« Comment un adepte de la cuisine « végane » m’a donné une leçon de témoignage » par Henri Bacher

Henri Bacher vendredi 04 janvier 2019

En partageant un trajet en voiture avec un inconditionnel de la cuisine « végane », Henri Bacher, animateur sur Youtube de BibleTube et BibleTubeEnfant, a revisité le témoignage chrétien. Récit humoristique !

Il a essayé de me « convertir » au véganisme ! Vantant ses effets pour la santé, pour l’équilibre du monde. Je me suis gaussé un peu de lui, moi le mangeur de cochons, en lui faisant remarquer qu’il était croyant, sauf que sa religion s’appelait « végane ». Il ne s’est pas laissé démonter.

Bien plus tard, je me suis dit que nos contemporains, nous regardaient, nous les chrétiens, comme nous regardons les véganes. Bizarre, bizarre! Plus de lard, plus d’oeufs, plus de lait… que des légumes. Nous aussi, on est bizarre avec nos conceptions sexuelles – pas de relations avant le mariage –, nos manies de vouloir stopper la pauvreté, de soutenir certains présidents favorables à Israël, malgré leur corruption morale, etc.

Tous deux adeptes de la perdition !

Nos conceptions évangéliques ont beaucoup de ressemblance avec cette mentalité végane. Leur manière de vivre n’est pas préjudiciable à l’éthique chrétienne. On peut respecter les dix commandements tout en étant végane. Et ce qu’ils ont de commun avec nous, c’est leur conviction d’avoir raison. Ils sont convaincus que le monde est perdu du point de vue écologique. Comme nous, on est convaincu de la perdition des humains.

Ce qui m’a intéressé, c’est sa manière de vouloir me convertir à sa vision de la vie. Comme nous, les véganes veulent changer le monde. Sauf que nous, en tant qu’évangéliques on doute de ce changement. On se coule dans le système. Savez-vous que la Suisse est le plus gros importateur d’or dans le monde? Avons-nous encore la conviction qu’on peut changer ce monde? En fait, soyons francs : on n’a plus la niaque de l’Evangile!

Une spécialité végane à tartiner

Mais pour entrer dans le concret, voici comment le végane s’est pris pour m’« évangéliser ». Un beau jour, il m’a apporté une petite boîte en fer blanc contenant une spécialité végétale à tartiner, avec un nom à coucher dehors pour un non-végane: « Faux gras » ! Mais, c’est là la subtilité de la démarche, il m’a aussi offert une bouteille de vin qui, elle, ne me posait aucun problème. Pourquoi ai-je accepté avec plaisir? C’est que mon interlocuteur était un vrai ami que j’appréciais. Je vais donc goûter son truc végane rien que pour lui faire plaisir et peut-être vais-je apprécier.

Il y a un enseignement à tirer de cette démarche d’« évangélisation ». Il était mon ami avant tout. Il m’a offert quelque chose que j’appréciais et qui nous était commun à tous les deux: la bouteille de vin. La boîte était toute petite. Nous, nous avons l’habitude, lorsque nous évangélisons, de balancer un gros paquet de convictions et de doctrines au lieu de commencer par un échange de quelque chose qui nous est commun. Et puis, par-dessus tout, soyons avant tout des amis.

Juste quelques indications pratiques

Notez que l’adepte végane ne m’a pas offert un livre ou une brochure pour m’expliquer ou me convaincre du bien-fondé de ce qu’il croit. Il m’a offert à manger et à boire. Nous, nous continuons à offrir des brochures, des flyers ou des livres. On s’illusionne encore sur l’impact de l’écrit auprès de nos contemporains. Le « manger » et le « boire » dans le christianisme, c’est offrir la prière pour résoudre des problèmes, l’attitude compatissante pour porter certaines douleurs de la vie, l’aide matérielle qu’elle soit financière ou autre. Des gestes d’amitié ou de consolation. Mais aussi des repas partagés, des rires, des blagues, des activités communes de loisirs, etc. Et par-dessus tout, de la communication par la parole. Parler, parler, parler… et apprendre à parler !

Henri Bacher
Animateur de BibleTube
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

22 janvier

  • «L'implantation d'Eglises» avec Franck Jeanneret (One Talk)
  • «La joie d'aimer Dieu» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

29 janvier

  • «Amar: un immense respect pour Issa » (Ciel ! Mon info)
  • «La croissance exige du temps» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Le Sahel et ses tensions religieuses s’invitent au WEF

    Mar 21 janvier 2020

    Le forum de Davos s’ouvre aujourd’hui mardi 21 janvier. Le Sahel et ses tensions religieuses y seront pour la première fois l’objet d’une conférence, organisée notamment par l’Alliance évangélique mondiale.

  • « Il m’a donné un nom » est sorti de presse

    Lun 20 janvier 2020

    Le livre de Christine Gallay, dans lequel elle raconte notamment ses années de galère à vivre dans la rue, est publié aux éditions Première Partie. Avant le tourbillon médiatique qui l’attend à Paris, elle confie qu’il s’agit là d’un aboutissement.

  • Tempête religieuse au Monténégro juste avant le Noël orthodoxe

    Lun 06 janvier 2020

    Une loi sur la liberté religieuse enflamme le Monténégro, petit pays balkanique aux trois quarts orthodoxe. Les centaines de monastères et les nombreuses terres de l’Eglise orthodoxe serbe, majoritaire, pourraient tout bonnement passer aux mains de l’Etat. Noël, que les orthodoxes célèbrent ce mardi 7 janvier, s’annonce tempétueux.

  • "Il faut que les chrétiens reviennent vivre au Proche-Orient"

    Dim 22 décembre 2019

    Il a maintes fois risqué mourir d’une balle perdue. Au cœur du chaos syrien, dans la ville de Homs, le prêtre syrien Ziad Hilal est resté pendant les 8 années de guerre. « Parce qu’on ne quitte pas les gens quand ils passent par un temps difficile. » A la veille de Noël, il dit ne pas pouvoir imaginer un christianisme sans ses racines au Proche-Orient, « où Jésus est né, a marché et annoncé la Bonne Nouvelle. Il faut que les chrétiens reviennent y vivre ! »

eglisesfree.ch

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

  • Rencontre générale: vers un nouveau modèle de financement de la FREE

    Mer 18 décembre 2019

    La Rencontre générale de la FREE, dans sa nouvelle formule, a en bonne partie été consacrée à la présentation d’un nouveau modèle de financement. Quant au thème de réflexion de la journée, il était consacré aux bâtiments d’Eglises, leurs caractéristiques « missionnelles » ou non.

  • Inondations au sud du Laos: le riz vient à manquer dans certains villages

    Jeu 05 décembre 2019

    Les inondations du début du mois de septembre dernier dans les six provinces du sud Laos sont passées inaperçues pour la majorité des Européens. Trois mois après, les cicatrices laissées par cette catastrophe restent profondes.

  • Soutenez l'Action de Noël 2019 au Sénégal et en France

    Jeu 05 décembre 2019

    Vous pouvez soutenir ces deux projets et obtenir des informations supplémentaires à leur sujet sur les sites internet www.eglisesfree.ch et www.sme-suisse.org.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !