« Un type de ministère spécialisé : pasteur enfance-jeunesse » par Nathalie Perrot

Nathalie Perrot mercredi 08 avril 2020

Nathalie Perrot vient de publier une contribution sur les contours de son activité de pasteure parmi les enfants et les jeunes dans le cadre d’un hors-série des « Cahiers de l’école pastorale » publiés par Croire publications. Pasteure enfance-jeunesse dans l’Eglise évangélique des Marronniers à Rolle (FREE), Nathalie y dépeint un ministère en Eglise locale en faveur des plus jeunes de la communauté. Cette contribution s’inscrit dans un numéro consacré au pastorat en milieu évangélique. « Etre pasteur au 21e siècle. Défis et enjeux du pastorat pour aujourd’hui » pose les fondements bibliques du pastorat, évoque la formation du pasteur, puis l’exercice de son ministère, sa personne et quelques questions d’aujourd’hui.

Voici quelques paragraphes de l’article de Nathalie Perrot. Vous pouvez lire la suite de cet article sur le site des « Cahiers de l’école pastorale » auxquels il est bien entendu possible de s’abonner ou d'acheter ce numéro !

Le ministère pastoral a subi ces dernières années nombre de variations. Tant au niveau du cahier des charges du pasteur « généraliste » que dans la diversité des ministères vécus dans l’Église. Des postes d’évangéliste, de responsable louange ou encore de secrétaire ont vu le jour. C’est également le cas pour le responsable enfance-jeunesse. Bien sûr, ces postes existaient déjà par le passé, grâce à de nombreux bénévoles de par le monde. Mais dans certaines Églises, ils sont désormais pourvus d’un cahier des charges, d’un contrat et d’une rémunération.

Ainsi, de plus en plus d’Églises engagent, en complément du pasteur généraliste, une personne dédiée à l’enfance, à la jeunesse ou aux deux. Il s’agit là d’un rôle spécifique confié à une personne, accompagné d’un cahier des charges, et non d’un accent donné parmi d’autres à l’un des ministres de l’équipe pastorale. Il sera parfois appelé pasteur, parfois animateur, en fonction de ses qualificatifs et de son cahier des charges – nous y reviendrons. Ce nouveau type de ministère révèle un intérêt grandissant pour l’enfance et la jeunesse, et pour la place que l’Église souhaite lui réserver.

Dans la structure de l’Église d’aujourd’hui, alors, pourquoi se préoccuper de l’enfance et de la jeunesse ? Quel est l’intérêt d’avoir une personne dédiée à ce ministère spécifique ? Quels sont les types d’accompagnement qu’elle peut proposer ? Faut-il choisir entre la jeunesse et l’enfance ? C’est au traitement de toutes ces questions que j’aimerais maintenant m’atteler

L’accompagnement pastoral des enfants et des jeunes

L’une des tâches attendues du pasteur par les membres de son Église est celle de l’accompagnement. Que ce soit pour résoudre une situation particulière ou pour entrer dans un processus d’approfondissement de la foi à long terme. Un pasteur « généraliste » accompagne tout un chacun, mais trouve-t-il toujours les mots adéquats pour s’adresser aux plus jeunes ? Selon Christophe Paya, « on ne peut pas penser aujourd’hui l’accompagnement pastoral sans prendre en compte l’existence des sciences humaines ». Autrement dit, dans la situation qui nous intéresse, on ne peut pas penser l’accompagnement des enfants et des jeunes sans prendre en compte les études récentes sur la pédagogie, la psychologie ou encore le développement de l’enfant et du jeune. Le pasteur enfance-jeunesse portera donc ces deux casquettes : la pastorale, qui l’invite à prendre soin des plus jeunes comme le berger prend soin des agneaux ; la pédagogique, qui lui permet de comprendre la manière de penser des enfants et des jeunes, leurs craintes intérieures ou encore les besoins liés à leur niveau de développement.

Lire la suite de cet article de Nathalie Perrot.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !