×

Message

Failed loading XML...

« Comment un adepte de la cuisine « végane » m’a donné une leçon de témoignage » par Henri Bacher

Henri Bacher vendredi 04 janvier 2019

En partageant un trajet en voiture avec un inconditionnel de la cuisine « végane », Henri Bacher, animateur sur Youtube de BibleTube et BibleTubeEnfant, a revisité le témoignage chrétien. Récit humoristique !

Il a essayé de me « convertir » au véganisme ! Vantant ses effets pour la santé, pour l’équilibre du monde. Je me suis gaussé un peu de lui, moi le mangeur de cochons, en lui faisant remarquer qu’il était croyant, sauf que sa religion s’appelait « végane ». Il ne s’est pas laissé démonter.

Bien plus tard, je me suis dit que nos contemporains, nous regardaient, nous les chrétiens, comme nous regardons les véganes. Bizarre, bizarre! Plus de lard, plus d’oeufs, plus de lait… que des légumes. Nous aussi, on est bizarre avec nos conceptions sexuelles – pas de relations avant le mariage –, nos manies de vouloir stopper la pauvreté, de soutenir certains présidents favorables à Israël, malgré leur corruption morale, etc.

Tous deux adeptes de la perdition !

Nos conceptions évangéliques ont beaucoup de ressemblance avec cette mentalité végane. Leur manière de vivre n’est pas préjudiciable à l’éthique chrétienne. On peut respecter les dix commandements tout en étant végane. Et ce qu’ils ont de commun avec nous, c’est leur conviction d’avoir raison. Ils sont convaincus que le monde est perdu du point de vue écologique. Comme nous, on est convaincu de la perdition des humains.

Ce qui m’a intéressé, c’est sa manière de vouloir me convertir à sa vision de la vie. Comme nous, les véganes veulent changer le monde. Sauf que nous, en tant qu’évangéliques on doute de ce changement. On se coule dans le système. Savez-vous que la Suisse est le plus gros importateur d’or dans le monde? Avons-nous encore la conviction qu’on peut changer ce monde? En fait, soyons francs : on n’a plus la niaque de l’Evangile!

Une spécialité végane à tartiner

Mais pour entrer dans le concret, voici comment le végane s’est pris pour m’« évangéliser ». Un beau jour, il m’a apporté une petite boîte en fer blanc contenant une spécialité végétale à tartiner, avec un nom à coucher dehors pour un non-végane: « Faux gras » ! Mais, c’est là la subtilité de la démarche, il m’a aussi offert une bouteille de vin qui, elle, ne me posait aucun problème. Pourquoi ai-je accepté avec plaisir? C’est que mon interlocuteur était un vrai ami que j’appréciais. Je vais donc goûter son truc végane rien que pour lui faire plaisir et peut-être vais-je apprécier.

Il y a un enseignement à tirer de cette démarche d’« évangélisation ». Il était mon ami avant tout. Il m’a offert quelque chose que j’appréciais et qui nous était commun à tous les deux: la bouteille de vin. La boîte était toute petite. Nous, nous avons l’habitude, lorsque nous évangélisons, de balancer un gros paquet de convictions et de doctrines au lieu de commencer par un échange de quelque chose qui nous est commun. Et puis, par-dessus tout, soyons avant tout des amis.

Juste quelques indications pratiques

Notez que l’adepte végane ne m’a pas offert un livre ou une brochure pour m’expliquer ou me convaincre du bien-fondé de ce qu’il croit. Il m’a offert à manger et à boire. Nous, nous continuons à offrir des brochures, des flyers ou des livres. On s’illusionne encore sur l’impact de l’écrit auprès de nos contemporains. Le « manger » et le « boire » dans le christianisme, c’est offrir la prière pour résoudre des problèmes, l’attitude compatissante pour porter certaines douleurs de la vie, l’aide matérielle qu’elle soit financière ou autre. Des gestes d’amitié ou de consolation. Mais aussi des repas partagés, des rires, des blagues, des activités communes de loisirs, etc. Et par-dessus tout, de la communication par la parole. Parler, parler, parler… et apprendre à parler !

Henri Bacher
Animateur de BibleTube
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !