Elections au Grand Conseil vaudois : Philippe Jobin : agriculteur, évangélique, et engagé en politique

mardi 28 mars 2017

Deux députés s’affichent chrétiens évangéliques au Grand Conseil vaudois : Jean-Luc Chollet et Philippe Jobin. D’autres sont candidats (voir la liste non exhaustive en encadré). Pour Philippe Jobin, il est très important que des chrétiens s’engagent en politique. Rencontre.

Derrière la baie vitrée de sa cuisine d’Echichens, Philippe Jobin contemple une partie de ses vergers. « Ce qui m’a décidé à entrer en politique, c’est la défense du métier, lance-t-il. Et si je suis entré à l’UDC, c’est parce que j’estimais que c’était le parti qui le défendrait le mieux. Vous me parlez de la défense des petits prônée par l’Evangile ? Mais les petits, ce sont parfois aussi les paysans ! »

Titillé sur les positions antimigratoires de son parti et sur le démantèlement de l’Etat social, il parle de la tendance paysanne de l’UDC qui essaie de trouver un chemin commun avec son aile la plus  à droite. « Philippe ? Il me semble parfois déchiré suivant les options de son parti », indique son collègue socialiste Hugues Gander, qui travaille avec lui en binôme au sein de la Commission de gestion du Grand Conseil vaudois. « C’est quelqu’un qui viendra tout de suite en aide à une personne dans le besoin. » Les deux hommes s’entendent bien et fréquentent le même groupe interconfessionnel de députés qui se réunit une à deux fois par année. Une initiative qui réunit à chaque fois entre 15 et 20 personnes et qui a été mise en place à l’époque par Laurent Wehrli, syndic de Montreux et conseiller national PLR aujourd’hui.

La famille, une valeur sûre

Deux chrétiens évangéliques sur 150 députés, voire jusqu’à une quinzaine suivant le résultat des élections de fin avril, n’est-ce pas dérisoire ? Philippe Jobin hausse les épaules et estime que cela doit correspondre au pourcentage d’évangéliques dans le canton. Mais qu’ils soient évangéliques ou non, il est important pour lui que davantage de chrétiens s’engagent en politique, « car on va au-devant de problèmes éthiques essentiels ». Il met ses chaussures, sa veste, passe la porte vitrée et sort pour montrer son domaine. Dehors, appuyé à un arbre fruitier, il poursuit : « En politique, on peut apporter une patte, une impulsion qui peut être positive en fonction de ce qu’on véhicule comme valeurs personnelles. C’est important que, comme chrétiens, nous y soyons présents parce que nous faisons partie de la société et qu’on a des choses à dire. » Et notre homme de parler de combats qui lui sont chers comme celui d’une déduction fiscale accordée à un parent, homme ou femme, qui ferait le choix de rester à la maison pour s’occuper des enfants ; ou celui du refus d’une concentration urbaine, peu favorable selon lui à la vie de famille. Car cette dernière est essentielle à ses yeux.

Remises en question

A la tête d’un domaine agricole avec 6 hectares et demi d’arboriculture et 36 de grandes cultures (blé, maïs, colza, tournesol), Philippe Jobin consacre 80% de son temps à la politique. Responsable de son groupe au Grand Conseil vaudois, il est aussi municipal, notamment responsable des affaires sociales dans sa commune d’Echichens. Marié, père de 3 enfants, membre de l’Eglise évangélique l’Oasis (FREE) à Morges, il dit se remettre beaucoup en question. « Peut-être parce que j’évolue dans un milieu professionnel où il n’y a pas d’acquis », commente-t-il. S’il se nourrit de son terreau judéo-chrétien, il souhaite être un politique qui crée des ponts et qui sache faire preuve d’ouverture et de collaboration, « pour construire un avenir pour nos enfants », tient-il à souligner

Gabrielle Desarzens

  • Encadré 1:

    Des candidats en relation avec les milieux évangéliques

    Jean-Luc Chollet et Philippe Jobin sont tous les deux agriculteurs et députés UDC.
    Les candidats Nicolas Suter, Olivier Petermann et Maximilien Bernhard sont PLR ; Philippe Corthay, Luc Moinat, Olivier Roth, Roland Villard et Yohan Ziehli UDC ; Raymond Vuadens PS ; Blaise Vionnet et Aurélien Demaurex Vert libéraux ; François Bachmann, David Baumeler, Dora Rentsch, Christian Chiffelle, Marie-Claude Chollet, Colin Donaldson, Philippe Moret, Steve Tanner, Désiré Rusowsky PEV ; Philippe Kappeler, Myriam Avondet, Roland Delapierre, Enrico Fiechter, Serge Herren, Raymond Morel, Walter Muller UDF.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !