Vaud/reconnaissance d’intérêt public : les communautés musulmanes signent sous peu leur déclaration liminaire

Serge Carrel jeudi 10 janvier 2019

Dans le canton de Vaud, plusieurs communautés religieuses minoritaires sont entrées dans le processus de reconnaissance d’intérêt public. Le groupe des communautés anglicane et catholique chrétien a franchi la première étape avec le dépôt de la demande et la signature de la déclaration liminaire. Les musulmans d’ici fin janvier aussi, alors que les évangéliques tergiversent.

Les communautés musulmanes rassemblées dans l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) discutent actuellement de la « Déclaration liminaire d’engagement » que leur a remis l’Etat de Vaud le 9 mai 2018. Elles pourraient même rendre cette déclaration signée fin janvier.

En application de la Constitution vaudoise du 14 avril 2003, les communautés religieuses en dehors des Eglises réformée et catholique romaine, ainsi que de la communauté juive, ont la possibilité d’être reconnues d’intérêt public par l’Etat de Vaud. A ce jour, trois groupes religieux ont effectué une demande à l’Etat. Les Eglises anglicane et catholique chrétienne ont adressé une demande conjointe le 7 septembre 2016, la Fédération évangélique vaudoise (FEV) le 5 avril 2017 et l’UVAM le 14 février 2018. Le premier groupe est le seul à avoir rendu sa déclaration liminaire signée.

« L’ensemble des membres de notre union va signer sans soucis particuliers, confie Sandrine Ruiz, présidente de l’UVAM. La démarche a été menée au travers d’un dialogue fructueux avec l’Etat. Nous avons pu poser nos questions et nous avons reçu des réponses précises. »

Les particularités de la déclaration de l’UVAM

« La Déclaration liminaire d’engagement proposée à l’UVAM est presque identique à celle adressée à la FEV, explique Eric Golaz, délégué aux affaires religieuses du canton de Vaud. Nous y avons ajouté un paragraphe sur l’engagement des musulmans à participer à la politique de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent menée par l’Etat de Vaud. »

Deux ajouts supplémentaires sont encore à signaler. Le fait que la participation de l’UVAM au dialogue œcuménique et/ou interreligieux doit ou peut se faire « de façon critique et constructive », alors qu’aucune précision n’est apportée à ce niveau-là dans la déclaration liminaire des Eglises anglicane et catholique chrétienne ou de la FEV.

Au niveau de la procédure, la Déclaration liminaire adressée à l’UVAM contient un alinéa de plus qui précise que la période de 5 ans, durant laquelle l’examen de la demande de reconnaissance aura lieu, sera l’occasion d’examiner la mise en œuvre de projets d’intégration la concernant, notamment la possible mise en place d’une formation pour les imams dans le canton de Vaud. « C’est quelque chose que nous souhaitions, relève Sandrine Ruiz. Nos imams sont favorables à recevoir en partenariat avec l’Etat une formation non pas théologique, mais en lien avec la culture et la vie politique suisses. »

Curieusement, une phrase a disparu de la déclaration soumise à l’UVAM. Le fait que les communautés musulmanes reconnues acceptent que « la reconnaissance en tant que communauté religieuse n’octroye aucun droit supplémentaire à des dérogations aux règles en vigueur » dans le canton de Vaud, alors que ce paragraphe figure dans la déclaration liminaire proposée aux évangéliques.

Un dépôt probable de la déclaration liminaire d’ici fin janvier

« Nous devrions déposer d’ici fin janvier cette déclaration liminaire signée par tous nos membres, ordinaires et associés », complète la présidente de l’UVAM. L’Union vaudoise des associations musulmanes comprend 15 membres ordinaires et 3 associés. Parmi les membres ordinaires notamment : le Complexe culturel des musulmans de Lausanne (CCML), le Centre d’intégration culturel et religieux albanais de Lausanne (CICRAL), la fondation Alhikma la sagesse à Lausanne, l’Association et Centre culturel turc de Moudon et l’Association islamique bosniaque Dzemat à Yverdon-les-Bains. Longtemps présidée par Pascal Gemperli, l’UVAM est aujourd’hui dirigée par Sandrine Ruiz.

Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !