Heureux ! - mardi 10 mars

mardi 10 mars 2015

scripture
Il se mit à leur donner cet enseignement :
« Heureux ceux qui se savent pauvres en eux-mêmes, car le Royaume des cieux est à eux ! »
Matthieu 5.2-3

Quel beau début : « Heureux… », « Bienheureux… » ! Vraiment, ce Jésus, quel bon communicateur ! Il s’adresse exactement au besoin profond de son auditeur, au fameux ressort connu de tous les publicitaires ; car, au fond, si j’achète tels voiture, vêtement, téléphone, voyage, etc. n’est-ce pas pour augmenter mon sentiment de bonheur ? Chapeau Jésus : tu as visé juste !

La fin est pas mal non plus, bien qu’un peu mystérieuse : être l’heureux propriétaire du « Royaume des cieux », il faut dire que c’est pas mal du tout.
Mais c’est le milieu qui pose problème ; que vient faire ici cette affaire de « pauvres en esprit » ? Pourquoi ne pas avoir mis, plus modestement « les croyants », ou même « les disciples », cela aurait passé beaucoup plus facilement !

Jésus nous désarçonne encore aujourd’hui en juxtaposant trois catégories qui semblent s’opposer : bonheur – pauvreté – royaume. Et le plus fort, c’est qu’il commence avec cela pour montrer d’emblée de quel bois il se chauffe ! LE CHEMIN que Jésus nous propose ne suit pas les routes de ce monde où joie devrait rimer avec richesse. Pour Jésus, la clé du bonheur se trouve dans la juste perception de soi : malgré tout ce que je possède (biens, savoirs, relations), face à Dieu et à la vie, je suis radicalement pauvre, dans le besoin, dépendant à 100% de Dieu. Et en particulier dans le domaine spirituel ! Pour accéder au Royaume, je dois donc passer par la porte de l’humilité.

Dans les Béatitudes (du latin beatus qui veut dire « heureux »), Jésus nous donne le portrait de celui qui fait du désir de Dieu sa propre volonté. D’une certaine manière, il se décrit lui-même. Et loin d’en rester à un portrait sombre ou de souffrance, il commence chaque phrase avec cette affirmation : « Eux, ils sont heureux, ceux qui… , car c’est bien eux qui… ». Cette dernière partie, présente ou avenir, explique la raison de notre joie présente, malgré nos combats d’aujourd’hui. Jésus nous veut heureux : quel programme !

David Richir

Eglise de l’Oasis, Morges (FREE)

twitter
Heureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de rigoler ! @Anonyme

  • Encadré 1:

    flag2Méditation personnelle

    • Que veut dire « être pauvre en esprit » dans mes propres mots ?
    • Quand je m’approche de Dieu, m’arrive-t-il de me sentir « pauvre » ? Pourquoi ?
    • Je décide de passer un moment devant Dieu pour prendre conscience de ma pauvreté et entrer, ainsi, dans son royaume
      • Maintenant
      • Aujourd’hui, à ___h___
      • Cette semaine, __________ (jour) à ___h___
      • Pas pour l’instant
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !