Et si vous organisiez une rencontre pour couples à l’occasion de MarriageWeek ?

mardi 10 décembre 2013

Du 7 au 14 février 2014, Paul Marsh et son équipe organisent la huitième édition de MarriageWeek en Suisse. Une occasion pour les Eglises de mettre sur pied une activité pour couples. En interne, ou pourquoi pas ouverte sur l'extérieur ?

Que pourraient faire les Eglises pour être davantage impliquées dans la dynamique de MarriageWeek ?
Nous sommes extrêmement reconnaissants de la participation des Eglises dans le cadre de Marriage Week. Leurs responsables sont conscients du fait que les gens se marient souvent chez eux et ils se soucient de l'après-mariage. Certains mettent en route des soirées détentes ou des conférences... En fait, il faut peu pour lancer quelque chose : un extrait de DVD pour animer un groupe de discussion, un petit lunch pour les couples... Et quasi chaque fois, des gens peu habitués à l'Eglise pourraient être intéressés. C'est une manière de bénir les couples dans et autour des Eglises, sans engager à quelque chose de spécifique en matière religieuse, mais en parlant du couple ou du mariage.

En 2013, plusieurs Eglises se sont mobilisées dans le cadre de MarriageWeek. Quelle est l'initiative qui vous a paru la plus intéressante ?
A Fribourg, des gens se sont mobilisés pour faire une descente en bob en pleine nuit, avec un petit vin chaud et des biscuits... J'ai trouvé que c'était très sympathique. Organiser quelque chose de différent anime vraiment les relations de couple. Je pense aussi à ce qui s'est passé à Genève où une soirée a été organisée avec une conférence et des jeux...

Est-ce que c'est un moyen de rejoindre la société ?
Il faut avoir à l'esprit qu'il y a des couples dans ce pays qui ne vont pas à l'Eglise, mais qui accordent beaucoup d'importance à leur couple et à leur famille. La plupart d'entre nous, nous sommes souvent pauvres dans notre compréhension de ce qu'il importerait de faire pour qu'un mariage reste quelque chose de valable et d'heureux. On investit énormément pour une cérémonie de mariage, mais on oublie d'investir pour l'après. La plupart des couples souffrent parce qu'ils n'ont pas compris les quelques astuces simples qui permettent de faire durer un couple et qui en font quelque chose d'heureux. C'est cela que l'on aimerait encourager chaque année avec MarriageWeek : vous avez la chance d'être un couple, alors faites quelque chose pour votre couple durant cette semaine.
Propos recueillis par Serge Carrel

Le site de MarriageWeek.

  • Encadré 1:

    Deux journées de formation pour les couples avec Christian et Virginie Reichel
    Antenne-Couples organise en lien avec l'Armée du Salut et les Eglises Stadtmission deux journées de formation pour le coaching des couples et la préparation au mariage. Deux de ces sessions d'une journée permettent de découvrir le cours « Parcours pour couples » (PPC), la troisième le cours « Dépister et accompagner intelligemment » (DAI). Ces formations sont destinées aux formateurs et à ceux qui accompagnent les jeunes couples ou les couples qui se remarient. Elles sont données par Christian et Virginie Reichel, pasteur à l'Eglise évangélique de Renens (FREE) et pasteure-aumônier au CHUV.
    Dates de ces formations en région lausannoise : PPC le 27 mars ; le DAI le 28 mars. Plus d'infos : www.lafree.ch.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !