Fairphone plutôt qu'un autre appareil ? Quels sont ses avantages ?
    Lorsque mon ancien téléphone s'est mis à dysfonctionner, je me suis vu submergé par le nombre de modèles et de marques disponibles pour le remplacer. Il me fallait trouver des critères éliminatoires. Après avoir lu le projet « Phone Blocks »[1], je me suis dit qu'un téléphone plus équitable et durable serait un bon moyen d'éliminer quelques marques. J'avais également d'autres critères : la mémoire interne suffisante, pas de « sim lock », une version d'Android à jour, libre d'utiliser un compte Google ou pas…

    Fairphone se démarquait clairement par sa production et son concept. Les avantages majeurs en ce qui me concerne sont : l’utilisation de matières premières ne finançant pas de guerres ou de conflits (le moins possible), l’amélioration des conditions des travailleurs chinois participant à la fabrication (là aussi au mieux), la production en lot au fur et à mesure de l'intérêt des clients (une idée alternative à la surproduction et à la croissance économique habituelle) et bien d'autres encore : double SIM, taille de l'écran, etc.

    Face à l'abondance, il est intéressant de donner du sens à l'acquisition !

    Quel sacrifice faut-il être d'accord de faire si on utilise un Fairphone ?

    Aucun ! Contrairement à la majorité des smartphones sur le marché, il n'est pas nécessaire d'utiliser un compte Google sur Fairphone. Ceci peut représenter un atout, car cela se fait rare!

    Cependant le profil de l'acheteur est déterminant. Si une personne souhaite changer son téléphone en 24 heures, le Fairphone sera peut-être indisponible. La production de cet appareil répond très mal à la demande de la société de consommation.

    Je me suis inscrit en janvier 2014 comme intéressé par le deuxième lot de Fairphones. J'ai commandé au mois de mai et ai reçu le téléphone en août comme prévu. Si la fabrication d'un lot n'est pas encore lancée et que le stock du lot précédant est épuisé, il ne faut pas être pressé. Plus de 9000 téléphones sont actuellement disponibles en stock.

    Qu'est-ce qui, dans la mentalité Fairphone, vous a convaincu ?

    Je m'identifie beaucoup au concept de décroissance et suis convaincu que la croissance économique n'est pas durable. Le mode de production du Fairphone (en fonction du nombre d’intéressés) est une alternative. Le lot de cette année comporte 35 000 téléphones. La production mondiale 2014 (toutes marques confondues) est estimée à plus d'un milliard. 

    Le Fairphone répond-il aux attentes que nos lecteurs peuvent avoir par rapport à un téléphone portable aujourd'hui ?

    Le Fairphone fait ce qu'on attend de lui. Il le fait aussi bien, voire mieux que les appareils similaires sur le marché. Pour une fois, on ne paye pas plus cher un produit qui se veut plus éthique.

    Le Fairphone n'est pas encore vraiment éthique… Quelle réaction cela génère-t-il chez vous ?

    Je suis déçu, mais plein d'espoir. Ma réaction est identique à celle que l’on peut avoir par rapport aux produits de nettoyage écologiques (Arbre vert, Uni vert, etc.). La réalité : ils ne sont pas écologiques, ils sont au mieux un peu plus écologiques que les produits standards. De la même manière, Fairphone est un peu plus éthique que d'autres marques.

    Par ailleurs, selon un article du Figaro daté de 2013, Samsung a distribué 313 millions de téléphones intelligents, Apple 153 millions (pour ne citer qu'eux). Le Fairphone a été produit cette année à 35 000 exemplaires. L'impact réel sur la production mondiale est donc à mettre en perspective.

    Au final, ce qui m'importe, c'est de soutenir les démarches qui vont dans le bon sens. Même si la démarche autour du Fairphone est encore imparfaite, c’est un début, l'espoir d'une production plus responsable.

    Propos recueillis par Nicolas Frei


    [1] Phones Blocks : organisation indépendante ayant pour but d’encourager des produits qui génèrent moins de déchets électroniques.

  • Encadré 2:

    Le classement éthique de l'étude d’Action de carême et de Pain pour le prochain :

    1. HP - acceptable
    2. Nokia - acceptable
    3. Apple - moyen
    4. Dell - moyen
    5. Lenovo - insuffisant
    6. Acer - insuffisant
    7. Samsung - insuffisant
    8. Sony - insuffisant
    9. Asus - inacceptable
    10. HTC - inacceptable
  • Encadré 3:

    Spécifications techniques du Fairphone

    • Appareil photo 8 mégapixels
    • Ecran qHD 4.3” (960×540 pixels)
    • Android OS (4.2)
    • Dual SIM
    • Mémoire interne de 16 Go
    • Micro SD (ajout jusqu’à 64 Go)

    Test «Les Numériques » du Fairphone

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !